L'IAB et les acteurs de la publicité en ligne veulent trouver une alternative aux cookies

06 septembre 2019 à 09h54
0
Cookies

Selon l'IAB Tech Lab, il serait temps de moderniser la manière dont les consommateurs sont suivis en ligne, notamment en mettant fin aux cookies.

L'IAB Tech Lab suggère que l'approche « fragmentée et privatisée » que promeuvent les cookies sur internet a conduit à la « crise des données et de la vie privée » que nous subissons actuellement, et appelle à y mettre fin.

Le problème des cookies selon les publicitaires

L'IAB Technology Laboratory est une forme de filiale sans but lucratif et dédiée à la recherche, de l'Interactive Laboratory Bureau, une association regroupant les acteurs de la publicité en ligne. Dans un article de blog publié le 4 septembre, Jordan Mitchell, vice-président du laboratoire, revient sur l'histoire de la publicité sur internet et la naissance des cookies - ces fichiers déposés sur votre ordinateur, permettant aux navigateurs de suivre vos allées et venues.

Il les décrit d'abord comme ayant été une « bénédiction » pour le monde de la publicité en ligne, avant de souligner leurs lacunes et d'appeler à y mettre en fin pour l'internet de demain. « Il n'y a pas de mécanisme standardisé et centralisé pour les consommateurs, leur permettant de transmettre leurs intérêts ou leurs préférences en termes de vie privée », explique-t-il, soulignant ainsi le manque de prise réelle des internautes sur leurs préférences publicitaires. Les cookies HTTP sont en effet, aujourd'hui, les seuls dispositif permettant d'identifier les consommateurs en ligne.

Comment et par quoi les remplacer ?

L'IAB Tech Lab propose ainsi de nouveaux paramètres pour venir remplacer les cookies. Le suivi des consommateurs devraient se faire, selon Mitchell, grâce à un identifiant neutre et normalisé. Chaque internaute posséderait le sien et il pourrait ainsi choisir ses préférences, notamment en matière de confidentialité. Les allées et venues de chacun sur internet seraient ainsi liées à cet identifiant et les entreprises devraient « constamment démontrer leur respect des préférences » de chaque utilisateur pour avoir accès au dit identifiant.

Il souligne également que certains géants de l'internet ont déjà commencé à renforcer le contrôle de la confidentialité et à limiter l'efficacité des cookies, à l'image d'Apple, Google et Mozilla.

Plusieurs voix se sont faites entendre pour critiquer cette idée, soulignant qu'un tel identifiant serait encore plus dangereux pour le respect de la vie privée numérique, et que les entreprises ne respecteraient pas les garde-fous qui pourraient être mis en place.

Source : TechCrunch
15 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top