Loi ELAN, taxe de séjour... Airbnb sera plus contraignant à partir du 1er décembre

28 novembre 2019 à 17h07
0
Airbnb
© AlesiaKan / Shutterstock.com

Souvent pointée du doigt pour ses pratiques à la limite de la réglementation, la plateforme d'hébergement met les choses au clair en dévoilant ce qui va changer pour ses hôtes en matière de transmission de données, et ce dès les prochains jours.

Ces dernières années, Airbnb a bouleversé le secteur du tourisme en imposant un modèle souvent critiqué, mais qui séduit des dizaines de millions de voyageurs à travers le monde : la location d'hébergement en ligne. La branche française de la firme californienne a annoncé, mercredi, l'évolution des obligations de transmission d'informations - données personnelles comprises - à compter du 1er décembre 2019, consécutives à la Loi ELAN et à la collecte de la taxe de séjour.

Les communes pourront se renseigner sur l'activité des hôtes Airbnb une fois par an

La loi sur le logement du 23 novembre 2018, dite Loi ELAN, impose aux plateformes d'hébergement touristique plusieurs nouvelles obligations, que la société Airbnb va mettre en application à partir du 1er décembre.


Les communes ayant mis en place une procédure d'enregistrement pourront ainsi demander à Airbnb des informations liées aux hôtes de logements meublés (entiers, résidences principales et secondes) proposés à la location sur la plateforme.

Désormais, chaque ville aura la possibilité, une fois par an, de demander à la société de lui communiquer l'adresse du logement loué, le numéro d'enregistrement ainsi que le nombre de jours loués au cours de l'année civile en cours, et éventuellement celui de l'année civile précédente, si la municipalité le souhaite. En toute transparence, Airbnb fait savoir que les communes peuvent d'ores et déjà les contacter.

Les municipalités pourront dresser un état des lieux de l'activité touristique véritable dans leur ville

Le deuxième changement qui intervient à compter du mois de décembre tient à la taxe de séjour, qu'Airbnb collecte et reverse depuis 2015 en France, avec des montants que beaucoup jugent insuffisants. Aujourd'hui, Airbnb prélève donc directement la taxe de séjour, pour le compte de ses hôtes, et la reverse annuellement aux municipalités.


Les plateformes de location d'hébergement en ligne vont donc avoir l'obligation de communiquer de nombreuses informations aux municipalités liées aux locations effectuées. Airbnb devra ainsi leur transmettre l'adresse du logement loué, la date de la perception de la taxe de séjour (théoriquement le jour de la réservation), le nombre de nuitées louées, le nombre de personnes ayant séjourné dans l'hébergement, le prix pratiqué pour chaque nuitée, le numéro d'enregistrement ainsi que le montant total de la taxe collectée durant l'année, pour l'hébergement loué.

Source : Airbnb
Modifié le 29/11/2019 à 06h32
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top