L'autorité de régulation britannique bannit tous les produits dérivés crypto

07 octobre 2020 à 14h27
13
crypto

L'échange de crypto-dérivés et d'ETNs seront interdits aux particuliers britanniques à partir de janvier 2021.

Très attractifs, ces produits financiers jouent sur des effets de levier pour accroître les gains. Mais les risques de perte sont tout aussi importants…

Protéger les particuliers d'investissements douteux

La Financial Conduct Authority (FCA) a publié de nouvelles règles qui bannissent la ventes de crypto-dérivés et les ETNs (exchange-traded notes ou billets négociés en Bourse) pour les particuliers. Cette interdiction entrera en vigueur le 6 janvier 2021.

Pour le régulateur britannique, ces produits financiers peuvent causer préjudice aux particuliers du fait de la difficulté à les évaluer de manière fiable.

Plusieurs raisons motivent cette décision : ces produits ne reposent sur aucune valeur véritable et ne possèdent pas de base d’évaluation fiable ; le marché secondaire des crypto-monnaies est connu pour ses abus de marché et la criminalité financière qui y règne ; les prix des crypto-actifs sont extrêmement volatiles.

Enfin, la FCA estime que les particuliers possèdent une compréhension insuffisante de ces crypto-actifs, et qu’il n’existe pas de besoin légitime pour investir dans les produits dérivés.

Éviter la perte de millions de livres sterling

La décision de la FCA interdit en outre la vente, le marketing et la distribution de tout contrat dérivé ou ETN lié à des « crypto-actifs transférables non-réglementés » auprès des particuliers. Derrière ce terme, la FCA désigne les « tokens qui ne sont pas des investissements spécifiques ou de la e-monnaie, et qui peuvent être échangés ».

« Cette interdiction reflète le sérieux avec lequel nous considérons le préjudice potentiel de ces produits pour les particuliers. Leur protection est primordiale ici », avance Sheldon Mills, directeur exécutif intérimaire de la stratégie et de la concurrence à la FCA.

Selon l’institution financière, cette interdiction permettra de sauver environ 53 millions de livres sterling (58 millions d’euros) pour les particuliers britanniques.

L’annonce survient quelques jours après la mise en cause de la plateforme d’échange de cryptomonaies BitMEX par les autorités américaines, accusée d’opérer en tant qu’entité non-règlementée aux États-Unis. Basée aux Seychelles, BitMEX est également accusée de blanchiment d’argent.

