Le Royaume-Uni propose un premier pas vers la fin de l'anonymat sur Internet

28 février 2022 à 16h55
17
anonymat en ligne © Sora Shimazaki / Pexels
© Sora Shimazaki / Pexels

Le gouvernement britannique a présenté un projet de loi sur la sécurité en ligne qui, pour mieux protéger les utilisateurs contre les contenus dangereux et préjudiciables et leur donner davantage de contrôle sur ce qu'ils voient sur les plateformes, vise à mettre fin à l'anonymat sur Internet.

La question très sensible autour de la levée de l'anonymat sur Internet pourrait enfin accoucher d'une réponse tranchée chez nos voisins britanniques. Le Royaume-Uni, par le biais d'une loi sur la sécurité en ligne, obligerait alors les grandes entreprises du secteur numérique, à savoir Google, Facebook, Twitter et autres, à procéder à la vérification de l'identité de ses utilisateurs pour mieux lutter contre les individus postant des contenus dangereux et malveillants.

Le gouvernement britannique veut mettre fin à l'anonymat et redonner du pouvoir aux utilisateurs

Le gouvernement de Sa Majesté entend frapper fort pour lutter contre ce qu'il appelle les « trolls anonymes ». Et les utilisateurs sont en première ligne de ce projet de loi, puisque ce dernier se destine à leur offrir davantage de pouvoir sur les médias sociaux et les autres grandes plateformes. « Les plus populaires et les plus grandes entreprises devront fournir aux utilisateurs des outils pour personnaliser leur expérience et leur donner plus de pouvoir de décision sur qui peut communiquer avec eux et quel type de contenu ils peuvent voir », écrit le gouvernement britannique.

Les dirigeants du Royaume-Uni considèrent que l'anonymat en ligne, qui est aujourd'hui la règle sur Internet, facilite et accentue les abus subis par les internautes, « les délinquants n'ayant que peu ou pas peur d'être récriminés par les plateformes ou les forces de l'ordre », ajoute le gouvernement. Les contenus et messages racistes, haineux notamment envers les footballeurs (n'oubliez pas que le ballon rond est pris très au sérieux outre-Manche), violents (envers les femmes par exemple), homophobes et autres causent de nombreuses dérives comme le harcèlement et la menace, qui peuvent avoir de très graves conséquences pour celles et ceux qui en sont victimes.

Le gouvernement britannique, qui ajoute ainsi deux nouvelles obligations à son projet initial de loi sur la sécurité en ligne, veut renforcer l'arsenal législatif contre les abus anonymes en faisant notamment peser la responsabilité sur les plateformes. Aujourd'hui, la plupart des réseaux sociaux britanniques n'exigent pas le partage d'informations pouvant servir à identifier les utilisateurs.

Une vérification de l'identité à la discrétion des plateformes, qui pourront développer leur propre système

Ce projet de loi britannique est d'abord fait d'un pan qui consiste en la vérification des identités et à la lutte contre les abus anonymes. Ici, il vise par exemple et par extension à interdire les récidivistes sur les plateformes. Un utilisateur exclu de Twitter ne pourrait ainsi plus y revenir, même en créant un nouveau compte, ou alors, avec des fonctionnalités très limitées.

Pour permettre cela, la vérification de l'identité - donc la levée de l'anonymat sur Internet - est un élément capital. Chaque plateforme sera souveraine et pourra mettre en place son propre mode de fonctionnement, mais l'utilisateur aura le choix de l'accepter ou de le refuser, si l'on en croit le texte, qui ne précise pas si ce refus peut entraîner l'impossibilité de maintenir son compte ou de s'inscrire sur un réseau social. La vérification de la photo de profil peut être un système intéressant, tout comme l'authentification à double facteur, mais en ajoutant, cette fois, une pièce d'identité dans la balance, que ce soit pour créer ou pour mettre à jour son compte. Certains filtres pourront aussi être appliqués, pour notamment écarter les contenus dits « légaux » mais pouvant être choquants pour un public plus jeune.

L'autre grande partie de ce projet de loi consiste à offrir aux utilisateurs un réel pouvoir sur les contenus qu'ils peuvent voir. Outre la suppression automatique ou via modération humaine des contenus très dangereux ou particulièrement choquants, les utilisateurs adultes auront à disposition des outils qui leur permettront de choisir s'ils souhaitent être exposés à tout contenu certes légal, mais qui pourrait être malgré tout préjudiciable. Ici, la loi vise tous les contenus qui flirtent avec les limites réglementaires et avec les politiques de contenu des grandes plateformes, par exemple des messages, photos ou vidéos qui pourraient s'apparenter à de la désinformation, à la promotion de troubles de l'alimentation, à l'automutilation. « Ces outils pourraient inclure de nouveaux paramètres et fonctions qui empêcheraient les utilisateurs de recevoir des recommandations sur certains sujets ou de placer des écrans de sensibilité sur ce contenu », complète le gouvernement britannique.

Les entreprises qui enfreindraient cette future loi pourraient faire face à des amendes pouvant atteindre 10 % de leur chiffre d'affaires annuel. Le gouvernement britannique se réserve aussi le droit de bloquer l'accès au Royaume-Uni à certaines plateformes. Reste à convaincre le Parlement désormais, mais aussi l'opinion, dont on sait qu'une partie reste très attachée au principe de l'anonymat en ligne.

Source : Gov.uk

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
16
philumax
« Une vérification de l’identité à la discrétion des plateformes » : …
SPH
« …un premier pas vers la fin de l’anonymat sur Internet »<br /> Si tant est que l’on soit vraiment anonyme…
Than
Comment avec plus de 1000 années de guerres en historique on peut ne toujours pas comprendre l’intérêt, vital, de conserver l’anonymat ?<br /> Car ce n’est pas parce qu’on ne fait rien de sensible qu’il peut pas nous arriver des bricoles le jour où il y a changement de vent dans le gouvernement…
alsaco67
1000 années ? non, depuis que l’on habite les grottes il y a eu des conflits .<br /> Aujourd’hui, l’anonymat protège délinquants de toute nature, du petit dealer aux réseaux mafieux, trafiquants de tous types, armes, drogues, voitures, contre façon, humains … incitation à la haine, désinformation, etc … fraude de tout type (téléchargements par exemple) … la liste n’est pas exhaustive …<br /> Soit les britanniques traitent ce sujet en prenant le risque (?) en Angleterre qu’un monarque sanguinaire monte sur le trône soit on laisse les « bandits » devenir de plus en plus riches et puissants…
Proutie66
Cela me semble une bonne idée.<br /> Le cyber harcèlement est un fléau, drame pour nos enfants / jeunes adultes.
cid1
Et on s’identifie comment, en Belgique on a la carte d’identité électronique avec l’eID,<br /> on branche son lecteur de cartes eID et on met sa carte dedans, on est directement identifié, on utilise ce système pour se connecter aux impôts et remplir sa déclaration fiscale, pour voir ce qu’on va toucher comme pension et d’autres services gouvernementaux. Mais les autres pays?
manu7224
Le cyberharcèlement est un fléau, la surveillance généralisée des gens aussi. Je ne sais pas ou trouver un juste milieu, mais ça ne me plait pas. Pourtant je ne harcèle personne, ne participe pas à propager des théories du complot (contrairement à certains militants de certains partis politiques) mais je pense que même les cons ont le droit de s’exprimer et ils le peuvent sur internet. C’est un magnifique moyen de contrôler ce que dise les gens sur les réseaux, peut être les politiques s’imagine aussi que cela peut leur permettre d’éviter r les rebellions de type gilets jaunes et de contrôler l’information officielle que nous fournis une presse et des chaines d’infos aux mains de milliardaires. Bref control, control, control, liberté on verra ils nous en laisseront peut être un peu…
Jack_Omva
N’importe quoi que nous sommes d’abord dans l’anonymat sur internet
foufou2022
Il n’y a aucun anonymat au Royaume-Uni de base et ce n’est pas prêt de changer! Pour y vivre je peux vous dire que si vous avez galéré un jour dans votre vie vous ne trouverez jamais de boulot… rien que pour être plongeur en cuisine il vous faut un DBS Favorable (« Disclosure and Barring Service »). Pour faire simple pour faire le métier de plongeur on va analyser votre passé, votre casier judiciaire etc malheur à vous si vous avez volé des pates à Tesco vous n’obtiendrez jamais le poste… si vous êtes locataire et que vous voulez changer de logement, pour peu que votre proprio soit une mauvaise personne, vous ne retrouverez plus jamais de logement nul part au Royaume-Uni si ce proprio vous catalogue comme un **** de locataire car tout est fiché: un proprio potentiel tape votre nom et voit votre « parcours » avant de prendre une décision ! Je ne rentre dans aucun des exemples cités personellement je donne des exemples mais c’est juste pour vous dire que de base on est tous fichés/condamnés au Royaume-Uni pour tout les aspects de la vie quotidienne et qu’il en faut vraiment très peu pour être persona non grata… et je ne parle même pas des 18 caméras de surveillance dans un simple bus à double étage! souriez vous êtes fliqués! Si je ne m’abuse en terme de caméra le Royaume-Uni a le record du monde. Pour y vivre je trouve ca malaisant d’avoir plusieurs caméras braquées sur moi rien qu’en prenant le bus ou en me baladant c’est la porte ouverte aux derives… bref je ne m’etonne pas de la mesure de fin d’anonymat dans l’article
Bombing_Basta
La fin de l’anonymat, pour la sécurité des gens, mais c’est bien sûr.<br /> Avant, quand y’avait fuite de données, ton mail et ton ip, associés à ton pseudo étaient compromis<br /> Après, bah on va connaitre ton nom prénom et peut-être même adresse… Parfait !<br /> Et les « criminels », et bien ils continueront comme avant, hors RU bien sûr, à ceci près qu’ils sauront tout de leurs victimes potentielles.<br /> Avant, critiquer ou contredire des propos/groupes extrémistes pouvait t’amener à des assauts numériques de ces personnes.<br /> Aprs, elles t’attendront en bas de chez toi pour te faire la peau.<br /> Vive la « sécurité »…
_Troll
C’est pour la lutte contre les pedophiles.
bibi10
a bon!! on etais anonyme jusqu’a present??
