Des milliers de correspondances échangées entre diplomates de l'UE piratées par la Chine

le 21 décembre 2018 à 19:01
 0
hacker darknet pirate

Des pirates, qui ont violé les communications diplomatiques de l'Union européenne, sont soupçonnés d'avoir été employés par la Chine.

La Chine espionnerait-elle des conversations de diplomates de l'Union européenne depuis plusieurs années ? C'est en tout cas ce qu'indique le rapport d'une société spécialiste de la cybersécurité, Area 1 Security, relayé par le New York Times, le 18 décembre 2018. Le texte fait état d'une enquête de l'UE sur une « fuite potentielle d'informations sensibles » qui concerne plusieurs milliers d'échanges.

Des pirates en action pendant au moins trois années entières


Des pirates informatiques ont été en mesure d'infiltrer le réseau de communication diplomatique de l'Union européenne. Pendant au moins trois ans, ils ont pu télécharger plusieurs millions de « câbles », qui sont des correspondances échangées entre diplomates de la zone.

Pour capter ces informations hautement confidentielles, les hackers ont utilisé des techniques tout bonnement similaires à celles utilisées depuis longtemps par une unité d'élite de l'armée chinoise. Les correspondances ont été copiées depuis un réseau sécurisé, puis postées sur un site Internet ouvert, mis en place par les pirates au cours de leur attaque, comme le révèle Area 1 Security.

Un match de boxe « sans règles » entre la Chine et les États-Unis


Parmi les informations qui ont été interceptées, on retrouve des échanges nourris d'inquiétudes de l'UE envers la politique menée par l'administration Trump, les difficultés avec la Russie et la Chine, ainsi que les risques de voir l'Iran relancer son programme nucléaire.

L'une des conversations a notamment révélé que le président chinois, Xi Jinping, aurait comparé l'intimidation dont serait victime son pays du fait de Donald Trump à un match de boxe « sans règles », où tous les coups sont permis. Pour le moment, la Maison-Blanche et le Conseil européen ne se livrent à aucun commentaire. Un porte-parole du secrétariat de l'UE a en revanche indiqué que celle-ci menait « activement l'enquête sur le sujet ».

Area 1 indique que des pirates ont également infiltré le réseau des Nations Unies et de divers ministères des affaires étrangères et des finances à travers le monde. L'ONU ne dispose, pour le moment, « d'aucune information » sur une éventuelle cyber-violation de ses systèmes par des pirates chinois.

La Chine en ligne de mire


Les experts d'Area 1 sont convaincus que les pirates ont reçu des ordres de la Chine pour agir. Pékin n'a en tout cas pas réagi au moment où nous écrivons.

Ces révélations ne vont sans doute pas éclaircir les relations entre les trois grandes parties que sont l'Europe, la Chine et les États-Unis. Pire, elles pourraient renforcer la thèse selon laquelle le gouvernement chinois se livrerait à un véritable espionnage organisé, peut-être en passant par des équipementiers de télécommunications comme Huawei, déjà soupçonné.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le système permet de faire lien entre différentes affaires criminelles afin d’obtenir une liste de suspects potentiels. Les défenseurs des libertés civiles s’inquiètent d’une utilisation discriminatoire de cet outil.
Abordables, performants, régulièrement mis à jour : les smartphones Xiaomi ont de beaux atouts à faire valoir. Ils ont aussi l’énorme avantage d’être facilement modifiables via le root et des ROM modifiées. Ces dernières manipulations deviennent d’ailleurs d’une simplicité enfantine grâce à l’outil XiaoMiTool v2 récemment lancé sur XDA.
Le chef de produit moniteurs de la marque sud-coréenne, Christophe Partridge, détaille pour Clubic les grandes caractéristiques des trois nouveaux écrans Samsung.
24/03 | Écran PC
La rumeur indiquant que Huawei travaille sur deux nouvelles montres connectées semble se vérifier un peu plus aujourd'hui.
Il a étonné autant qu’effrayé les badauds qui s’y sont confrontés : l’énorme Energizer Power Max P18K Pop se cherche un financement pour exister au-delà de sa preuve de concept.
24/03 | Smartphone
Windows Defender ATP devient Microsoft Defender ATP, et se paie en conséquence une sortie sur macOS pour aider les entreprises à renforcer leur sécurité informatique.
24/03 | Mac OS
Annoncée en janvier dernier, la refonte visuelle de Steam est en bonne voie, comme en témoignent les premiers visuels publiés par Valve à l’occasion de la GDC.
24/03 | Steam
Le fabricant chinois Niu lance en France le U-Pro, son scooter électrique connecté et poids plume taillé pour les citadins.
Le 25 mars prochain, la marque à la pomme dévoilera au monde entier son service de presse intitulé Apple News. Il permettra aux abonnés d'accéder instantanément et en illimité à un large catalogue de magazines et autres journaux des quatre coins du globe. Si l'initiative semble prometteuse, elle fait déjà grincer des dents les patrons de plusieurs grands groupes.
24/03 | Apple
Annoncée par Corsair en janvier à l’occasion du CES 2019 avec deux autres souris, les Harpoon et Ironclaw RGB, la M65 RGB Elite n’est ni plus ni moins qu’une Vengeance M60 revisitée au goût du jour profitant d’un capteur optique de nouvelle génération, d’une petite cure d’amaigrissement ainsi que d’un très léger relooking (mais surtout du RGB).
24/03 | Souris
Le navigateur Chrome va permettre dans les prochaines semaines d’accéder à des documents présents sur son espace de stockage personnel directement depuis le champ de recherche.
24/03 | Google drive
27 entreprises devraient être redevables de la taxe française des géants du numérique chère à Bruno Le Maire.
24/03 | GAFAM
Imaginé par l'autorité sanitaire américaine, le jeu vidéo One Leaves vise à exposer les dangers du tabac aux (jeunes) joueurs, et à les faire arrêter de fumer.
23/03 | Jeux vidéo
Avec bientôt cinq saisons au compteur, la série Peaky Blinders est devenu un véritable phénomène, et c'est donc sans surprise qu'on apprend qu'elle aura droit à son adaptation en jeu vidéo prochainement. S'il va falloir attendre encore un peu avant d'en apprendre plus sur le contenu du titre, nous savons déjà quels studios auront la lourde tâche de porter la licence sur consoles et PC.
La multiplication des plates-formes de téléchargement de jeux sur PC pose un certain nombre de problèmes. Parmi les plus épineux, la nécessité d’installer le lanceur spécifique à chaque plate-forme récolte la majorité des suffrages.
23/03 | Steam
scroll top