Le site d'emploi Monster a laissé traîner des milliers de CV en ligne pendant plusieurs années

Alexandre Boero Contributeur
06 septembre 2019 à 13h17
0
monster-emploi-logo.png
(© Crédits photo : Monster)

Le célèbre site de recherche d'emploi, Monster.com, aurait exposé en ligne les fichiers privés de nombreux utilisateurs, hébergés sur un serveur tiers.

Le site internet de recrutement Monster, qui génère 8 000 recherches, 2 800 annonces consultées et 29 curriculum vitae téléchargés par minute dans le monde, a fait une jolie boulette en laissant exposés en ligne les CV de nombreux candidats. Le serveur tiers sur lequel les fichiers étaient hébergés contenait des informations confidentielles de milliers de membres, qui n'ont pas été informés de la faille, révèle TechCrunch.

Des CV postés entre 2014 et 2017 exposés

Le serveur en question contenait potentiellement des milliers de CV, appartenant à des internautes qui étaient à la recherche d'un emploi entre 2014 et 2017, une large période d'exposition pour Monster. Parmi les données personnelles exposées sur le serveur, on pouvait retrouver des numéros de téléphone, des adresses postales et électroniques, ainsi que le passé professionnel des candidats. La plupart des candidats touchés par la faille sont issus des États-Unis.


Pour le moment, le nombre exact de CV exposés reste inconnu, mais TechCrunch nous indique que plusieurs milliers de CV étaient hébergés sur un seul et même dossier, daté de mai 2017. Des documents liés à l'immigration ont aussi été retrouvés sur le serveur.

Monster ne se sent pas responsable, le serveur appartenant à l'un de ses anciens clients

Du côté de Monster, la réaction est venue de Michael Jones (pas le chanteur, non), responsable de la protection de la vie privée de la société. « L'équipe de sécurité de Monster a été mise au courant d'une éventuelle exposition et en a informé la société de recrutement », a-t-il indiqué, tout en précisant que le serveur touché appartenait à un client avec lequel Monster ne travaille plus.

Le serveur a été sécurisé peu de temps après son signalement, au mois d'août. Monster révèle tout de même n'avoir pu avertir les utilisateurs de l'exposition de leurs données, ce qui constitue un manquement important, les sociétés devant au moins prévenir les procureurs généraux des États lorsque des violations de données ont lieu. « Les clients qui achètent l'accès aux données de Monster - c'est-à-dire les CV des candidats - en deviennent les propriétaires et sont responsables du maintien de la sécurité de ces dernières », s'est justifiée la société.

Source : TechCrunch
Modifié le 06/09/2019 à 14h44
4 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top