Steph29
Super système que vous avez là, on pourrait s’en inspirer pour commencer.
Than
Voilà. Exactement.<br /> C’est fou que ceux qui défendent l’abolition de l’anonymat ne prennent JAMAIS ça en compte.
Than
Je prenais 1000 années comme base en référence à l’invasion/conquête de Guillaume le Conquérant.<br /> Mais sinon oui, on peut remonter plus loin. C’est pas le point majeur de ce que je dis. <br /> Par contre, c’est bien d’axer sur tout un tas de délinquances et autres crimes, mais quid de ce que je dis en substance ?<br /> C’est à dire qu’anéantir l’anonymat, c’est aussi anéantir ou sérieusement contraindre la diversité politique, et la possibilité de se défendre contre les déviances, et crimes, de gouvernements autoritaires qui dérapent régulièrement dans l’Histoire.<br /> Combien de « Résistance » possibles sans anonymat ? C’est quand même fou de jamais y penser alors qu’on vit en France, et qu’on devrait avoir ça en tête de façon assez fraîche…<br /> Chaque année ou presque, on a des exemples du pourquoi faut surtout pas faire confiance aux gouvernements dès qu’il y a une loi pour obtenir davantage d’info’ par défaut des citoyens/sujets.<br /> C’est dangereux PAR DESIGN !<br /> Et ça n’a jamais été une question d’avoir ou non quoi que ce soit à se reprocher. Argument moisi souvent amené pour tenter de persuader que si on veut l’anonymat c’est parce qu’on ne respecte pas la loi.<br /> Le souci c’est l’inverse. C’est qu’à tout donner à la loi par défaut, elle fini par être utilisée pour ne pas respecter les humains auxquels elle s’applique, mais surtout qu’elle devrait servir… Et non être utilisé comme un outil de domination abusive.<br /> Tout l’enjeu de l’anonymat est ici.<br /> Ensuite, si vous voulez vraiment lutter contre l’immense majorité de la délinquance et des crimes, abolissez le capitalisme et les inégalités.<br /> C’est un pari qui me semble vraiment pas très difficile à gagner. Le jour où vous avez de quoi manger, vous loger, et vous distraire, vous en aurez rien à f**tre d’avoir la nourriture, le logement ou la distraction du voisin puisque vous aurez sensiblement les mêmes choix… Et, oh, comme par magie, chute de toutes les incivilités et moyens de récupérer des ressources/richesses !
Avi84
Pendant la seconde guerre mondiale :<br /> Est-ce qu’Internet existait ? Non<br /> Est-ce que la résistance existait ? Oui<br /> Donc, la résistance n’a pas besoin d’Interne !!!<br /> Lever l’anonymat gênera ceux qui enfreigne la loi, pas ceux qui la respecte !!!
cavecaven
CONTRE<br /> « Redonner du pouvoir aux utilisateurs »<br /> C’est beau de voir que tout est cadeau pour les utilisateurs<br /> Mais qu’en est-il vraiment passés les premiers effets d’annonce ensuite<br /> Supprimer la liberté pour plus de sécurité, facile<br /> S’en prendre à ceux qui mettent en jeu la sécurité, moins facile ou pas envie par idéologie<br /> Comme toujours, punir tout le monde pour quelque rebels<br /> C’est dommage<br /> Pour faire jurisprudence, l’anonymat est vite levé quand c’est nécessaire notamment pour les crimes et là c’est bien normal<br /> Pour la censure dans certains pays, l’anonymat permet de passer outre les restrictions injustifiées<br /> Dernière chose : Confier des documents sensibles à certaines plateformes déjà contestées pour les libertés qu’elles prennent avec les données personnelles de ses utilisateurs, NON MERCI
Bombing_Basta
Pendant la seconde guerre mondiale :<br /> Est-ce que la surveillance numérique de masse, le profilage algorythmique et le fichage bionumérique existaient ? Non<br /> Est-ce que ça aurait compliqué toute résistance ? Oui<br /> Donc, la résistance n’a pas besoin de surveillance de masse.<br /> Lever l’anynimat renforce la surveillance de masse, pas la sécurité individuelle.
Than
Bombing_Basta vous a parfaitement répondu.<br /> Par ailleurs, même déjà à l’époque il y avait des volontés de « désanonymiser » en affichant carrément des étoiles sur les juifs… Vous m’expliquez en quoi ça permettait de protéger qui que ce soit s’il vous plait ? J’ai pas l’impression que ça les ait beaucoup protégé…<br /> Encore heureux qu’Internet n’existait pas à l’époque, j’imagine même pas le carnage que ça aurait été, avec à la base des messages comme le vôtre pour ne pas voir à quel point c’est terriblement dangereux sinon suicidaire de vouloir la fin de l’anonymat.<br /> On vous le répète : ce n’est pas parce que vous n’avez rien à vous reprocher que quelqu’un avec les moyens de coercition du politique ne vous trouvera rien à vous reprocher !<br /> Et les conséquences sur votre vie dans ces conditions là, vous ne pouvez pas les deviner aujourd’hui.<br /> Alors certes, c’est du gros point Godwin, mais c’est typiquement ce qui aurait pu se passer dans les années 40…<br /> Je suis pas convaincu que la majeure partie des étoilés aient été des criminels.
Avi84
Than:<br /> Par ailleurs, même déjà à l’époque il y avait des volontés de « désanonymiser » en affichant carrément des étoiles sur les juifs…<br /> Je me pose la question :<br /> L’étoile jaune a-t’elle été décidé par le gouvernement de Vichy ou était-elle imposée par les nazis ?<br /> Ce n’est pas la même chose !<br /> Dans un cas c’est une démocratie (plus ou moins contrainte par les nazis), dans l’autre c’est une dictature.<br /> Dans notre démocratie, on élit un Président pour 5 ans. S’il ne nous plait pas, on le change !!!<br /> Vous réfléchissez comme si on été déjà en dictature !!! Et vous prenez comme exemple des dictature, ce n’est pas sérieux.<br /> Than:<br /> Encore heureux qu’Internet n’existait pas à l’époque, j’imagine même pas le carnage que ça aurait été, avec à la base des messages comme le vôtre pour ne pas voir à quel point c’est terriblement dangereux sinon suicidaire de vouloir la fin de l’anonymat.<br /> Il y avait à l’époque des moyens de communication, ça n’a pas empêché la résistance. Elle s’en est même servit pour communiquer et même désinformer l’ennemi !!!<br /> Than:<br /> On vous le répète : ce n’est pas parce que vous n’avez rien à vous reprocher que quelqu’un avec les moyens de coercition du politique ne vous trouvera rien à vous reprocher !<br /> Et les conséquences sur votre vie dans ces conditions là, vous ne pouvez pas les deviner aujourd’hui.<br /> Vous non plus !!! Le principe de précaution, pousé = l’extrême est tout aussi nocif. Il empêche de vivre !!!<br /> Than:<br /> c’est du gros point Godwin, mais c’est typiquement ce qui aurait pu se passer dans les années 40…<br /> Mais cela ne c’est pas passé, et on a gagné la guerre !!!<br /> Than:<br /> Je suis pas convaincu que la majeure partie des étoilés aient été des criminels.<br /> Les étoiles ne désignaient pas des criminels, mais des Juifs, ne confondez pas !!!
Avi84
Bombing_Basta:<br /> Pendant la seconde guerre mondiale :<br /> Est-ce que la surveillance numérique de masse, le profilage algorythmique et le fichage bionumérique existaient ? Non<br /> Non, mais les services secrets et la surveillance du peuple existait !!! Donc rien n’a changé !!! Est-on moins libre ? Non !!!<br /> Vous confondez ce qui se passe dans les dictatures et ce qu’il y a dans les démocraties, ps d’amalgame, de grâce !!!<br /> En France, tout les 5 ans, on peut changer de président, vous l’avez oublier ?<br /> Bombing_Basta:<br /> Est-ce que ça aurait compliqué toute résistance ? Oui<br /> Non, dans les dictatures, il y a toujours des opposants très actifs !!!<br /> Bombing_Basta:<br /> Donc, la résistance n’a pas besoin de surveillance de masse.<br /> Oui, mais a interpréter dans l’autre sens !!! Elle s’en fout, elle contourne cela !!!<br /> Bombing_Basta:<br /> Lever l’anynimat renforce la surveillance de masse, pas la sécurité individuelle.<br /> Elle peut permettre, à certains petit c*n, d’arrêter d’harceler et de pourrir la vie des gens. Combien de personnes diraient merci à cette loi ?<br /> Affaire Mila : Affaire Mila — Wikipédia<br /> Vous croyez quelle est contre la levée de l’anonymat ? Et tout les autres ?<br /> Nous sommes, quoi qu’en disent certains, en démocratie.<br /> on vote nos loi (par les élus du peuple)<br /> notre Président de la République est choisit par le peuple<br /> on a déjà fait une Révolution !!!<br /> ON N’EST PAS EN DICTATURE !!!<br /> Quant à l’idée que l’on pourrait basculer dans une dictature, la constitution et les armes nous en protège !!!
Avi84
cavecaven:<br /> Comme toujours, punir tout le monde pour quelque rebels<br /> C’est dommage<br /> Vous avez raison, mais d’un autre point de vue. Les victimes de harcèlements seraient soulager, car les petit c*n seraient reconnus par tous !!!<br /> Pas sure qu’ils s’y risquent !!!<br /> Cela pousserait à une auto -censure et pas à une censure.<br /> cavecaven:<br /> Pour faire jurisprudence, l’anonymat est vite levé quand c’est nécessaire notamment pour les crimes et là c’est bien normal<br /> Une jurisprudence est l’interprétation d’un vide juridique (loi ne précisant pas ce cas de figure) par un juge. Donc, 2 juges peuvent décider différemment !!!<br /> Une loi définit une référence commune, applicable à tous !!!<br /> Pourquoi attendre qu’un crime soit commit, une loi n’est-elle pas faites pour protéger la société et le peuple, et empêcher les crimes ?<br /> cavecaven:<br /> Pour la censure dans certains pays, l’anonymat permet de passer outre les restrictions injustifiées<br /> Et vous croyez que l’anonymat arrête les gouvernements des dictatures ? Vous rêvez. Ils ont des moyens contre cela !!!