Source : CoinDesk

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
aldericdevir
ah ben tiens, le gouvernement peut pas se faire de thunes dessus, donc il interdit. Ca me rappelle quelque chose …
iosandroid
Les cryptomonnaies devraient être interdites à tous et pas uniquement aux particuliers. Gâchis d’énergie et de ressources rares (composants informatiques) pour ce qui n’est au final que du vent sans bien fondé. Car n’en déplaise aux adorateurs des crypto, au moins les monnaies FIAC se basent sur du travail réel et ton salaire ne fluctu pas d’un moi à l’autre, un bitcoin peut doubler comme diviser sa valeur par deux en une heure ce qui les rends incompatibles avec l’économie réelle, ce n’est que de la spéculation !
Akerusan
Encore quelqu’un qui ne comprend rien, n’a pas etudie son sujet, et la ramene avec ses grands sabots, a coup de «&nbsp;j’aime pas donc ca devrait etre interdit!&nbsp;».<br /> Ca me rappelle les gens qui crachaient sur internet y a 30 ans tiens.<br /> les monnaies FIAC se basent sur du travail réel<br /> Rien que cette phrase elle ne veut rien dire.
Pas_de_Bol
Entièrement d’accord avec iosandroid !
Nmut
Lis un peu avant de réagir…<br /> Ce sont les PRODUITS BASES sur les crypo-monnaies qui vont être interdits. Ce genre de truc est une catastrophe, déjà très difficile à appréhender pour des pros, alors pour des particuliers!<br /> Les taxes sont les mêmes que pour tous les produits financiers, cela ferait peut-être même moins de rentrées d’argent si moins de gens investissent… Bon cela ne sera probablement pas le cas car les «&nbsp;investisseurs&nbsp;» se tourneront probablement vers des produits moins risqués (et probablement plus intéressants pour l’économie…
Nmut
Même si effectivement @iosandroid semble surtout «&nbsp;ne pas aimer&nbsp;», sa phrase a un sens. Il y a des systèmes de régulation, la création de valeur est encadrée et il y a un minimum de garanties sur la valeur réelle d’une monnaie, même si de nos jours elles ne sont plus assises sur le monde réel, leur valeur commerciale a toujours du sens. Une crypto-monnaie n’a pas la même régulation par principe, la valeur se résume en un «&nbsp;travail&nbsp;» (POW) qui est reconnu mais qui peut s’effondrer à tout moment (par exemple si le minage n’a plus aucun intérêt ou si il est trop concentré par exemple).
iosandroid
Justement si vous vous seriez un peu renseigné vous verriez par vous même que les crypto-monnaies ne sont qu’un outil de spéculation qui ne remplacera jamais les monnaies utilitaires, on ne peut pas faire ses courses, acheter des biens avec des crypto car leurs valeurs changent en permanence, elles ne sont donc pas utilisables !<br /> Si un jour une telle monnaie venait à être utilisée en masse, nulle doute que ce serait une monnaie étatique et en aucun cas une des monnaies crypto existantes. Bref ca reste un outil de spéculation et comme tout outil de spéculation il va finir par s’effondrer de lui même ce n’est qu’une question de temps. Le minage indispensable pour permettre les transactions sur le réseau est de moins en moins rémunérateur car il y a de moins en moins de monnaies à créer (le bitcoin a une quantité fixée à l’avance), le jour ou le minage cessera le bitcoin cessera avec lui.
k33ple4rn1ng
Personne ne peut dire ce qu’il se passera dans le future. Paul Krugman (Prix Nobel d’économie) avait d’ailleurs annoncé en 1998 que l’impact d’Internet en 2005 serait comparable à celui du fax.<br /> Même si nous ne nous connaissons pas, Monsieur ou Madame iosandroid, je ne pense pas qu’il soit judicieux de prétendre savoir comment évoluera une nouvelle technologie.<br /> Pour ce qui est des cryptomonnaies, il y a encore beaucoup de chemin à faire. Aujourd’hui, à part Bitcoin, je ne connais pas d’autre «&nbsp;crypto&nbsp;» qui ont une application réelle, du moins plus intéressante encore que Bitcoin. Les Blockchain type Ethereum, EOS, etc sont intéressantes sur le plan technique mais dont le cout d’utilisation ne trouve pas encore d’application économique réelle.<br /> Pour ce qui est de l’outil de spéculation, oui, il est utilisé par de nombreuses personnes comme tel. Mais pour certains, comme pour moi, c’est ce qui permettra de sauver de la valeur lorsque le système monétaire actuel s’effondra.<br /> Le système monétaire actuel est selon moi voué à l’échec car il repose sur la dette et dont le taux de croissance dépasse continuellement celui de la croissance économique. Sur le long terme, ce n’est pas tenable.