Découvrez les mots de passe les plus populaires, vous n'allez pas en croire vos yeux

11 décembre 2019 à 08h03
0
Fotolia mot de passe password
© Fotolia

Les appels répétés au renforcement de ses mots de passe émis ces dernières années n'ont pas suffi. On retrouve en effet les mêmes « hits » d'une année à l'autre.

Le mot de passe demeure un peu, par définition, la première barrière de sa protection numérique. Parfois, il reste même l'unique protection, une preuve qu'il ne faut surtout pas le négliger. Pourtant, de nombreux internautes et mobinautes utilisent toujours des mots de passe d'une évidence décapante, ce qui est une aubaine pour les cybercriminels qui procèdent à des attaques par dictionnaire et déchiffrent les mots de passe d'une base de données regroupant les combinaisons les plus courantes et les plus faciles à décrypter.

Des classiques qui ont la peau dure

Ces deux dernières, on retrouve plus ou moins le même top 10 des mots de passe les plus populaires, listés par la société SplashData. En 2017, « 123456 » (l'indémodable !), « Password » et « 12345678 » occupaient les trois premières places, devançant « Qwerty », « 12345 », « 123456789 », « Letmein », « 1234567 », « Football » et « Iloveyou. »


Signe que les mauvaises habitudes ont la peau dure, ce classement était quasiment le même en 2018. Le podium était occupé par « 123456 », « Password » et « 123456789 ». Puis suivent « 12345678 », « 12345 », « 111111 », « 1234567 », « sunshine », « qwerty » et « iloveyou. » Nul doute que le top de 2019 rassemblera fortement au précédent.

« Les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique »

Hors du top 10, on retrouve également des suites de lettres et de chiffres communs comme « abc123 » ou « qwerty123. » Benoit Grunemwald, expert en cybersécurité chez ESET France, nous rappelle que ces listes doivent servir de base à l'élaboration de mots de passe plus sécuritaires. « Éviter de choisir des mots que ce soit des noms communs, noms propres, verbes... et quelle que soit votre langue », fait partie de ses recommandations. « Évidemment, les internautes anglo-saxons sont plus nombreux, mais les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique quand vient le temps de déchiffrer les mots de passe ».


Les séries de caractères facilement déchiffrables sont aussi à bannir, tout comme les mots de passe qui auraient potentiellement pu être identifiés dans une fuite de données. La règle d'or reste d'utiliser un mot de passe différent pour chaque site consulté, chaque service sollicité ou chaque application utilisée.

Modifié le 11/12/2019 à 09h37
18
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
scroll top