Than
Les étoiles ne désignaient pas des criminels, mais des Juifs, ne confondez pas !!!<br /> C’est justement tout le sens de mon propos… Si vous n’avez pas compris que c’était de l’ironie, je vous le confirme. <br /> Ceux qui ont été affichés n’étaient clairement PAS des criminels. Ils étaient quelque part « désanonymisés ». La moindre info’ discriminante n’est PAS une bonne chose. Personne n’a à savoir de facto qui vous êtes, ce que vous faites, ce que vous pensez, où vous allez, ce que vous pourriez acheter, etc etc.<br /> Quelle différence entre une dictature et une « démocratie » qui déroule le tapis rouge à la prochaine dictature, en lui offrant tous les outils les plus pratiques ? C’est une vraie question.<br /> Il faut vraiment « pas grand chose » pour passer d’un régime à un autre… Certaines dictatures apparaissent même via des élections au préalable. Et qu’importe que le nom officiel que ça prend (que ça soit un Empire, une Monarchie, ou autre chose, à partir du moment où il suffit d’une personne pour décider de tout, à mes yeux ça revient globalement à la même chose à quelques nuances subtiles (ou pas) près).<br /> Oui, il y avait des moyens de communication à l’époque. Comme à toutes les époques en fait.<br /> Et plus elles sont sophistiquées côté Etat, plus elles sont difficiles à contrer (en termes d’énergie, de temps, de personnes disponibles et aptes à les comprendre et les utiliser, voire les contourner) pour le citoyen moyen.<br /> Donc ça revient à mon idée première : ne pas vouloir de l’anonymat est DANGEREUX. Si ce n’est pas aujourd’hui ça sera demain.<br /> Il s’agit pas d’un principe de précaution ici, puisqu’on n’empêche pas de progrès quelconque.<br /> Je ne vois absolument pas (mais vous m’aiderez peut-être et vous y encourage) en quoi c’est un progrès de supprimer l’anonymat ?<br /> Par contre, je vois très bien et de très loin tous les moyens pas très lointains d’utiliser à très mauvais escient un non anonymat.<br /> L’anonymat n’empêche PAS de vivre.<br /> Depuis quand ça serait le cas ?<br /> Par contre, ne plus l’être, oui, ça peut très clairement vous empêcher de vivre au moindre changement politique du pays (même en « démocratie »).<br /> Alors bien sûr, aujourd’hui bien au chaud en France, ça semble incroyable et hors de portée d’arriver.<br /> Combien d’Allemands des années 30 à qui on aurait posé la question de la probabilité qu’il ait un tyran à la tête de l’Etat 10 ans plus tard aurait trouvé ça plausible ? Curieusement (non), je pense qu’il y en aurait eu bien peu pour envisager la possibilité.<br /> Donc pour revenir au sujet initial : tout faire pour empêcher l’anonymat, dans notre monde tel qu’il est, est une aberration sinon un crime contre l’Humanité en devenir.<br /> Oui, je force un peu sur les mots. Mais je trouve ça inquiétant et hallucinant qu’encore en 2022, après des millénaires d’espionnage en tous sens, de trahisons en tout sens, de coups d’Etats partout et tout le temps, et même en temps de guerre, on soit encore à penser que l’anonymat est le problème… Non non. Sans anonymat, toute résistance potentielle devient encore plus précaire et difficile à mettre en oeuvre.<br /> Attention à bien comprendre entre les lignes de chaque loi. Il y a ce qui est affiché, et il y a l’usage… Et pas besoin d’être dans une dictature pour voir des stratégies de « je mets le pied dans la porte pour le moment et je fais passer autre chose plus tard ».<br /> Nous n’avons rien à gagner à empêcher l’anonymat.<br /> Le quidam moyen en passant par le journaliste, le lanceur d’alerte, le white hat, et j’en passe. Rien à gagner, tout à perdre au premier changement de vent politique.
Avi84
Than:<br /> Quelle différence entre une dictature et une « démocratie » qui déroule le tapis rouge à la prochaine dictature, en lui offrant tous les outils les plus pratiques ? C’est une vraie question.<br /> Il faut vraiment « pas grand chose » pour passer d’un régime à un autre… Certaines dictatures apparaissent même via des élections au préalable. Et qu’importe que le nom officiel que ça prend (que ça soit un Empire, une Monarchie, ou autre chose, à partir du moment où il suffit d’une personne pour décider de tout, à mes yeux ça revient globalement à la même chose à quelques nuances subtiles (ou pas) près).<br /> Prend exemple sur l’Ukraine !!!<br /> Attaqué par une dictature, le peuple a pris les armes !!!<br /> Qu’est-ce qui t’empêche de faire pareil en France (ou dans ton pays) ?<br /> Tu préfères que ce soit les autres qui décident à ta place?<br /> Que cette loi soit voté ou pas , qui empêchera un dictateur de prendre le pouvoir ?<br /> Par contre, combien de gens ne seront plus harcelé par des imbéciles qui n’oseront plus dire ce qu’ils pensent ou insulter les autres sans anonymat !!!<br /> C’est pour ces gens là, que cette loi est proposée<br /> Than:<br /> Personne n’a à savoir de facto qui vous êtes, ce que vous faites, ce que vous pensez, où vous allez, ce que vous pourriez acheter, etc etc.<br /> Mais c’est déjà le cas sans cette loi (carte bancaire, banque en ligne,réseaux sociaux, achat Internet,…). Qu’est-ce qui va changer ? Les petit c*n vont se taire et même se terrer, tout simplement !!! Ils se sentiront faible et non fort derrière l’anonymat.
Palou
ATTENTION aux amalgames concernant l’étoile jaune ou tout et n’importe quoi concernant le nazisme, nous modérateurs avons des consignes très claires à ce sujet et nous les appliquerons. Certains se plaindront mais il sera trop tard pour pleurer !
Than
C’est ce que vous comprenez toujours pas… Ceux qui se « terrent » ne sont pas uniquement des délinquants ou criminels en puissance. Je ne sais pas comment vous le dire mieux, ou dans quelle langue.<br /> Soit vous le faites exprès, soit ça rentre pas.<br /> A l’inverse, je suis aussi tout à fait conscient qu’il n’y a pas que des personnes n’ayant effectivement rien à se reprocher qui profite de l’anonymat… On n’a malheureusement toujours pas de solutions pour prévenir l’infime partie aux pratiques douteuses et illégales sans pour autant attenter à la sécurité de toutes les autres.<br /> Mais retirer l’anonymat, à mon sens, c’est faire prendre un risque à toutes les autres. Aujourd’hui et demain.<br /> En ce qui concerne votre/ton premier paragraphe, je ne suis pas bien sûr de comprendre le rapport à la discussion sur l’anonymat.<br /> Le problème n’est pas tant d’empêcher quelqu’un de prendre le pouvoir ici que d’empêcher qu’il puisse y avoir une liste toute prête toute faite avec moyen de retracer absolument tout le monde dans un pays, à moindre effort.<br /> Bien entendu, aujourd’hui, si on veut pister quelqu’un, on saura comment faire. Mais ça prendra du temps, ça ne sera pas gratuit, ça ne sera pas toujours évident.<br /> Je n’ai pas de chiffres sur le harcèlement dont tu parles, et à vrai dire je n’en vois pas certainement parce que je ne fréquente pas d’endroits où je peux être en situation d’être harcelé.<br /> Donc je ne vais pas avoir d’avis là-dessus, au risque d’en avoir un que je sais d’avance biaisé.<br /> Mais ça me semble encore une fois douteux comme argument.<br /> Ficher tout le monde pour quelques insultes ? Je suis modérateur depuis des années sur d’autres sites, et avec les outils nécessaires pour modérer, je ne vois pas l’intérêt que j’aurais à connaître les « identifiants IRL » des personnes que je modère. Je trouverais même ça particulièrement dangereux ! (j’ai déjà vu des modos complètement vriller en 2 décennies, alors même si c’est encore une fois infime dans le total… non.).<br /> A force de vouloir punir à 100 % on puni aussi ceux qui ne sont pas concernés et ne devraient jamais l’être. C’est encore une fois le sens de mon message.<br /> Mais nous tournons tous les 2 en boucle, à moins de nouveaux arguments à venir. Donc campe sur tes positions, je te partage les miennes, j’entends les tiennes, et passons une bonne journée si on n’a pas davantage à dire.
