Les Etats-Unis peinent à réformer leur cyber-défense

08 juillet 2010 à 16h30
0
Le gouvernement américain annonce qu'il lance son programme baptisé « Citoyen parfait » (Perfect Citizen). Une initiative qui a pour but de détecter plus rapidement une cyber-attaque contre des sociétés ou des administrations publiques. Des capteurs seront donc placés sur des infrastructures réseaux jugées critiques comme le réseau électrique ou des plans d'installations nucléaires.
00A0000001682644-photo-le-drapeau-des-etats-unis.jpg

La société Raytheon aurait ainsi remporté l'appel d'offre et signé un contrat « classifié » pour la rondelette somme de 100 millions de dollars. L'annonce sonne étrangement à l'heure où le responsable du département Science et technologie de la Maison-Blanche n'a pas réussi à coordonner tous les services américains de cyber-défense.

Du coup, le GAO (Government Accountability Office) a rendu un rapport estimant que les Etats-Unis ne sont pas suffisamment parés pour protéger leur cyber-espace. Pour cela, il révèle le manque patent de stratégie à moyen et long terme.

Pour l'instant, les Etats-Unis sont confrontés à un éparpillement des compétences. Le mille-feuille national est actuellement composé de 5 organisations différentes dont la National Science Foundation, le ministère de la Défense et l'institut national des Sciences et des technologies. L'écueil étant pourtant prévisible...

Reste donc au président Obama à réussir à coordonner rapidement ces institutions. Pour rappel, il avait placé la cyber-sécurité comme un des 4 piliers majeurs de la politique de défense américaine. Un vœu pieu ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top