Leboncoin, Airbnb, Uber... la transmission automatique de vos revenus au fisc avance

18 avril 2016 à 15h50
0

Vous revendez votre vieille TV, louez de temps en temps votre appartement ou votre voiture, et vous ne déclarez rien à l'administration fiscale ? Un nouveau dispositif adopté en commission par les sénateurs dans le cadre de la loi Numérique, et repéré par NextInpact, pourrait se traduire par la transmission automatique de vos revenus au fisc. Ce sont les plateformes - Leboncoin, Airbnb, Uber... - qui seraient chargées de transmettre ces données.


« Pour une personne physique, le nom, le prénom et la date de naissance de l'utilisateur. Pour une personne morale, la dénomination, l'adresse et le numéro Siren de l'utilisateur », précise l'article 23 quater, mais ce n'est pas tout. Serait également transmis « le montant total des revenus bruts perçus par l'utilisateur au cours de l'année civile au titre de ses activités sur la plateforme en ligne, ou versés par l'intermédiaire de celle-ci ».

Que rien n'échappe au fisc

Une déclaration serait envoyée chaque année au fisc, ainsi que sa copie, à la personne concernée. Avec ces informations en leur possession, les services fiscaux mèneraient des contrôles plus efficaces lorsqu'ils ont une suspicion sur une activité. Derrière les vendeurs de bricoles d'occasion et les loueurs occasionnels, le fisc vise surtout ceux qui ont industrialisé l'achat/revente, ou gèrent un vrai parc de location saisonnière sur Airbnb.


03E8000008415380-photo-imp-ts-sur-les-revenus.jpg
Les Français estiment qu'il leur manque en moyenne 578 euros par mois pour vivre convenablement, selon un sondage OpinionWay en 2015 - Crédit : Fotolia.


Avec la multiplication de ces sites - on parle d'une économie des plateformes, d'« uberisation » ou de désintermédiation - un nombre croissant de transactions se déroule sous le radar du fisc. D'après Michel Leclerc, avocat et auteur du livre Économie collaborative & droit, Les clés pour comprendre (FYP), 77 % des
Français déclaraient en 2014 avoir déjà acheté ou loué des biens auprès d'autres particuliers sur Internet.

Des situations multiples

Que déclarer, et comment ? Prenons BlaBlaCar. Comme il s'agit de covoiturage, vous partagez vos frais sans en tirer de profits : pas besoin de déclaration. Mais dans le cadre de trajets domicile-travail, « si vous êtes soumis au régime d'abattement des frais réels et que vous êtes conducteur, vous devez déclarer comme revenus les sommes données par vos covoitureurs, et vous pouvez déclarer toutes les dépenses », explique BlaBlaCar.


Dans son rapport remis en février, le député Pascal Terrasse envisageait de taxer les sites Web permettant ce genre de services, mais de « déterminer qui est un particulier et qui est un professionnel », en imposant à ces deux profils une « fiscalité différenciée ». La transmission automatique des données faciliterait le processus.

Examen de la loi Lemaire

Pour le sénateur Jean-Pierre Grand, il est encore « trop tôt » pour intégrer ce genre de méthode, rapporte NextInpact. Premièrement, « l'impact n'a pas été étudié », rappelle-t-il. Secondement, les plateformes ne savent pas si leurs utilisateurs sont redevables de l'impôt ou pas. Donc il propose de repousser cette proposition à 2018. Nous en saurons plus à compter du 26 avril, et le début de l'examen du projet d'Axelle Lemaire en séance.

En attendant, et depuis fin 2015, les plateformes doivent informer les usagers de ce qu'ils doivent déclarer.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top