<br /> Les économies occidentales continuent de vouloir redistribuer un excédant de richesse qui n’existe plus. Les gouvernements ont donc recours à toujours plus de dette en espérant que les politiciens suivants trouveront une solution miraculeuse. Cette constante croissance de la dette risque d’entrainer une hyperinflation quand les créanciers n’auront plus assez confiance dans les créditeurs pour prêter aux taux actuels (négatifs). Les taux remontrons et il y aura (dans un tel scénario) un effet d’emballement quand la charge de la dette (les intérêts) deviendront insupportables.<br /> Si ce scénario se réalise, il vaut mieux y être préparé. Investir un certain pourcentage de ses actifs en Or et en Bitcoin est, selon moi, nécéssaire dans une gestion saine de son patrimoine. Certains investissent tout dedans, je trouve ça tout aussi risqué.
Cmoi
Le pire c’est que tu peux faire des achats en cryptomonnaies…<br /> -&gt; https://fr.cryptonews.com/guides/who-accepts-bitcoin.htm<br /> Perso, je ne comprends toujours pas le fonctionnement d’une cryptomonnaie…on dirait une action de la Bourse.
k33ple4rn1ng
Les cryptomonnaies ont des fonctionnalités différentes mais on pourrait les classer comme ça:<br /> Bitcoin, Monero, ZCash et d’autres sont des réserves de valeurs et pourraient être considérées comme des monnaies virtuelles. Bitcoin est pour moi la seule cryptomonnaies dans laquelle il est intéressant d’investir car (toujours selon moi), c’est la seule qui restera en raison de son processus d’amélioration, du nombre de développeurs dessus et du nombre de mineurs et donc de sa décentralisation. Monero est intéressante en raison de l’anonymat des transactions qu’elle gère mais on dira que les développeurs lâchent petit à petit le projet.<br /> Ethereum, EOS et d’autres sont des cryptos «&nbsp;blockchain&nbsp;» dont le but est de passer de l’information ou en sauver sur une base de données ou un ordinateur décentralisé. Cas concrets: le traçage de produits tout au long d’une chaine de production ou encore sauvgerader des actes de propriété sur une base de données décentralisées accessible par tout le monde et en tout temps éventuellement avec un accès sécurisé. Ethereum souffre depuis quelques années maintenant d’une grande crise existentielle car sa migration vers sa nouvelle méthode de validation de bloques par preuve de possession (ProofOfStake) est sans cesse repoussée et les plans techniques sont très forts critiqués. Pour EOS, le risque de concentration et de control des mineurs est très grand ce qui rendrait les avantages de l’utilisation d’une blockchain comparés à une simple base de données caduques. D’autres projets ont été lancés lors de la dernières bulles (2017) mais tardent à convaincre.<br /> Le concept de blockchain est très intéressant mais son cout d’utilisation rend les applications commerciales très limitées (voire inexistantes). En 2018 (si je me souviens bien) Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum, annonçait que le coût d’utilisation de sa blockchain était 1,000,000 fois supérieur à celui d’AmazonCloud pour une entreprise mais que la migration vers le ProofOfStake permettrait de réduire son coût d’utilisation à (seulement) 1,000 fois celui d’AWS ou d’Azure. Avant d’arriver à justifier un coût aussi élevé, vous avez intérêt d’avoir un projet qui a sérieusement besoin des avantages d’une blockchain pour choisir cette technologie plutôt que de gérer votre propre base de données ou de choisir un service de Cloud privé.<br /> A côté de ça, il y a les jetons qui ont été créés essentiellement pour financer un projet et qui peuvent être utilisés par après comme une réduction pour utiliser les services liés. souvent, ces jetons n’ont rien de «&nbsp;crypto&nbsp;» car ne nécessitent aucun recours à la cryptographie. Le meilleur exemple (selon moi) est le cas de Binance et son jeton BNB. Binance qui est une plateforme d’échange de crypto a émis des jetons qu’elle a vendus générant ainsi un énorme bénéfice. Les propriétaires de ses jetons sont souvent des personnes qui y voient (à tort ou à raison) un véhicule d’investissement dans la plateforme Binance et/ou sont des utilisateurs de la plateforme qui peuvent utiliser ses jetons pour payer ses frais de fonctionnement. Pour que ce soit attractif, Binance offre une réduction des frais si l’utilisateur paie avec ses jetons.<br /> Dans tout les cas, ses «&nbsp;cryptomonnaies&nbsp;» peuvent être utilisées pour «&nbsp;jouer en bourse&nbsp;» car ce sont des actifs d’un nouveau genre qui ont un prix et qui peuvent être achetés ou vendus. C’est un peu comme une maison: on peut l’acheter pour l’habiter ou pour investir son argent.
OliverLj
On se casse de l europe, notre monnaie doit rester forte, donc on bloque la fuite de capitaux. Réaction normale.<br /> Dommage d interdire les etn, ça permet de s exposer aux cryptos via un compte titre.
