Windows 11 : des bugs sur les apps, des écrans bleus, mais tout va bien

20 novembre 2021 à 12h30
12

Deux nouveaux bugs, l'un causant des BSOD à cause d'un pilote incompatible et l'autre affectant la mise à jour et la réparation d'applications, ont été confirmés sur Windows 11 .

Malgré tout, Microsoft a annoncé accélérer le rythme de déploiement de Windows 11, indiquant que les expériences de mises à jour restaient en très grande majorité positives.

Un problème de compatibilité avec un pilote Intel

Deux nouveaux bugs sont apparus pour les utilisateurs et utilisatrices de Windows 11 avec les dernières mises à jour. Le premier cause des Blue Screen of Death aux utilisateurs possédant les drivers audio Intel SST dans certaines versions. Intel Smart Sound Technology est un DSP (ou processeur de traitement des signaux numériques) qui traite les interactions audio, vocales et orales sur les ordinateurs récents équipés de processeurs Intel Core et Intel Atom.

Pour savoir si vous possédez ce driver et si votre version est affectée, Microsoft recommande d'aller dans votre gestionnaire de périphériques et de vérifier dans la partie « Périphériques système » si vous possédez un pilote du nom d'Intel Smart Sound Technology (Intel SST) Audio Controller. Les versions concernées sont la 10.29.0.5152 et inférieures et la 10.30.0.5152 et inférieures. Pour résoudre ce problème, Microsoft conseille de mettre son pilote à jour à la version 10.29.00.5714 ou 10.30.00.5714 minimum.

Si vous n'êtes pas encore passé à Windows 11 et que votre ordinateur est concerné, vous ne vous verrez pas offrir la mise à jour vers la nouvelle version du système d'exploitation tant que votre pilote ne sera pas dans une version plus récente.

Un bug qui touche aussi bien Windows 10 que Windows 11

Le deuxième bug affecte les utilisateurs ayant réalisé les mises à jour cumulatives de novembre, que ce soit sur Windows 11 ou sur Windows 10 . À la suite de celles-ci, il est possible que le Microsoft Installer (MSI) n'arrive plus à réparer ou mettre à jour certaines apps. Suite à cet échec, les applications qui ont tenté d'être réparées ou mises à jour peuvent ne plus s'ouvrir. L'entreprise indique que certaines applications de Kaspersky sont concernées par ce bug. En attendant un fix, qui arrivera dans une future mise à jour, il est conseillé de désinstaller l'application affectée et d'installer sa dernière version.

Malgré ces bugs, Microsoft prévoit d'accélerer le déploiement de Windows 11 dans les prochaines semaines et d'aller plus vite que prévu initialement, citant « un fort taux d'expériences positives de mise à jour ».

Windows 11

  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Source : Windows Latest

Voir les 12 commentaires sur le site

Articles récents