Github poursuivi pour avoir "facilité" le piratage de la banque Capital One

Christelle Perret Contributrice
05 août 2019 à 19h43
0
github

Un procès, issu d'un recours collectif, est actuellement intenté en Californie contre la banque Capital One, après le piratage des données personnelles de plus de 106 millions de personnes. Les plaignants citent également la plateforme GitHub qui aurait, selon eux, permis la diffusion de ces informations pendant plusieurs mois, sans intervenir.

Nouveau rebondissement dans l'affaire du piratage des données de la banque Capital One par Paige Thompson, alias « Erratic ». Arrêtée par le FBI le 29 juillet, elle avait volé les données personnelles de plus de 100 millions d'Américains.

GitHub ciblée par une plainte dans l'affaire Capital One


Cette semaine, un recours collectif a été déposé en Californie à l'encontre de la banque Capital One et la plateforme GitHub. Il est reproché à la banque américaine d'avoir omis de sécuriser ou d'empêcher la brèche de sécurité qui a permis à Paige A. Thompson de voler les données personnelles de plus de 106 millions de ses clients.

Concernant GitHub, les plaignants lui reprochent d'avoir laissé courir, du 21 avril 2019 jusqu'à la mi-juillet, la publication des détails de ce piratage de grande ampleur, en violation de la loi fédérale « Wiretap Act ». Selon les plaignants, « les décisions de la direction de GitHub (...) ont permis aux données piratées d'être publiées, affichées, utilisées et/ou autrement disponibles ».

En effet, la loi californienne interdit à la plateforme - comme aux autres - l'affichage des données personnelles, notamment les numéros de sécurité sociale. Elle oblige ainsi la suppression immédiate de telles informations lorsqu'elles sont divulguées publiquement sur un site. Puisque les numéros de sécurité sociale ont un format fixe, les plaignants pensent que GitHub aurait dû les identifier et les supprimer de manière automatique.


Déjà, des informations contradictoires


Toutefois, Capital One et GitHub assurent, d'une même voix, que les données mises en ligne sur la plateforme ne contenaient aucune information personnelle. Il ne s'agirait que de la méthodologie précise utilisée par Paige A. Thompson pour voler les données des victimes.

Si la banque Capital One peut être inquiétée à cause des failles béantes de sécurités de son système, déjà épinglé en novembre 2014, juillet 2017 et septembre 2017, GitHub semble hors de danger. En effet, il sera difficile pour les plaignants de prouver que la plateforme ait fait la promotion du piratage informatique.

De plus, la politique de GitHub indique que ce sont les utilisateurs qui sont responsables du respect des règles et des conditions d'utilisation, et non pas la plateforme elle-même. Il y a donc finalement peu de chance que cette dernière soit reconnue coupable dans ce procès.

Source : ZDNet
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top