Airbnb pourrait valoir 30 milliards de dollars

29 juin 2016 à 15h37
0
La plateforme de location immobilière serait en passe de réaliser une nouvelle levée de fonds. Si Airbnb y parvient, la société sera valorisée à 30 milliards de dollars.

Airbnb pourrait devenir la deuxième start-up la mieux valorisée dans le monde. Après Uber et ses 62 milliards de valorisation, la plateforme de location de biens immobiliers devrait prochainement atteindre la barre symbolique des 30 milliards de dollars. Pour atteindre cet objectif, elle devrait à nouveau lever des fonds.

Selon le New-York Times, la plateforme est actuellement valorisée aux alentours de 25,5 milliards de dollars. Ce nouveau tour de table permettrait à Airbnb d'éventuellement programmer une entrée en bourse voire de sortir de nouveaux services.

Cette somme nouvellement levée devrait être utilisée pour financer le développement international de la société et solidifier sa présence dans les pays dans lesquels la société est implantée. Toujours est-il que s'il se réalise, ce nouveau tour de table sera le signe d'une insolente réussite pour Airbnb.

08450560-photo-airbnb-san-francisco.jpg


La société a en effet réussi à lever la somme de 100 millions de dollars voilà à peine plus de 6 mois. Airbnb est même parvenu en mai dernier à lever 1 milliard de dollars d'obligations convertibles en actions.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nouvelle Porsche Panamera : aileron Transformers et cockpit futuriste
Luxleaks : les lanceurs d’alertes écopent de peines de prison
SFR : aucune illusion sur le sort des salariés
Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 29/06
Echo : contre Wiko, des smartphones
Si Nintendo ne montre pas la NX, c'est par peur d'être copié
Windows 10 : la mise à jour Anniversaire sera disponible le 2 août
ZTE Axon 7 : design BMW et
AdWords : Bruxelles pourrait de nouveau épingler Google
Attentats en Turquie : le gouvernement interdit la publication d’images
Haut de page