Face à la menace sur les données biométriques, Kaspersky veut vous passer la bague au doigt

kaspersky-bague-couv.jpg
© Kaspersky

Pour contourner les menaces sur les données et l'identité des consommateurs, le spécialiste de la cybersécurité a imaginé une bague.

L'idée de la biométrie est que, peu à peu, notre corps est en train de devenir une clé géante permettant d'accéder à notre vie et servant de support physique à notre identité numérique. Aujourd'hui, nous utilisons les données biométriques issues de la reconnaissance faciale, l'iris et les empreintes digitales pour débloquer notre smartphone, pénétrer dans le hall d'embarquement d'un aéroport, dans un bâtiment, ou pour débloquer son ordinateur. Pourtant, ce qui fait la force de la biométrie fait aussi sa faiblesse. L'identifiant biométrique est unique, certes, mais une fois perdu ou compromis, il l'est définitivement et perd toute valeur.

Une recrudescence des menaces sur les données biométriques

Nos données biométriques sont bien plus précieuses et possèdent une valeur bien plus importante qu'un banal mot de passe. Les données biométriques ne peuvent - à moins que vous soyez un magicien, un vrai - pas être réinitialisées, à l'inverse du fameux mot de passe, modifiable à l'infini.


Une récente recherche publiée par Kaspersky faisait état d'une recrudescence des menaces sur les systèmes utilisés pour traiter les données biométriques sur les trois premiers trimestres de l'année, avec de nombreuses tentatives d'infiltration. La société de sécurité informatique note par exemple que 37 % des ordinateurs sur lesquels un de ses produits est installé, utilisés soit pour collecter, soit pour traiter, soit pour stocker des données biométriques, ont subi au moins une tentative d'infection par un malware au cours du dernier trimestre.

Parmi les menaces, on relève des trojans d'accès à distance, des malwares mobilisés lors d'attaques de phishing, des rançongiciels et des chevaux de Troie bancaires.

kaspersky-bague.jpg
© Kaspersky

La bague, une extension de son identité numérique

Kasperky a réfléchi à un nouveau moyen qui permettrait de profiter des avantages de l'identification numérique sans pour autant prendre le risque de compromettre ses données et son identité. L'entreprise s'est ainsi associée à l'agence Archetype et à un créateur, Benjamin Waye, pour mettre au point une bague qui serait liée à notre identité numérique.


Le prototype, qui n'est pas issu d'un épisode de la franchise Stargate, intègre une empreinte digitale artificielle en impression 3D, qui sert à s'authentifier. Avec cette pièce de joaillerie, il est donc possible de débloquer son smartphone, tout en éliminant la crainte d'une fuite de données, celle-ci pouvant être changée et réinitialisée.

« Cette bague n'est pas une solution miracle », concède Marco Preuss, l'un des dirigeants européens de Kaspersky, « mais simplement l'une des multiples options que l'on pourrait explorer pour résoudre les problèmes de sécurité liés à l'usage de la biométrie ».

Source : Communiqué de presse
Modifié le 04/12/2019 à 14h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

A un prix jamais vu, le Xiaomi Redmi Note 8 3Go 32Go est à seulement 134,99€ chez Cdiscount
Idées cadeaux de Noël : Enceinte multiroom Harman-Kardon Omni 10+ à 79,99€ chez Darty
La Russie en passe de créer un clone de Wikipedia comportant
Sony abandonne officiellement le marché des consoles portables
L'alliance entre Ford et Rivian pourrait mener à un SUV électrique estampillé Lincoln
Boostez votre ordinateur avec ce SSD Western Digital 1To à moins de 100€ chez Amazon
Valve suspend le développement du prochain jeu des créateurs de Firewatch
Souris bodybuildées, orge et allume-feux, découvrez les expériences qui partent pour l’ISS
Qualcomm tease ses Snapdragon 865 et 765 annonce son lecteur d'empreintes 3D Sonic Max
Haut de page