Avi84
Than:<br /> C’est ce que vous comprenez toujours pas… Ceux qui se « terrent » ne sont pas uniquement des délinquants ou criminels en puissance. Je ne sais pas comment vous le dire mieux, ou dans quelle langue.<br /> Soit vous le faites exprès, soit ça rentre pas.<br /> Vous oubliez un troisième groupe : les paranos. Et je pense que vous êtes dans ce groupe.<br /> Quant à la langue, un français correcte me suffit.<br /> Than:<br /> A l’inverse, je suis aussi tout à fait conscient qu’il n’y a pas que des personnes n’ayant effectivement rien à se reprocher qui profite de l’anonymat… On n’a malheureusement toujours pas de solutions pour prévenir l’infime partie aux pratiques douteuses et illégales sans pour autant attenter à la sécurité de toutes les autres.<br /> ça, c’est une solution !!!<br /> Vous n’avez toujours pas démontrer, qu’elle était l’atteinte à la sécurité individuelle, à laquelle cette loi porte atteinte !!! A part votre paranoïa d’une possible dictature.<br /> Bon nombre de dictatures sont tombées. URSS, Cuba, Amérique du sud, Afrique (et je dois en oublier pas mal). Une dictature n’est jamais éternelle !!!<br /> La majorité du peuple Russe est contant, ils vivent mieux que du temps de l’URSS, même si, à vos yeux, vous voyez une dictature. Eux n’en n’ont pas l’impression (et eux savent ce que c’est, une dictature).<br /> Than:<br /> Mais retirer l’anonymat, à mon sens, c’est faire prendre un risque à toutes les autres. Aujourd’hui et demain.<br /> Qu’elle risque ? Vous le définissez jamais. Soyez précis, des faits tangibles, SVP.<br /> Than:<br /> Le problème n’est pas tant d’empêcher quelqu’un de prendre le pouvoir ici que d’empêcher qu’il puisse y avoir une liste toute prête toute faite avec moyen de retracer absolument tout le monde dans un pays, à moindre effort.<br /> Mais tu n’as pas d’anonymat quand tu achètes sur Internet. L’anonymat, tu l’as sur les réseaux sociaux, sur les forum (comme Clubic). En quoi, cela te dérangerais ? Moi je ne vois pas !!!<br /> Than:<br /> Je n’ai pas de chiffres sur le harcèlement dont tu parles, et à vrai dire je n’en vois pas certainement parce que je ne fréquente pas d’endroits où je peux être en situation d’être harcelé.<br /> Tu es sur ce forum, tu peux être la cible d’un harceleur, et même si les modérateur font bien leurs travaille sur ce site, tu peux passer un moment très désagréable. De plus, par une recherche, ton harceleur peut te suivre sur tous tes réseaux sociaux, les forums ou tu as l’habitude de poster. Bref, te pourrir la vie.<br /> Renseignes-toi sur l’affaire Mila, cette jeune fille a été obligé de déménager, de changer d’identité et de vivre sous protection policière, alors qu’elle est qu’une victime. Moi, je veux que la peur change de camps.<br /> Than:<br /> A force de vouloir punir à 100 % on puni aussi ceux qui ne sont pas concernés et ne devraient jamais l’être. C’est encore une fois le sens de mon message.<br /> Lever l’anonymat punit qui ?<br /> Than:<br /> Mais nous tournons tous les 2 en boucle, à moins de nouveaux arguments à venir. Donc campe sur tes positions, je te partage les miennes, j’entends les tiennes, et passons une bonne journée si on n’a pas davantage à dire.<br /> Tu dis que nous tournons en boucle, je ne crois pas, nous débattons dans le calme et le respect mutuel. Nous avançons nos arguments et entendons les autres, même si nous ne les comprenons pas. Ce débat est riche !!!<br /> Il nous permet de développer et affiner nos arguments. Bonne soirée, mais cela ne me déplairais pas de continuer la discussion.
Palou
Avi84:<br /> nous débattons dans le calme et le respect mutuel. Nous avançons nos arguments et entendons les autres, même si nous ne les comprenons pas. Ce débat est riche !!!<br /> Il nous permet de développer et affiner nos arguments. Bonne soirée, mais cela ne me déplairais pas de continuer la discussion.<br />
Bombing_Basta
« nous débattons dans le calme et le respect mutuel. »<br /> Dit-il en traitant son interlocuteur de parano…
Than
Comme le dit avec humour une phrase bien connue : « Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous contre moi. ». <br /> Alors vous montrer en quoi c’est une atteinte à la sécurité individuelle est très facile, surtout en ce moment, mais alors d’une facilité déconcertante et je vous le prouve rien qu’avec ça :<br /> Ici, il est clairement dit aux utilisateurs de Wikipédia qui pourraient avoir l’envie d’apporter des compléments d’information à «  »« l’opération spéciale Russe en Ukraine »"" de ne surtout pas être identifiable s’ils se trouvent en Russie ou en Biélorussie : Menacée de blocage en Russie, Wikipédia poursuit sa documentation de la guerre en Ukraine<br /> Est-ce de la paranoïa ? Non. C’est « juste » la réalité.<br /> Il n’y a pas si longtemps, un ressortissant Biélorussie, et contestataire du régime de son pays, qui traversait, et uniquement traversait (!!) le ciel Biélorusse, a vu son avion se faire ordonner l’arrêt pour qu’il se fasse chopper ! Au « seul » motif que les autorités pas contentes de son pays ont su qu’il était dans l’avion !<br /> De la paranoïa ça aussi ? Non. C’est « juste » la réalité.<br /> On peut parler de la journaliste Russo-Ukrainienne qui risque 15 ans de prison (nouvelle loi toute récente de Poutine, trop cool ^^) pour avoir osé interrompre une chaîne télé’ avec une pancarte et le mot guerre au lieu d’opération spéciale ? <br /> Ces exemples sont localisés et isolés ? Absolument pas.<br /> Il y en existe des dizaines par an. Suffit de s’intéresser à ce qui se passe à l’international, et parfois chez nous aussi.<br /> C’est permanent. C’est là les dangers de vouloir la fin de l’anonymat sur tout et pour tout.<br /> C’est et ça a toujours été les dangers de donner trop d’informations à tout et n’importe quoi, y compris ton propre gouvernement, des entreprises privées, des institutions qui sont censées être « justes ». Sauf que la Justice, ce n’est rien de plus que le respect des règles du gouvernement en place (de force ou élu, ça change rien). On dit que la Justice est aveugle, c’est pas qu’une image… La Justice n’est jamais juste. Ce n’est PAS la même chose. Elle n’a pas à l’être. Elle applique.<br /> Donc quels risques la fin de l’anonymat ? Beaucoup. Dont :<br /> Mort civile : plus pouvoir être embauché, voir sa parole publique détruite ou censurée, être empêché de se présenter, de représenter, de communiquer, etc.<br /> Mort tout court. Bah oui…<br /> Arrestation, prison, et le plaisir inoubliable des « interrogatoires » suivant où on se trouve.<br /> Et surement plein d’autres joyeusetés. <br /> Sans compter les risques indirects mais qui peuvent toucher votre entourage proche et moins proches.<br /> C’est toujours à double tranchant de pouvoir tout relier. Toujours.<br /> Parfois c’est réellement pour vous protéger, parfois c’est une source potentielle de nuisance.<br /> Quand on fait des enquêtes sur des personnes, et qu’on sort des « casseroles » sur quelqu’un, ça sert aussi de diversion quand la personne qu’on cible n’a rien à se reprocher mais qu’un « proche » a effectivement trempé dans des affaires douteuses.<br /> Ou tout simplement quand un « proche » a une vie qui rentre pas dans les critères acceptables de la norme de son pays (besoin de vous faire un dessin sur ce qui peut être inacceptable d’un pays à un autre ? Généralement entre la religion ou son absence, et la sexualité, on a le tiercé gagnant… ).<br /> Bref, les exemples des risques, c’est pas ce qui manque.<br /> Alors c’est sûr, si vous ne touchez pas à la politique de près ou de loin, et qu’autour de vous personne non plus, que vous vivez dans un village au milieu de nul part, et que vous vous gardez bien d’avoir un avis sur quoi que ce soit, vous risquez sans doute pas grand chose à ce que TOUS LES AUTRES n’aient pas d’anonymat. Mais de grâce, pensez à eux justement !<br /> Ce n’est pas parce que VOUS n’êtes pas concernés, et pensez ne l’être jamais (ce qui peut être une grossière erreur pour vous et vos proches, mais ça on le sait que trop tard), que les autres doivent subir vos envies de (The) full monty numérique. <br /> Alors, déjà, non. Je ne peux pas vraiment me faire harceler à partir de ce forum sur d’autres trucs. Sauf à ce qu’on balance ouvertement mon adresse mail car effectivement je vais pas en utiliser une par site (une des raisons du pourquoi je trouve que l’obligation de s’inscrire est aussi « dangereux » à un degré divers).<br /> Là pour le coup, la paranoïa a changé de camp. <br /> Ici c’est surtout une question d’éducation à sa propre sécurité numérique qu’il manque.<br /> Oui, des affaires Mila y’en a plein et trop. Mais c’est pas la fin de l’anonymat qui changera grand chose à ça sur la big picture.<br /> La fin de l’anonymat ça créera surtout plein de « Mila »-politique. Et ça, vous vous en moquez ? Ou vous considérez que c’est rien du tout sur le volume ? Auquel cas, je ne peux que vous recommander de jeter un oeil à ce qui se passe autour de notre pays (et parfois dans le nôtre suivant les époques !).<br /> Lever l’anonymat puni potentiellement tout le monde. Et met en danger ceux qui sont pas encore nés.<br /> Je dis(disais?) que nous tournons en boucle car j’ai l’impression d’apporter des réponses à toutes tes questions. Du moins dans ce message j’en ai fait l’effort. <br /> J’attends des réponses aux miennes, ou une certaine façon de dire « Ah ok, j’avais pas vu ça sous cet angle… Effectivement, ce n’est pas aussi noir ou blanc comme sujet ! ». <br /> Les débats (même animés) sont pas un problème. ^^ Parfois ça débouche sur des compromis, et parfois on s’aperçoit qu’il n’y a pas de réponse universelle parfaite à une question (c’est bien pour ça que ça crée des débats animés).<br /> Bonne journée/soirée !