Laurentzen
Heu si en fait tu peux effectuer des achats en crypto : https://coinmap.org/view/#/map/48.89903236/2.54676819/11<br /> et tu peux aussi acheter tes bières à paris en BTC à paris dans plusieurs bar - Concernant les FIAT va dire ca aux grecs et chypriotes qui ont tout perdu en 2008 pour renflouer leurs banques privées ^^ :<br /> fr.wikipedia.org<br /> Crise financière chypriote de 2012-2013<br /> La crise financière chypriote de 2012-2013 est une crise économique qui a touché le secteur financier de Chypre après les défauts de paiements partiels sur la dette publique grecque en 2011 et 2012, parallèlement à un taux de déficit élevé de l'État, qui a vu sa notation financière chuter.<br /> En janvier 2012, Chypre reçoit un prêt de 2,5 milliards d'euros de la part de la Russie pour l'aider à financer son déficit et pour re-financer sa dette à long terme.<br /> Le 13 mars 2012, Moody's déclasse la note...<br /> «&nbsp;Le 25 mars, un second plan est proposé par la Troïka et Chypre. Ce plan comprend la garantie des dépôts de moins de 100 000 euros, la Laiki Bank est condamnée, ses dépôts de moins de 100 000 euros et les actifs de bonnes qualités sont transférés dans la Bank of Cyprus, le reste des dépôts et des crédits sont intégrés pour assurer le financement des décotes des actifs de la banque, touchant les revenus possibles de la liquidation de celle-ci. Les dépôts de plus de 100 000 euros de la Bank of Cyprus sont transformés en action de Bank of Cyprus pour 37,5 % de ces dépôts2, 22,5 % supplémentaires seront immobilisés.&nbsp;»<br /> Les monnaies FIAT sont actuellement imprimées en masse non pas pour sauver l’économie réelle, mais les marchés. La monnaie et l’argent ne repose que sur la confiance, on donne du crédit à quelqu’un est un bon exmeple.<br /> Tu pourras aussi dire cela à l’Argentine et au Vénezuela qui ont tenté de ne plus suivre le dogme du pétro-dollar résultat perte de million de % de leurs monnaies FIAT:<br /> 6 mois +42.67% 293 638.79 198 868.80<br /> 1 an +2281750.49% 293 638.79 12.34<br /> 3 ans +3997529.31% 293 638.79 6.87<br /> 5 ans +3319603.45% 293 638.79 6.64<br /> Les US ne souhaitant pas de guerre sur leurs continents pour du pétrole il dévalue complétement les monnaies des pays posant problème et il attaque les pays qui ne veulent plus payer en dollars (https://www.leparisien.fr/economie/l-irak-va-vendre-son-petrole-en-euros-01-11-2000-2001733120.php - https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_économique_par_pétrodollars ) - bonne stratégie - La Gyuana quand à elle bondit et finira peut-être comme ces deux pays.<br /> Concernant la fluctuation, ce sont des produits jeunes et sans doute y aura t il une nouvelle bulle crypto, la FSA a bien fait d’interdire les dérivés et BITMEX devrait être interdit dans tous les pays :<br /> Actualité Informatique – 19 Mar 20<br /> BitMex est un SCAM - Actualité Informatique<br /> Bitmex est une escroquerie, nous vou expliquons comment et pourquoi il ne faut pas investir dans notre article dédié sur le Bitmex<br /> bref non aux outils dérivés sur les crypto et BITMEX, oui à la gestion décentralisée de la confiance et oui à une monnaie déflationniste.<br /> l’avenir nous dira
pecore
tu seras donc d’accord pour dire qu’il y a énormément de magouilles et de manipulations autour des cryptos. Ces «&nbsp;produits dérivés&nbsp;» en sont un exemples parmi d’autres, les shitcoins qui apparaissent un jour et disparaissent quelques semaines/moins/années plus tard en sont un autre et les effets de pump &amp; dump à la Elon Musk en sont un troisième. Je ne dis pas que tout est à jeter dans les cryptos et les blockchains, le potentiel est énorme, mais cela reste tout de même très opaque et donc propice aux arnaques en tout genre.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Chrome 86 apporte une meilleure protection des mots de passe sur mobile et le codec VP9 sur macOS
PS5 : Sony dévoile l'intérieur de sa console
Realme lance ses 7 et 7 Pro en France : charge ultra-rapide et écran 90 Hz à petit prix
Des députés européens demandent à Jeff Bezos de respecter les
Logitech dévoile le K845, un clavier mécanique sobre et rétroéclairé
Verneuil-sur-Seine : des failles (corrigées depuis) identifiées dans la consultation publique basée sur la blockchain
RTX 30xx : EVGA met en place un système de file d'attente pour les commandes
Forfait 4G B&You : l'offre sans engagement 80Go à 13,99€/mois se termine ce soir !
Vente flash Amazon : chute de prix sur la carte microSDXC SanDisk Extreme 256 Go
Haut de page