Une plainte a été déposée contre l’IAB Tech Lab et l’accuse de "la plus grande fuite de données au monde"

16 juin 2021 à 18h16
6
amazon google couv.png

Dr Johnny Ryan, du Conseil irlandais des libertés civiles, a décidé de déposer une plainte contre l'IAB Tech Lab, l'accusant d'être à l'origine de la « plus grande fuite de données au monde » à cause de ses activités publicitaires.

À l'origine de cette accusation, le système d'enchères en temps réel (RTB, real-time bidding en anglais) qui ne permettrait pas de contrôler efficacement où et à qui les données personnelles des utilisateurs sont envoyées.

Un combat contre le RTB mené depuis 2018

C'est un combat de longue haleine que mène Johnny Ryan contre le RTB. Début 2018, il avait alerté les autorités de protection des données en Irlande et en Grande-Bretagne, quand il travaillait encore dans l'industrie. Quelques mois plus tard, et après avoir rejoint Brave , c'était auprès de la Commission à la protection des données irlandaise qu'il avait déposé une plainte invoquant le RGPD. Plainte qui avait été suivie de plusieurs autres du même genre partout en Europe, déposées par différentes organisations et personnes.

Ne voyant pas ses alertes suivies d'effets et travaillant désormais au
Conseil irlandais des libertés civiles, Johnny Ryan a décidé de directement faire appel à la justice et de déposer une plainte contre l'IAB Tech Lab à Hambourg. L'IAB Tech Lab est un consortium composé des plus grandes entreprises du domaine de la technologie, dont Google, Facebook et Amazon, et qui s'occupe entre autres de la publicité dans le monde numérique.

Ce dont Johnny Ryan les accuse, c'est de faire fuiter les données personnelles des internautes plusieurs milliards de fois par jour à cause du RTB. Le real-time bidding, ou enchère en temps réel en français, est un système qui permet aux sites de vendre en temps réel et au plus offrant une impression publicitaire donnée. Pour décider quel espace acheter, les annonceurs s'appuient sur une myriade d'informations à propos des visiteurs du site afin de trouver le public qui colle le plus possible à leur cible, et ce, avec l'aide d'intermédiaires.

Des données très personnelles diffusées plusieurs milliards de fois par jour à des entreprises

Ce fonctionnement pose plusieurs problèmes. Déjà, il demande de récupérer énormément d'informations sur les utilisateurs, que ce soit sur leurs goûts, leurs habitudes de vie ou leur localisation, afin de cibler la publicité plus efficacement. Certaines de ces données peuvent être très personnelles, pouvant concerner l'orientation sexuelle, les opinions politiques ou même l'état de santé, facilement déduits à partir des sites visités. Au vu du volume d'informations récupérées à chaque instant, Johnny Ryan ne considère pas qu'elles puissent l'être avec le consentement éclairé de chaque utilisateur.

Ensuite, dans le cadre du RTB, toutes ces données doivent être envoyées très fréquemment à des milliers d'entreprises et organisations afin de pouvoir choisir automatiquement et rapidement quelle publicité ciblée afficher aux internautes sur un site. Si quelques règles ont été mises en place afin de contrôler ce qui peut être utilisé et de quelle façon, pour Johnny Ryan, elles sont trop vagues et impossibles à faire respecter, d'autant plus pour l'individu qui perd tout contrôle sur ses informations personnelles. De plus, ces données peuvent être accompagnées d'un identifiant, permettant de les recouper avec des informations reçues auparavant à propos d'une personne et de créer un profil individuel.

Les noms des entreprises qui diffusent le plus de données dans le cadre du RTB sont loin d'être étonnants : on y retrouve entre autres Google, Facebook, Amazon, Verizon… Après la sanction de l'Autorité de la concurrence, Google va donc se retrouver une nouvelle fois à devoir défendre le fonctionnement de ses services publicitaires, mais à Hambourg cette fois.

rtb entreprises © ICCL
Les 9 plus grandes entreprises liées au RTB © Neowin

Sources : Neowin , ICCL

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
norwy
Une confirmation de plus que ce qui parait anecdotique pour beaucoup va se retrouver au coeur des préoccupations.<br /> On a hâte de découvrir la suite !
newseven
Qu’est ce que tu veux faire.<br /> Plusieurs produits sont uniquement disponibles que sur des sites de magasin en ligne comme sur Amazon, Newegg etc.
Oli1
C’est peut-être vrai, mais cela n’empêche pas que le combat me semble justifié. Pourquoi Amazon devrait-il autant connaître de nous pour mener à bien ses activités de vente ? Personnellement, je ne regarde jamais les publicités, j’aime bien choisir par moi-même ce que je désire acheter.<br /> Je pense donc que 1) la publicité est inutile (même ciblée), 2) que les GAFAs pourraient mieux travailler sans. Comme Google vit de la pub, son modèle serait à revoir : je prétends que ses services pourraient être payants, tellement ils sont au point (si le modèle devenait payant, je demanderais de nettes améliorations côté vie privée, avec révision par un organisme tiers et neutre, si cela existe encore).
kyrios
Du trading en temps réel de données personnelles, pppffffff…<br /> Cela me conforte dans l’indée que la publicité ciblée sur base de données personnelles devrait purement et simplement être interdite avec grosses amendes à la clé. Idem pour le commerce de données privées.
Krypton_80
Certaines entreprises françaises ne sont pas mal non plus dans ce domaine…<br /> LeBigData.fr – 17 Nov 20<br /> Collecte de données : Orange rappelé à l’ordre par la CJUE - LeBigData.fr<br /> L’affaire concerne une filiale d’Orange en Roumanie qui aurait précoché des cases relatives à la val<br />
fifi58
En France, sans chercher bien loin, France Télévision vient de mettre en route, avec l’aide technique d’Orange, un système de publicité ciblée pour les personnes qui regardent une émission en direct, mais via la box (Orange actuellement, mais cela va suivre chez les autres FAI).<br /> C’est-à-dire que, au lieu d’avoir la publicité «&nbsp;version TNT&nbsp;» indifférenciée pour tous les Français, vous avez une publicité «&nbsp;adaptée&nbsp;» au foyer qui regarde l’émission, sur la base de ce que le FAI enregistre de vos requêtes Internet !<br /> C’était en test depuis l’automne 2020, mais c’est en cours de généralisation depuis ce printemps.<br /> Le plus «&nbsp;drôle&nbsp;», c’est que cela a été lancé la semaine où France 2 diffusait une «&nbsp;enquête&nbsp;» de Elise Lucet stigmatisant le même comportement chez les GAFA !!!
Blackalf
@newseven message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

CyberGhost VPN casse le prix de son abonnement à 1,89€/mois pendant 3 ans !
Un antivirus efficace et pas cher ? Profitez d'un abonnement Bitdefender à -60%
Norton fait les soldes ! En quoi ses antivirus à -60% est une aubaine ?
Crypto.com piraté, des centaines de comptes touchés et plusieurs millions de dollars dans la nature
La Croix-Rouge se fait voler les données de plus de 500 000 personnes hautement vulnérables
Rends l'argent ! Cacophonie et négociations après un vol de 3 millions de dollars en crypto
Norton casse les prix de ses antivirus ! Pourquoi se décider à les installer ?
Pegasus utilisé par la police israélienne pour surveiller les citoyens ?
Cybercriminalité : Europol coupe le câble de VPNLab.net
Snapchat Quick Add : rendez facilement l'ajout d'amis plus sûr pour vos ados
Haut de page