Avi84
Bizarrement, vous ne citez que des faits produit par des régimes totalitaires étrangers. Et en démocratie, cela donnent quoi ?<br /> Cette loi est française et ne s’appliquera qu’en France !!!<br /> Citez-moi des exemples en France !<br /> Contre exemple : en Arabie-Saoudite, on coupe les têtes, en France , non.<br /> On ne peut pas prendre en exemple, ce qui se passe dans un pays aux meures, coutumes, lois, régimes différents, et dire « en France, c’est pareils », c’est de la mauvaise fois.<br /> Than:<br /> Ces exemples sont localisés et isolés ? Absolument pas.<br /> Il y en existe des dizaines par an. Suffit de s’intéresser à ce qui se passe à l’international, et parfois chez nous aussi.<br /> L’internationale n’est pas la France, citez -moi des exemples en France !!!<br /> L’affaire Mila est bien réel, et en France. Ceux qui ce sont acharnés sur elle, ne l’auraient certainement pas fait, si leurs identités auraient été connues de tous. La pression sur eux aurait été trop forte, alors que là, ils pourrissent la vie de cette fille pour longtemps. Imaginez-vous la vie qu’elle subit à 20 ans, menacé de mort, déménagement, vivre sous protection policière, vivre dans la peur constamment !!!<br /> Regardez, depuis quarante ans, la vie en France, elle n’est peut-être pas idyllique, mais elle ne ressemble pas à ceux qui se passent en Russie, en Chine, en Corée du Nord, il ne faut pas exagérer quand même !!!<br /> Encore une fois, vous n’apportez aucun exemple français pour étayer votre argumentation, juste votre peur d’une dictature improbable en France.<br /> Than:<br /> Donc quels risques la fin de l’anonymat ? Beaucoup. Dont :<br /> Mort civile : plus pouvoir être embauché, voir sa parole publique détruite ou censurée, être empêché de se présenter, de représenter, de communiquer, etc.<br /> Mort tout court. Bah oui…<br /> Arrestation, prison, et le plaisir inoubliable des « interrogatoires » suivant où on se trouve.<br /> Et surement plein d’autres joyeusetés.<br /> Vous croyez cela possible dans une démocratie ?<br /> Bonsoir et au plaisir de vous lire
Than
J’aimerais, franchement, avoir le temps de te citer tous les exemples foireux/douteux/malhonnêtes qui concernent aussi des états « non totalitaires », voire des « démocraties ».<br /> Parce qu’il en existe et ça a toujours existé.<br /> Hélas, je n’en ai pas le temps et je dois faire de mémoire.<br /> Commençons par le fameux fichier Edvige, qui juste avant Facebook, avait pour ambition de ficher ni plus ni moins les français… Puis Facebook est arrivé et les gens se sont gentiment et sans qu’on les force mis à publier ouvertement bien plus encore de données personnelles. <br /> Mais en fait, la vraie question, c’est plutôt à partir de quand on considère qu’une démocratie n’en est plus une. <br /> Et à partir de quand des outils d’une démocratie peuvent présenter un véritable danger (de vie ou de mort) le jour où elle dérive vers un régime totalitaire ?<br /> Reprenons l’exemple finalement parfait du fameux fichier Edvige (créé et retiré la même année devant le tôlé que ça a fait).<br /> Son but, d’après Wikipédia :<br /> Le fichier EDVIGE devait recenser les personnes « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Les données n’auraient pu être collectées que pour des personnes « dont l’activité individuelle ou collective » peut « porter atteinte à la sécurité publique » et pour celles « entretenant ou ayant entretenu des relations non fortuites avec elles ». Il aurait visé également « des personnes travaillant dans des secteurs ou des domaines sensibles » et qui font à ce titre l’objet d’enquêtes administratives21.<br /> Il n’y a rien qui t’interpelle en termes de dangers potentiels là-dedans ?<br /> La France est un pays merveilleux. Mais faut pas oublier que la fin de la peine de mort c’était y’a même pas 40 ans… et l’abolition de quelque chose ne signifie pas que ça soit éternel non plus. Les droits, ça se défend aussi.<br /> Je n’ai jamais dit « en France c’est pareil ». Par contre, je dis très clairement et j’insiste sur le « Attention ! Ce n’est pas quelque chose d’anodin. Et la France n’est pas épargnée par une aura quelconque de pays des droits de l’homme pour faire aussi mauvais usage d’outils que d’autres pays moins scrupuleux sur les droits. ».<br /> Ce qui est quand même plus nuancé. Non ? <br /> Tu prends un parfait exemple pour justifier ton point, et je ne le discute pas.<br /> Par contre le terme « improbable » me semble fortement optimiste et impropre à l’usage. On ne sait par essence absolument pas comment un pays peut tourner.<br /> Je ne pense pas prendre de gros risques en disant que si on avait demandé aux Allemands de 1930 s’ils pensaient que leur pays deviendrait totalitaire à la fin de la décennie, bien peu aurait dit que c’était « probable ». <br /> Faut se méfier du terme improbable. Il ne signifie pas « impossible ». Il est même un contresens par définition. Bref.<br /> Oh que oui je pense cela, malheureusement, possible dans une démocratie.<br /> Je rappelle quand même que dans notre histoire pas si lointaine, on a laissé le pays voisin rafler au sens premier du terme une catégorie de la population… Avec l’accord du gouvernement en place. Ce dernier était-il encore une démocratie, ça c’est discutable évidemment. <br /> Plus récemment, combien d’histoires de lanceurs d’alertes qu’on retrouve avec une vie socio-économique ruinée ou pas loin, avec même pour certains la nécessité de se défendre en justice avec le risque de faire de la prison !! Quand bien même l’Etat Français est gagnant sur les informations obtenues grâce au lanceur d’alerte. (je n’ai plus les noms des lois/amendements/etc. qui ont été proposés pour tuer dans l’oeuf toute tentative de lancement d’alerte des 10 dernières années, mais ça a été la fête du slip !).<br /> Punaise, je n’ai plus le nom en tête du dernier (pour avoir aidé quelqu’un en plus, un migrant si je me trompe pas, on lui a collé un procès… ).<br /> Donc démocratie ça rime pas avec éternité.<br /> La 1ère démocratie, Athénienne, bien qu’imparfaite et partielle, n’a duré que 200 ans avant de se faire supplanter de force (comme dans l’immense majorité des cas) par un régime totalitaire et/ou autocrate « classique ».<br /> Je ne dis pas que conserver l’anonymat est pur et parfait. Il y a aussi une part de problème liés à ça. Mais je les considère (à tort et/ou à raison) comme « moindre » en termes de dangerosité. A long terme tout du moins. Justement parce qu’un régime politique ça n’est jamais garantie (et peut-être tant mieux !).<br /> Il n’y a pas de solution parfaite à ce sujet, à mes yeux.<br /> Par contre, lever l’anonymat par défaut c’est très clairement une erreur monumentale si ça doit arriver un jour… C’est tuer toute forme de contestation dans l’oeuf, ou les radicaliser (quoi que ça puisse dire).<br /> Faut se méfier des « mesures d’exception » qui deviennent juste des mesures… Et ça, en démocratie, et dans la nôtre, on a des exemples réguliers depuis au moins aussi longtemps que je vis.
Blackalf
On reste dans le sujet, ce genre de dispute ne mène strictement à rien et n’a aucun intérêt pour personne.
Avi84
Than:<br /> Reprenons l’exemple finalement parfait du fameux fichier Edvige (créé et retiré la même année devant le tôlé que ça a fait).<br /> Son but, d’après Wikipédia :<br /> Le fichier EDVIGE devait recenser les personnes « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Les données n’auraient pu être collectées que pour des personnes « dont l’activité individuelle ou collective » peut « porter atteinte à la sécurité publique » et pour celles « entretenant ou ayant entretenu des relations non fortuites avec elles ». Il aurait visé également « des personnes travaillant dans des secteurs ou des domaines sensibles » et qui font à ce titre l’objet d’enquêtes administratives21.<br /> Il n’y a rien qui t’interpelle en termes de dangers potentiels là-dedans ?<br /> Ce que je vois, c’est que ce fichier n’existe plus !!!<br /> Crier au loup ne fait pas avancer les choses. Rester vigilant est mieux.<br /> Cette lois ne dit pas que l’on va créer un fichier, mais que ceux qui voudront parler, devront le faire à visage découvert sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas pareil, ton exemple est mal choisit, car il n’illustre pas cette lois.<br /> Than:<br /> Oh que oui je pense cela, malheureusement, possible dans une démocratie.<br /> Notre démocratie est renouvelable tout les 5 ans et ça tombe cette année !!!<br /> On choisit notre Président et les députés qui vont faire les lois pour les 5 ans à venir !!!<br /> Quant à une possible dictature en France, 1789 et le courage du peuple Ukrainien nous montre l’example à suivre pour défendre notre liberté et nos valeurs.<br /> Than:<br /> Punaise, je n’ai plus le nom en tête du dernier (pour avoir aidé quelqu’un en plus, un migrant si je me trompe pas, on lui a collé un procès… ).<br /> Enfreindre la loi est punissable, que ce soit pour un sans papier débouté par la justice, n’est pas une circonstance atténuante.A mes yeux, c’est même une circonstance aggravante (porter assistance à un personne qui a enfreint la loi, en fait un complice).<br /> Than:<br /> Faut se méfier des « mesures d’exception » qui deviennent juste des mesures… Et ça, en démocratie, et dans la nôtre, on a des exemples réguliers depuis au moins aussi longtemps que je vis.<br /> C’est ce que je dis, mais ne pas crier au loup, pour autant !!!<br /> Ne pas voir que le négatif, penser positif, ça fait du bien !!!
