Cybercriminalité : en 2018, quelles sont les 5 grandes menaces ?

le 31 octobre 2018
 0
Cadenas cyber crime

Entre 2016 et 2017, la cybercriminalité a considérablement augmenté dans le monde. Et bien entendu, la menace peut prendre différentes formes.

L'an dernier, les faits constatés de cybercriminalité ont augmenté de 32%. Cette hausse devrait se poursuivre en 2018. Mais en attendant les chiffres officiels, faisons le point sur les cinq grandes menaces informatiques qui pèsent les particuliers et les entreprises.

#1 : le vol de données


Quand on parle de données personnelles, on peut évoquer les géants du numérique, mais c'est davantage des pirates informatiques dont il faut se méfier. Les possibilités sont multiples pour les hackers, de l'usurpation d'identité à l'exploitation des coordonnées bancaires. Google +, Yahoo!, eBay... De nombreux sites ont été victimes de ce genre d'attaques cette année, souvent facilitées par des vulnérabilités qui n'avaient pas été détectées.

#2 : le ransomware


Appelé rançongiciel en français, le ransomware est un logiciel qui chiffre les fichiers de votre PC et qui exige le paiement d'une rançon pour le déverrouiller. Un seul et unique clic sur un lien ou un fichier peut suffire à installer le ransomware sur votre machine et faire de votre navigation un enfer. Beaucoup d'entreprises ont été piégées, certaines placées en liquidation judiciaire à cause de ce désagrément.

#3 : le phishing


Celui-ci tiendrait presque de la nostalgie, mais il est toujours bien présent. Le phishing (ou hameçonnage) consiste en la réception d'un mail tout à fait banal, qui peut vous faire penser à celui de votre FAI ou de votre banque par exemple. Dans le message, on vous demande de vous identifier pour régler un problème, comme une facture impayée mystérieuse. En réalité, le lien sur lequel vous cliquez vous renvoie vers une page miroir créée par le pirate, qui récupère vos identifiants. Les entreprises et les personnes âgées sont particulièrement exposées à ce risque.

#4 : l'Advanced Persistent Threat


Dans le cadre de l'APT, les pirates ciblent généralement un gouvernement ou une grande entreprise issue d'un secteur sensible (militaire, finance, industrie...). Ici, une personne non autorisée parvient à accéder au réseau et arrive à passer inaperçue durant une longue période. Le vol d'information, l'espionnage et la surveillance sont les principales motivations de cette pratique.

#5 : le piratage mobile


Sur mobile, la grande méfiance provient des applications. Des apps pirates peuvent parfois passer entre les mailles du filet et se retrouver sur des marketplaces officielles. Une fois installées, elles peuvent avoir accès aux divers contenus de votre appareil. Sans même passer par des plateformes officielles telles que Google Play Store, les pirates peuvent aussi se servir de liens pour renvoyer l'utilisateur vers des fichiers APK malins.

Pensez à rester méfiant lors de votre navigation, lorsque vous ouvrez un mail ou lorsque vous téléchargez une application. Au moindre doute, pensez à vous équiper d'un antivirus efficace.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les modules photo, c’est bien, mais encore faut-il savoir où les mettre sur des smartphones de plus en plus borderless. Après les encoches, les dalles percées d’un orifice (comme sur le S10 de Samsung) et les tiroirs verticaux, le constructeur chinois ZTE miserait pour son prochain flagship sur un tiroir latéral. Les cinq capteurs (deux frontaux, trois dorsaux) dudit smartphone apparaîtraient alors sur une languette émergeant de son flanc droit.
Ça vous dit d’économiser 30€ tout en donnant une autonomie du tonnerre à votre smartphone ? Pour ça, il vous suffit de profiter de la promo Amazon sur la batterie externe Aukey 20000 mAh qui passe à 19,99€ seulement.
18:00 | Bon plan
Bonne nouvelle pour tous les amoureux de la petite Fiat 500 : le groupe confirme l'arrivée en Europe, en 2020, de la version 100% électrique.
17:41
Si vous vous intéressez au monde de l'informatique et aux précieux composants donnant vie à nos machines de jeu, vous l'avez peut-être vu passer sur YouTube sous le pseudo de Frenerth.
La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s’y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.
Annoncée officiellement il y a quelques heures, l’arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l’éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur… une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s’il en fallait qu’il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.
Elon Musk a publié une photo qui s’apparenterait au bloc lumineux de son pick-up Tesla. Rapidement, les internautes se sont lancés dans la conception de rendus visuels 3D. L’occasion d’avoir une idée plus ou moins claire de son design final.
Apple annonce par surprise une mise à jour de sa gamme d’iMac. Point de nouveau design, mais une évolution des configurations proposées, après presque deux années sans remise au goût du jour.
D’après Judd Heape, cadre de Qualcomm attaché aux management produits (mais aussi aux secteurs caméra et vidéo chez le géant californien), de « multiples marques » de smartphones travailleraient actuellement au lancement, dès la fin 2019, de mobiles équipés de capteurs 64 Mpx. Des caméras pourvues de plus de 100 Mpx seraient aussi sur le point d’arriver sur smartphone, apprend-on de l’intéressé, qui n’a pas souhaité donner les noms des entreprises concernées.
Turtle Beach annonce les Battle Buds, de nouveaux écouteurs taillés pour le jeu vidéo et affichés à seulement 29,99 euros.
Samsung annonce qu’il tiendra une conférence le 10 avril prochain. Conférence pour laquelle le constructeur sud-coréen nous invite à « entrer dans l’ère de la vie ».
Google+ ne disparaîtra pas totalement de la surface du web. Internet Archive travaille à conserver une copie des posts publiés sur le réseau social, qui fermera ses portes dans quelques jours.
13:49 | Google+
Quelques informations sur le prochain épisode de Call of Duty laissent entendre qu’il laisserait de côté les personnages spécialistes et le mode Battle Royale.
Le gouvernement américain travaille à la mise au point d’un système de vote électronique plus sécurisé que les machines à voter utilisées aujourd’hui lors des élections.
C’est ce soir à 18h heure française que Google entend dévoiler officiellement son service de cloud gaming en direct de la Game Developers Conference de San Francisco.
scroll top