Découvrez les mots de passe les plus populaires, vous n'allez pas en croire vos yeux

19
Fotolia mot de passe password
© Fotolia

Les appels répétés au renforcement de ses mots de passe émis ces dernières années n'ont pas suffi. On retrouve en effet les mêmes « hits » d'une année à l'autre.

Le mot de passe demeure un peu, par définition, la première barrière de sa protection numérique. Parfois, il reste même l'unique protection, une preuve qu'il ne faut surtout pas le négliger. Pourtant, de nombreux internautes et mobinautes utilisent toujours des mots de passe d'une évidence décapante, ce qui est une aubaine pour les cybercriminels qui procèdent à des attaques par dictionnaire et déchiffrent les mots de passe d'une base de données regroupant les combinaisons les plus courantes et les plus faciles à décrypter.

Des classiques qui ont la peau dure

Ces deux dernières, on retrouve plus ou moins le même top 10 des mots de passe les plus populaires, listés par la société SplashData. En 2017, « 123456 » (l'indémodable !), « Password » et « 12345678 » occupaient les trois premières places, devançant « Qwerty », « 12345 », « 123456789 », « Letmein », « 1234567 », « Football » et « Iloveyou. »


Signe que les mauvaises habitudes ont la peau dure, ce classement était quasiment le même en 2018. Le podium était occupé par « 123456 », « Password » et « 123456789 ». Puis suivent « 12345678 », « 12345 », « 111111 », « 1234567 », « sunshine », « qwerty » et « iloveyou. » Nul doute que le top de 2019 rassemblera fortement au précédent.

« Les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique »

Hors du top 10, on retrouve également des suites de lettres et de chiffres communs comme « abc123 » ou « qwerty123. » Benoit Grunemwald, expert en cybersécurité chez ESET France, nous rappelle que ces listes doivent servir de base à l'élaboration de mots de passe plus sécuritaires. « Éviter de choisir des mots que ce soit des noms communs, noms propres, verbes... et quelle que soit votre langue », fait partie de ses recommandations. « Évidemment, les internautes anglo-saxons sont plus nombreux, mais les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique quand vient le temps de déchiffrer les mots de passe ».


Les séries de caractères facilement déchiffrables sont aussi à bannir, tout comme les mots de passe qui auraient potentiellement pu être identifiés dans une fuite de données. La règle d'or reste d'utiliser un mot de passe différent pour chaque site consulté, chaque service sollicité ou chaque application utilisée.

Modifié le 11/12/2019 à 09h37
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Huawei P40 Pro commence à faire parler de lui
La CNIL ne tolère pas la vidéosurveillance destinée à localiser des salariés sur leur lieu de travail
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Les premières exclusivités temporaires de l’Epic Games Store rejoignent Steam cette semaine
S'il parvient à racheter HP, Xerox s'attend à une augmentation de ses revenus d'1,5 milliard de dollars
Bon plan forfait mobile : l'offre Free 50 Go à 9,99€ est prolongée
Missionnée par l'ESA, la start-up ClearSpace va désorbiter un débris du lanceur Vega
Bon plan forfait mobile : l'offre Red 60Go à 12€ par mois se termine demain
AI Dungeon 2 : le jeu d'aventure textuel mû par l'intelligence artificielle fait ses preuves
Haut de page