Than
Ce genre de fichier n’a pas existé parce qu’il y a eu des « parano » pour s’inquiéter du fait qu’on ait même pensé à ce que ça puisse exister ! C’est exactement le point central de l’anonymat et des infos personnelles, voire bien trop personnelles, à portée de son propre Etat.<br /> Et à l’époque, il y a eu d’autres versions de nous deux pour dire globalement la même chose. <br /> Donc, si ça n’existe pas aujourd’hui, c’est parce qu’il y a eu des gens pour crier au loup.<br /> C’est bien beau de dire « ouais mais non, regarde, ça n’existe pas ! », en oubliant la levée de boucliers qu’il y a eu à cette époque !<br /> Si je m’en souviens aussi bien, c’est parce que juste derrière Facebook a explosé en nombre d’utilisateurs en France, et… les profils étaient majoritairement publics donc visible de tous, avec encore plus d’infos personnelles. Paradoxe quand tu nous tiens. <br /> Justement, parler à visage découvert sur certains sujets c’est extrêmement dangereux ! C’est un risque de se faire cataloguer !<br /> Que ça soit pour avoir un boulot, s’inscrire à une activité, ou que sais-je.<br /> Tu imagines que si tu as pensé un truc avec lequel t’es plus du tout en accord 10 ans plus tard, ça va te poursuivre toute ta vie ? Et que si en fait on a mal compris ce que tu as voulu dire avant, tu vas aussi te trainer ça toute ta vie ?<br /> C’est tout bonnement effrayant ! Tu voudrais museler toute une génération que tu pourrais pas mieux t’y prendre.<br /> Le problème n’est pas l’anonymat, c’est l’éducation et la modération. C’est le comment se comporter avec les autres. C’est le goût des échanges, et du comment communiquer avec l’autre sans l’agresser, ni user (parfois contre notre gré) de biais de communication.<br /> Forcément, c’est un peu plus compliqué à mettre en oeuvre. Et c’est probablement pas voulu de tout le monde non plus… à commencer par le politique. Friand de manipulation en tous genres, y compris en démocratie. <br /> (Besoin de creuser le nombre de nos candidats qui se foutent de la gueule du monde avec des meetings où des gens qui ont rien à voir avec le parti concerné sont comptés comme des sympathisants parce qu’ils ont un événement à côté ?).<br /> Démocratie renouvelable tous les 5 ans oui et ? En quoi c’est un bouclier incassable contre le 1er autocrate du coin ? (surtout avec le niveau de l’élection à venir… ).<br /> Aucun régime politique n’est à l’abri d’un changement. Et c’est une bonne comme une mauvaise chose, en fonction d’où on se trouve. ^^<br /> 1789 c’est une belle date. Mais aurais-tu oublié les suivantes :<br /> 10 Novembre 1799, ou très fameux 18 brumaire an VIII. Coup d’Etat, ni plus ni moins, pour instaurer le Consulat. Pas une république, pas une démocratie.<br /> 18 Mai 1804 : Napoléon est proclamé Empereur. Pas ouf la démocratie.<br /> 6 Avril 1814 : Restauration. D’une monarchie.<br /> 20 Mars 1815 : Les 100 jours, considéré comme étant période d’Empire… pas une démocratie.<br /> 8 Juillet 1815 : Seconde Restauration. Monarchie. Pas une démocratie…<br /> 9 Août 1830 : Monarchie de Juillet…<br /> 24 Février 1848 : Ah, retour de la République ! <br /> 2 Décembre 1852 : Oh, juste 4 ans plus tard, le Second Empire ! <br /> 4 Septembre 1870 : 3e République (et si je me souviens bien, les riches votaient, c’était censitaire… donc pas ouffissime).<br /> 18 Juin 1940 : « France libre » (lolilol…) en parallèle du Comité français de la libération nationale. Le premier étant le « régime de Vichy », je sais pas trop où ça se situe en terme de démocratie, mais j’ai dans l’idée que c’était pas un très bon exemple.<br /> 1944 à 1946 : Gouvernement provisoire. Retour de la république, mais démocratie pas sûr.<br /> 1946 : Retour de la République, 4e et 5e, avec ce qu’on appelle notre démocratie moderne.<br /> Au passage, aujourd’hui certains militent pour une 6e République.<br /> Et entre-temps faut pas oublier qu’il y a eu différents coups d’Etat, militaires, ratés (mais jusqu’à quand ?), depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.<br /> Donc bon, la stabilité de nos régimes politiques, juste en France, uniquement sur les 2 derniers siècles, c’est pas vraiment le truc le plus stable du monde. <br /> Source pour plus de détails : Liste des régimes politiques de la France — Wikipédia<br /> Selon les époques, les régimes, y compris en « république », il faisait pas bon d’être un peu trop une personne publique dont les opinions étaient clairement connues au point qu’on puisse remonter vers toi. Qu’importe ce que tu disais, à partir du moment où le type/la faction au pouvoir était juste pas d’accord avec toi.<br /> Y’a vraiment pas besoin d’aller chercher très loin. <br /> De même, je ne pense pas que les Rois Français du milieu du millénaire, après mille ans de plus ou moins monarchie, ont pu imaginer leur super régime être remplacé par un autre. L’idée de la stabilité politique est une chimère. C’est dangereux de penser ça immuable, caché derrière nos constitutions. Ces trucs là se défendent ou disparaissent (et parfois c’est bien que ça disparaisse, sinon on serait encore en monarchie absolue… mais encore une fois, ce sont des sujets à double tranchant).<br /> Le problème de l’infraction à la loi c’est que la Justice est aveugle, et ne fait qu’appliquer ce que le parti en place décide. Donc si on a un type qui décide qu’aider une mamie à traverser un passage piéton c’est illégal, alors ça devient la loi. Et si il est écrit qu’on peut te punir pour ça, alors on te puni pour ça.<br /> C’est bien pour ça qu’on discute les lois. Mais encore une fois, faut pas se retrancher derrière des mots sans les décortiquer. Est légitime ce qui est considéré comme légitime, et ça change avec les pouvoirs en place et les époques… ! Ce n’est pas immuable.<br /> J’aime bien lire de ta part « ne pas voir que le négatif, penser positif, ça fait du bien ». Mais en fait, tu as la même position de l’autre côté de la barrière. <br /> Tu ne vois que le négatif de l’anonymat, là où je t’en montre le positif. <br /> Je ne dis pas que c’est parfait et tout rose. Juste que ça a du sens de le protéger cet anonymat. Et ça en aura toujours tant qu’on a cette mentalité (en tant qu’humains) de vouloir/pouvoir écraser quelqu’un qui n’a pas les mêmes idées que nous à un moment donné.<br /> Perso’ je n’ai pas envie qu’en explicitant une idée politique, ou en montrant mon accord vis à vis d’une association de défense de droits, ou encore si j’étais supporter d’une équipe de sport quelconque, que n’importe qui que je ne connais pas puisse me retrouver et décider de mon futur juste là-dessus. Et ça, c’est déjà une réalité.<br /> Pour les entretiens d’embauche, on se fait « googler » de plus en plus systématiquement. Or, faisant ça, on casse les aspects privés de nos vies… Et à ce que je sache, la Chine, c’est pas tellement un modèle de démocratie. Ils ont la bonne idée de faire en sorte que les citoyens se notent entre eux… tip top pour auto-censurer toute une population qui se connait sans se connaître. <br /> France Culture<br /> Surveiller pour punir : la notation des citoyens chinois<br /> Le crédit social chinois, système de notation des citoyens par le pouvoir, est souvent présenté comme une actualisation des scénarios d'anticipation les plus préoccupants. Il se place pourtant dans la tradition des instruments de contrôle du...<br /> C’est ça aussi, la fin de l’anonymat. Bon courage pour ensuite faire changer quoi que ce soit dans ton pays…<br /> Le glissement d’un régime « démocratique » vers un régime autocratique, ça se fait rarement d’un coup. C’est par à-coup, plus ou moins discret, et à chaque fois sous couvert de « défendre les libertés », on en supprime, ou on se prépare les outils pour les supprimer.<br /> Parfois ça part vraiment d’une bonne intention. Mais le problème c’est qu’entre celui qui a l’idée et celui qui applique, ça peut être des personnes avec des idées très différentes, et se faire à des époques très différentes…<br /> Le 49.3 en France il était pas pensé pour faire passer toutes les modifications lois à l’envie… il a été pensé dans un contexte très différent. Or, c’est la loi telle qu’elle fonctionne aujourd’hui. La remettre en cause serait illégal et illégitime ? <br /> Ce ne sont pas des sujets faciles. (c’est peut-être ça qui font leur intérêt ?)
Avi84
Excusez moi pour cette réponse si tardive.<br /> Than:<br /> Ce genre de fichier n’a pas existé parce qu’il y a eu des « parano » pour s’inquiéter du fait qu’on ait même pensé à ce que ça puisse exister ! C’est exactement le point central de l’anonymat et des infos personnelles, voire bien trop personnelles, à portée de son propre Etat.<br /> Et à l’époque, il y a eu d’autres versions de nous deux pour dire globalement la même chose. <br /> Donc, si ça n’existe pas aujourd’hui, c’est parce qu’il y a eu des gens pour crier au loup.<br /> Non, un parano imagine des choses qui n’existent pas. Là, des gens se sont opposés à quelque chose de réel, et c’est toute la différence. Ils n’ont pas crié au loup.Ils ont réagit et agit à quelque chose de bien réelle.<br /> Than:<br /> Si je m’en souviens aussi bien, c’est parce que juste derrière Facebook a explosé en nombre d’utilisateurs en France, et… les profils étaient majoritairement publics donc visible de tous, avec encore plus d’infos personnelles. Paradoxe quand tu nous tiens.<br /> Les gens sont libre de faire ce qu’ils veulent, mais ils doivent en assumer les conséquences. On ne doit pas décider pour eux !!!<br /> Than:<br /> Justement, parler à visage découvert sur certains sujets c’est extrêmement dangereux ! C’est un risque de se faire cataloguer !<br /> Ne pas assumer ces opinions est, à mes yeux, une lâcheté.<br /> Than:<br /> Le problème n’est pas l’anonymat, c’est l’éducation et la modération. C’est le comment se comporter avec les autres. C’est le goût des échanges, et du comment communiquer avec l’autre sans l’agresser, ni user (parfois contre notre gré) de biais de communication.<br /> Forcément, c’est un peu plus compliqué à mettre en oeuvre. Et c’est probablement pas voulu de tout le monde non plus… à commencer par le politique. Friand de manipulation en tous genres, y compris en démocratie.