Sécurité : des chercheurs notent des "faiblesses" dans le chiffrement AES

01 juin 2018 à 15h36
0
Des spécialistes de Microsoft et de l'Université de Louvain (Belgique) ont découvert un moyen de déchiffrer 3 à 5 fois plus rapidement le chiffrement AES. Selon leurs recherches, toutes les versions de l'Advanced Encryption Standard sont concernées. Par contre, ils avouent que même avec des moyens conséquents, le déchiffrement de l'AES pourrait prendre « des milliards d'années ».

00A0000000628654-photo-verrou-cadenas.jpg
Des chercheurs viennent d'expliquer que le processus de déchiffrement de l'AES (l'Advanced Encryption Standard) pourrait prendre 3 à 5 fois moins de temps. Pour étayer leurs arguments, ils précisent avoir découvert une « faiblesse », selon leurs propres termes. Cette dernière permettrait ainsi de découvrir plus « rapidement » une clé de chiffrement.

Par contre, les spécialistes précisent bien que le déchiffrement de telles clés (128, 192 ou 256 bits) reste une entreprise des plus ardues. Dans le document (.pdf) évoquant leur découverte, les chercheurs expliquent qu'en l'état actuel des performances des machines informatiques, plusieurs milliards d'années seraient nécessaires avant de pouvoir déchiffrer correctement une telle clé.

Pour rappel, l'algorithme de chiffrement AES est utilisé par de nombreux utilisateurs et services afin de sécuriser des communications mais également des transactions bancaires, du WiFi... Malgré ces « faiblesses », l'AES conserve donc ce statut d'algorithme sécurisé.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Universal Mobile inclut de la musique à sa nouvelle gamme de forfaits
Fondation Linux : un outil pour suivre les licences logicielles à la trace
Publicité : Baidu s'excuse d'avoir eu des pratiques frauduleuses
Live Japon : Face à
Revue de presse : un « scandale » des fichiers audio haute définition ?
Andreessen-Horowitz investit dans la business intelligence en mode SaaS
Les mots
La police annonce avoir arrêté le hacker de la Bourse de Hong Kong
Garmin Edge 200 : un ordinateur de bord GPS pour vélo
Nimbula attache son infrastructure dans le cloud à l'entreprise plutôt qu'à un datacenter
Haut de page