Découvrez les mots de passe les plus populaires, vous n'allez pas en croire vos yeux

11 décembre 2019 à 08h03
0
Fotolia mot de passe password
© Fotolia

Les appels répétés au renforcement de ses mots de passe émis ces dernières années n'ont pas suffi. On retrouve en effet les mêmes « hits » d'une année à l'autre.

Le mot de passe demeure un peu, par définition, la première barrière de sa protection numérique. Parfois, il reste même l'unique protection, une preuve qu'il ne faut surtout pas le négliger. Pourtant, de nombreux internautes et mobinautes utilisent toujours des mots de passe d'une évidence décapante, ce qui est une aubaine pour les cybercriminels qui procèdent à des attaques par dictionnaire et déchiffrent les mots de passe d'une base de données regroupant les combinaisons les plus courantes et les plus faciles à décrypter.

Des classiques qui ont la peau dure

Ces deux dernières, on retrouve plus ou moins le même top 10 des mots de passe les plus populaires, listés par la société SplashData. En 2017, « 123456 » (l'indémodable !), « Password » et « 12345678 » occupaient les trois premières places, devançant « Qwerty », « 12345 », « 123456789 », « Letmein », « 1234567 », « Football » et « Iloveyou. »


Signe que les mauvaises habitudes ont la peau dure, ce classement était quasiment le même en 2018. Le podium était occupé par « 123456 », « Password » et « 123456789 ». Puis suivent « 12345678 », « 12345 », « 111111 », « 1234567 », « sunshine », « qwerty » et « iloveyou. » Nul doute que le top de 2019 rassemblera fortement au précédent.

« Les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique »

Hors du top 10, on retrouve également des suites de lettres et de chiffres communs comme « abc123 » ou « qwerty123. » Benoit Grunemwald, expert en cybersécurité chez ESET France, nous rappelle que ces listes doivent servir de base à l'élaboration de mots de passe plus sécuritaires. « Éviter de choisir des mots que ce soit des noms communs, noms propres, verbes... et quelle que soit votre langue », fait partie de ses recommandations. « Évidemment, les internautes anglo-saxons sont plus nombreux, mais les cybercriminels et leurs outils ne connaissent pas de barrière linguistique quand vient le temps de déchiffrer les mots de passe ».


Les séries de caractères facilement déchiffrables sont aussi à bannir, tout comme les mots de passe qui auraient potentiellement pu être identifiés dans une fuite de données. La règle d'or reste d'utiliser un mot de passe différent pour chaque site consulté, chaque service sollicité ou chaque application utilisée.

Modifié le 11/12/2019 à 09h37
18
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Windows 10 : le système de fichiers de Linux bientôt accessible dans l'Explorer
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
scroll top