<br /> Entièrement d’accord avec toi, c’est ce que nous essayons de faire sur ce sujet<br /> Than:<br /> (Besoin de creuser le nombre de nos candidats qui se foutent de la gueule du monde avec des meetings où des gens qui ont rien à voir avec le parti concerné sont comptés comme des sympathisants parce qu’ils ont un événement à côté ?).<br /> Généralement, on comptabilise les gens qui sont dans la salle et pas ceux qui entre dans le bâtiment !!!<br /> Than:<br /> Démocratie renouvelable tous les 5 ans oui et ? En quoi c’est un bouclier incassable contre le 1er autocrate du coin ? (surtout avec le niveau de l’élection à venir… ).<br /> Aucun régime politique n’est à l’abri d’un changement. Et c’est une bonne comme une mauvaise chose, en fonction d’où on se trouve.<br /> Une dictature aussi (URSS, Cuba …)<br /> Than:<br /> 1789 c’est une belle date. Mais aurais-tu oublié les suivantes :<br /> …<br /> Non, mais le peuple qui n’avait jamais connu que la monarchie, avait découvert autre chose. Il a voulut essayer différent régime avant de trouver le bon, tout simplement.<br /> Than:<br /> Au passage, aujourd’hui certains militent pour une 6e République.<br /> En quoi cela est mauvais ? Au 21ème siècle, vouloir une nouvelle République, plus adapté, est-ce une si mauvaise idée ?<br /> Than:<br /> De même, je ne pense pas que les Rois Français du milieu du millénaire, après mille ans de plus ou moins monarchie, ont pu imaginer leur super régime être remplacé par un autre. L’idée de la stabilité politique est une chimère. C’est dangereux de penser ça immuable, caché derrière nos constitutions. Ces trucs là se défendent ou disparaissent (et parfois c’est bien que ça disparaisse, sinon on serait encore en monarchie absolue… mais encore une fois, ce sont des sujets à double tranchant).<br /> Entièrement d’accord avec toi. Mais mon propos est de dire : "Ne nous interdisons pas d’évoluer sous prétexte que quelqu’un pourrait s’en servir mal. Restons vigilant et combattons ce qui ne nous convient pas. Ne restons pas dans l’immobilisme, par peur irraisonné. Ce qui est fait, peut être défait.<br /> Than:<br /> Le problème de l’infraction à la loi c’est que la Justice est aveugle, et ne fait qu’appliquer ce que le parti en place décide. Donc si on a un type qui décide qu’aider une mamie à traverser un passage piéton c’est illégal, alors ça devient la loi. Et si il est écrit qu’on peut te punir pour ça, alors on te puni pour ça.<br /> C’est bien pour ça qu’on discute les lois. Mais encore une fois, faut pas se retrancher derrière des mots sans les décortiquer. Est légitime ce qui est considéré comme légitime, et ça change avec les pouvoirs en place et les époques… ! Ce n’est pas immuable.<br /> Une personne ne décide pas ce qu’une loi serra, c’est les représentants du Peuple qui font les lois !!! Et si le Peuple est assez bête pour donner la majorité absolu à un Président, il en subit les conséquences. Encore une fois, il faut assumer ses responsabilité.Si les gens ne vont pas voté, ils laissent les autres décider à leurs places.<br /> Than:<br /> ’aime bien lire de ta part « ne pas voir que le négatif, penser positif, ça fait du bien ». Mais en fait, tu as la même position de l’autre côté de la barrière.:<br /> Tu ne vois que le négatif de l’anonymat, là où je t’en montre le positif.<br /> Tu n’as rien démontrer, l’anonymat permet d’enfreindre les lois : insulte et menace, rassemblements illégaux (rave party pendant le confinement, RDV pour les casseurs lors de manifestations). L’anonymat encourage la lâcheté.<br /> Than:<br /> Perso’ je n’ai pas envie qu’en explicitant une idée politique, ou en montrant mon accord vis à vis d’une association de défense de droits, ou encore si j’étais supporter d’une équipe de sport quelconque, que n’importe qui que je ne connais pas puisse me retrouver et décider de mon futur juste là-dessus. Et ça, c’est déjà une réalité.<br /> Il faut assumer !!!<br /> Than:<br /> Pour les entretiens d’embauche, on se fait « googler » de plus en plus systématiquement. Or, faisant ça, on casse les aspects privés de nos vies… Et à ce que je sache, la Chine, c’est pas tellement un modèle de démocratie. Ils ont la bonne idée de faire en sorte que les citoyens se notent entre eux… tip top pour auto-censurer toute une population qui se connait sans se connaître.<br /> Ils n’ont connaissance que de ce qui a été mis sur Internet. A nous d’être vigilant et non laxiste, sans couvert de l’anonymat.<br /> Than:<br /> Et à ce que je sache, la Chine, c’est pas tellement un modèle de démocratie. Ils ont la bonne idée de faire en sorte que les citoyens se notent entre eux… tip top pour auto-censurer toute une population qui se connait sans se connaître<br /> Je n’est jamais pris la Chine comme exemple !!!<br /> Than:<br /> Le glissement d’un régime « démocratique » vers un régime autocratique, ça se fait rarement d’un coup. C’est par à-coup, plus ou moins discret, et à chaque fois sous couvert de « défendre les libertés », on en supprime, ou on se prépare les outils pour les supprimer.<br /> Parfois ça part vraiment d’une bonne intention. Mais le problème c’est qu’entre celui qui a l’idée et celui qui applique, ça peut être des personnes avec des idées très différentes, et se faire à des époques très différentes<br /> D’où mon idée de rester vigilant sur ce qui ce fait et non sur ce qui pourrait être fait, ce n’est pas pareil. Dans un cas, on avance, mais on peut revenir en arrière, dans l’autre cas, on se prive d’avancer !!!<br /> Je reprends l’exemple du fichier. Le gouvernement a voulu avancer, le Peuple l’a fait reculer. Mais ça, c’est du concret.<br /> Than:<br /> Le 49.3 en France il était pas pensé pour faire passer toutes les modifications lois à l’envie… il a été pensé dans un contexte très différent. Or, c’est la loi telle qu’elle fonctionne aujourd’hui. La remettre en cause serait illégal et illégitime ?<br /> Toutes lois peut être proposé par un député. S’il ne l’abolissent pas, c’est quel leurs convient A toi de voter pour un député qui défend tes idées. C’est sa la démocratie !!!<br /> Merci pour cette échange que j’apprécie.<br /> Au plaisir de vous lire !!!
Than
Y’a pas de mal, et chacun répond quand il peut. <br /> Non, un parano imagine des choses qui n’existent pas. Là, des gens se sont opposés à quelque chose de réel, et c’est toute la différence. Ils n’ont pas crié au loup.Ils ont réagit et agit à quelque chose de bien réelle.<br /> Le fichier Edvige, il n’a finalement jamais existé. C’était une idée avant tout.<br /> Là, tu chipotes. Si personne n’avait rien dit, en amont, alors ça serait passé.<br /> Quand il y a des levés de boucliers comme on dit, c’est généralement AVANT que ça soit voté. Donc ça rentre dans ta définition de paranoïa. <br /> Combien de lois, aussi, ont affiché une intention et ont été utilisée au final pour une autre ?<br /> Ça a même un nom cette façon de faire. On avance petit à petit les briques pour l’idée de fond qui n’est pas clairement donné, et une fois devant le fait accompli on s’aperçoit qu’on s’est mangé toutes les étapes.<br /> C’est pour ça qu’il y a des « paranos » qui essaient de percevoir entre les lignes comment une loi peut être détournée et « mal » utilisée. C’est le principe même de bien lire et comprendre ce qu’on vote, pour pas s’écarter de l’esprit de la loi (pour peu qu’elle soit honnête).<br /> Les gens sont libre de faire ce qu’ils veulent, mais ils doivent en assumer les conséquences. On ne doit pas décider pour eux !!!<br /> Par contre décider de la fin de leur anonymat c’est ok ? (je taquine)<br /> Ne pas assumer ces opinions est, à mes yeux, une lâcheté.<br /> C’est à double tranchant. Et ce n’est pas toujours vrai.<br /> Bon courage en ce moment pour être lanceur d’alerte en politique et en finance si vous bossez dans le milieu (donc si vous êtes expert des sujets). C’est la prise de risque de ne plus pouvoir travailler dans ces milieux, parce que du coup on se méfiera de vous même si vous aurez rendu de grands services à tout le monde !<br /> « Assumer ses opinions », ça ne veut rien dire quand le risque est la mort professionnelle ou mort tout court. C’est très facile de dire ça, tant qu’on n’a rien de particulier à dire, et pas d’ennemis en face avec le pouvoir de nous faire taire (au sens figuré comme au sens propre).<br /> Les attentats politiques existent toujours, y compris en France. On ne sait jamais sur quel demeuré on va tomber.<br /> Tu parlais plus haut de harcèlement et tu en faisais ton cheval de bataille pour défendre la fin de l’anonymat. Mais en fait, si on ne sait pas exactement qui tu es, comment tu t’appelles, où tu travailles, et où tu habites, alors ça devient bien plus compliqué de te mener au suicide ou de t’y aider.<br /> Assumer du harcèlement, est-ce que ça a du sens ? Tu es perdant par défaut quand tu te fais harceler, surtout à l’heure d’internet, car tu peux pas bien te défendre de plusieurs milliers de personnes. Donc non, c’est une mauvaise raison et clairement pas un argument.<br /> Si les auteurs de bien des époques avaient plusieurs noms et pseudos, c’est pas pour rien non plus.<br /> Entièrement d’accord avec toi, c’est ce que nous essayons de faire sur ce sujet<br /> Ah, voilà, des fois on tombe d’accord quand même ! <br /> Généralement, on comptabilise les gens qui sont dans la salle et pas ceux qui entre dans le bâtiment !!!<br /> Le politique est malin, il fait aussi des événements à ciel ouvert. <br /> Non, mais le peuple qui n’avait jamais connu que la monarchie, avait découvert autre chose. Il a voulut essayer différent régime avant de trouver le bon, tout simplement.<br /> Ici c’est moi qui vais être chatouilleur. Le « bon » ? En est-on sûr ? ^^ Le moins pire par rapport à ce qu’on connait, peut-être. Mais attention aux jugements qui survivent mal à la trajectoire de l’Histoire.<br /> On sera plus là dans 5 siècles, mais ça se trouve nos « bonnes » démocraties passeront pour le niveau arriéré de nos descendants. (du moins c’est ce que je leur souhaite, en fait).<br /> En quoi cela est mauvais ? Au 21ème siècle, vouloir une nouvelle République, plus adapté, est-ce une si mauvaise idée ?<br /> Justement, je ne dis pas que c’est mauvais. (et sur un point de vue plus personnel, j’y suis même très favorable, mais c’est pas le sujet). Mon point ici c’est surtout de montrer que rien n’est jamais garanti. Notre démocratie d’aujourd’hui ne l’est pas plus que la tyrannie d’à côté. Pour le bien comme pour le pire. Dépend d’où on part et à quoi on arrive.<br /> En Démocratie, c’est supposé être les représentants du peuple qui font les lois.<br /> Mais comme je le disais plus haut, on ne sait jamais combien de temps ça va durer ce fonctionnement… D’où l’intérêt de ne PAS donner des outils qui peuvent tuer ce fonctionnement.<br /> Aujourd’hui, en France, une personne seule ne décide pas des lois. Mais demain ? Il y a des outils qui sont trop dangereux au point de nous faire risquer l’auto-destruction.<br /> « Assumer ses responsabilités ». C’est toujours facile à dire quand on est un adulte. Quid de toutes les lois pourries qu’on est en train de décider pour les générations qui ne sont pas encore nées ?<br /> Y’a un truc qui m’a toujours sidéré depuis que j’ai essayé de comprendre le fonctionnement des régimes politiques, y compris de nos chères démocraties, c’est qu’on suppose qu’on est forcément tous d’accord avec les lois en vigueur.<br /> On nait avec un régime politique et des lois, et on s’attend à ce qu’on soit d’accord par défaut. C’est une aberration.<br /> De quel « droit » peut-on nous faire adhérer à des choses qui ont été décidées avant nous, et dont on nous demande jamais notre accord/plébiscite une fois majeur ? C’est un sujet qu’il serait intéressant de cogiter… ; )<br /> Mais je m’égare. Donc assumer c’est un mot très facile à lancer, mais la réalité c’est qu’on fait surtout assumer à des générations qui pourront pas s’en défendre des bêtises. (On le voit bien avec tout ce qui touche à l’énergie aujourd’hui, et ceux qui vont naître d’ici 2050 vont vraiment nous détester. Et ils auront raison/on pourra pas leur donner tort.). A eux aussi, on va leur dire « Bah, t’as qu’à assumer. ». Non, on leur dire comme trop souvent « Bah, c’est la vie, c’est comme ça. Fais avec. ».<br /> L’anonymat permet pas plus d’enfreindre les lois qu’une petite cuillère de pocher des yeux.<br /> Tu n’y vois que ce que tu veux voir.<br /> La fin de l’anonymat ça accélèrerait/renforcerait aussi le harcèlement, le détournement, les fakes news, l’insistance à demander à des gens de se justifier sur des choses d’il y a 20 ans ou de leur enfance, ou de se justifier pour leur entourage, etc.<br /> Plein de trucs stupides, qui aujourd’hui paraissent hors sujet.<br /> Assumer quoi ? Et si un jour j’ai une opinion politique sans être vraiment un politique, et 20 ans plus tard une autre, et que cette fois-ci j’affronte un adversaire politique vicieux qui me rebalance sans cesse ce que j’ai dit 20 ans plus tôt faisant fi de mon évolution ? Au final, s’il détient plus de liens avec la Presse que moi, il va inonder de détournements de sujets la campagne. Génial. Niveau 0 de l’intelligence, et pourtant ça marche.<br /> Ton « faut assumer » est hors sujet. Tu n’en comprends pas, à mes yeux, le danger.<br /> Ils n’ont connaissance que de ce qui a été mis sur Internet. A nous d’être vigilant et non laxiste, sans couvert de l’anonymat.<br /> Sur le principe. Mais en réalité, tes pires balances sont tes proches, et proches de proches. Et ça, tu peux pas toujours ni le savoir, ni le contrôler !<br /> Perso’ j’ai déjà fait retirer les rares photos qui avaient été mises à l’insu de mon plein. Avec les fameux « tags », et parfois les boîtes taggent même des gens qui n’ont pas de comptes chez eux !!<br /> Donc être vigilant et laxiste de quoi ? Personne n’a le temps, ni la connaissance, de ce que tout le monde fait, y compris ses proches.<br /> Encore une fois, c’est très facile de dire « yaka faut que ». Tout n’est pas dépend de nous.<br /> Bien sûr que tu prends pas la Chine pour exemple, mais moi je te montre une dérive.<br /> Quand je dis qu’il faut pas donner les outils pour se faire battre ensuite avec, c’est typiquement ce qui peut arriver en glissant petit à petit.<br /> C’est les fameuses 10 briques dont je parlais plus haut, pour arriver à tordre l’esprit de la loi initiale…<br /> D’où mon idée de rester vigilant sur ce qui ce fait et non sur ce qui pourrait être fait, ce n’est pas pareil. Dans un cas, on avance, mais on peut revenir en arrière, dans l’autre cas, on se prive d’avancer !!!<br /> Je reprends l’exemple du fichier. Le gouvernement a voulu avancer, le Peuple l’a fait reculer. Mais ça, c’est du concret.<br /> Et c’est une faute de penser ainsi. En politique du moins. Une faute mortelle pour certains cas et certaines époques. La vigilance sur des outils qu’on a permis de créer et d’être utilisé n’empêche pas leur usage…<br /> Si les retours en arrière étaient si simples et si évidents, notre monde ne serait pas le même. (combien de temps pour la vignette automobile ? combien de temps pour les péages des autoroutes ? Je suis sûr qu’il y a bien d’autres exemples du genre).<br /> Avi84:<br /> Toutes lois peut être proposé par un député. S’il ne l’abolissent pas, c’est quel leurs convient A toi de voter pour un député qui défend tes idées. C’est sa la démocratie !!!<br /> C’est pas si évident. Sur le papier, si. Dans la réalité, on voit bien que non.<br /> Et quand les députés trahissent les voix de leurs électeurs, certes ça les tuent politiquement sur le moment, mais ça empêche pas la loi d’avoir été votée « de travers ».<br /> Faut-il rappeler le dernier grand vote de l’Union Européenne, où finalement le corps politique de l’époque a décidé d’ignorer le vote des électeurs ?<br /> C’est bien là le problème, il y a aussi un pourrissement de l’intérêt que le citoyen moyen peut porter au monde politique. Ce qui en arrange certains.<br /> Quoi de mieux que d’être légalement légitime, et de compter uniquement sur sa base qui vote ce qu’on veut voter, qu’importe qu’il y a 50 % d’abstention. On leur dira que c’est leur faute (ce qui est, partiellement, vrai), et on continuera de voter ce qu’on veut.<br /> Mais encore une fois, on s’égare du sujet initial. Comme quoi, ça touche à bien plus qu’un simple sujet informatique. <br /> Merci pour l’échange aussi.<br /> Je finirais juste par dire que rien n’est aussi simple. L’anonymat ou non, il est toujours possible d’harceler quelqu’un. C’est juste pas les mêmes personnes qui le feront, avec des intentions différentes… Mais ça sera pas mieux !
Avi84
Merci pour cette échange !!!<br /> Than:<br /> La fin de l’anonymat ça accélèrerait/renforcerait aussi le harcèlement, le détournement, les fakes news, l’insistance à demander à des gens de se justifier sur des choses d’il y a 20 ans ou de leur enfance, ou de se justifier pour leur entourage, etc.<br /> Plein de trucs stupides, qui aujourd’hui paraissent hors sujet.<br /> C’est tout le contraire. Cela va empêcher tout ça. Le harcèlement anonyme : fini. Les fakes news discréditeront leurs auteurs. Les choses d’il y a 20 ans prouveront que les gens ont évolué…<br /> Bref, je suis étonné de ta vision pessimiste de la France.<br /> Tu y habite encore ? Cela doit être terrible pour toi ?<br /> Bon, j’arrête là.<br /> Au revoir.<br /> Et à une prochaine fois, peut-être !<br /> Merci pour cette échange
Than
Il y a bien pire que le harcèlement anonyme, il existe aussi le harcèlement non anonyme. ^^ Il suffit de regarder ce que devient Twitter, ou tout simplement des émissions politiques où ils sont pas foutus de s’écouter, et où parfois même les journalistes s’en mêlent.<br /> Je suis persuadé que ça n’empêcherait absolument rien du tout, bien au contraire. Tu peux définitivement ruiner des vies, et les pousser au suicide.<br /> Le futur n’est pas nécessairement « mieux ». Remettre à demain les risques d’aujourd’hui, ce n’est pas un cadeau.<br /> On a fait exactement ça pour l’écologie ! Et on continue de le faire. Résultat ? On est parti pour du +1,5 à +2,5 degré pour ceux qui naîtront en 2050. C’est une fournaise qu’on est en train de leur laisser. En se disant « les choses d’il y a 20 ans prouveront que les gens ont évolué ».<br /> Les fakes news existent, et les deep fakes existeront encore plus puisqu’il suffit de prendre le visage de quelqu’un qu’on connait (donc de non anonyme).<br /> Je m’éloigne, mais c’est aussi pour ça que je préfèrerais à titre personnel qu’on défende des idées sans défendre des personnalités ! (et ça nous éviterait les cultes de la personnalité…).<br /> Voter pour une idée, pas pour une personne.<br /> On n’a vraiment pas besoin d’avoir ce genre d’informations pour certaines choses.<br /> Ce n’est pas une vision pessimiste, ni une vision uniquement sur la France d’ailleurs (qu’est-ce qui te fait dire ça ?).<br /> C’est une vision réaliste, qui est nourrie de l’Histoire comme de l’actualité, et qui concerne le Monde. Tout l’inverse. <br /> Oui j’habite encore en France, et je mesure ma chance d’y être né et d’y habiter. Donc bien l’inverse de ce que tu perçois de ce que je dis. <br /> Par contre, ça m’empêche justement pas d’être extrêmement méfiant de tous les régimes politiques et lois qui passent, chez nous comme chez les « voisins » plus ou moins éloignés.<br /> Notre nationalité ne nous épargne pas de facto de faire pire.<br /> Pour finir sur le sujet, Clubic vient de poster ça : Comment échapper aux algorithmes et protéger sa vie privée sur Internet ? Un documentaire Arte se penche sur la question<br /> Je pense que ça peut être particulièrement intéressant pour toi, notamment le documentaire « Nothing to hide » dont il est question. Où cette notion est justement détruite.<br /> En bonus dans l’article, la phrase d’un Ukrainien avant la guerre qui disait « Ce n’est pas parce que ton pays est politiquement stable aujourd’hui qu’il va le rester ». C’était prémonitoire, malheureusement pour lui.<br /> Merci aussi, et bonne journée/vie !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le bruit blanc, nouvel eldorado de l'industrie
Le MSI Spatium M371 1 To, la Rolls des SSD M.2, est à un prix incroyable...
Xiaomi TV Q2 : des téléviseurs QLED 4K sous Google TV qui visent le rapport qualité-prix
L'USB-C fait peau neuve pour enfin savoir facilement si un câble est rapide ou pas
Il vous reste moins de 12h pour profiter de cette TV LED 4K 50
Précommandez le nouveau Xiaomi 12T Pro et obtenez une Xiaomi Redmi Pad gratuite !
Domotique : le protocole Matter est enfin là, pourquoi est-ce une petite révolution ?
Cyberattaque en milieu hospitalier : comment le travail des soignants est affecté
Boostez votre bonne vieille config avec ce SSD de 500 Go à moins de 40 € !
Les Xiaomi 12T et 12T Pro officiellement annoncés : tout pour la photo ?
Haut de page