Voici Jetson ONE, le premier eVTOL volant à une place qui vole vraiment (Vidéo)

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 22 juin 2022 à 09h30
Le Jetson ONE, ici à VivaTech (© Alexandre Boero)
Le Jetson ONE, ici à VivaTech (© Alexandre Boero)

Le petit aéronef suédois Jetson ONE paraît sommaire, mais il est tout à fait capable de voler. Clubic a rencontré son inventeur, à l'occasion du salon VivaTech.

Le fantasme de la voiture volante court toujours, mais Jetson semble en mesure d'en faire un peu plus une réalité, sous réserve évidemment des premiers accords réglementaires, particulièrement attendus. Après des mois d'essais et de tests aussi poussés que rigoureux, la start-up suédoise fondée en 2017, dont nous avons rencontré le fondateur Tomasz Patan à VivaTech, est capable de faire voler son eVTOL monoplace et de nous faire rêver un peu. Ou pas, c'est selon.

Jetson ONE, la voiture volante de 86 petits kilos

« Voici la première voiture volante disponible sur le marché », nous lance Tomasz Patan en arrivant devant son stand, sur l'espace réservé à la mobilité de demain. On y découvre alors le Jetson One, un petit aéronef à décollage et atterrissage verticaux électrique (eVTOL) de 86 kg à vide, aux dimensions de 2,48 m x 1,5 m x 1,03 m.

Le format de poche surprend et tranche évidemment avec certains prototypes que vous avez pu découvrir ces dernières, dans nos colonnes ou ailleurs. La voiture « est extrêmement facile à piloter », selon Tomasz, qui nous promet une « prise en main en cinq minutes », grâce à un ordinateur de vol spécial, qui facilite l'apprentissage et qui la rend bien plus simple à manœuvrer qu'un hélicoptère ou avion traditionnel.

L'une des hélices du Jetson ONE (© Alexandre Boero pour Clubic)
L'une des hélices du Jetson ONE (© Alexandre Boero pour Clubic)

La machine peut atteindre les 100 km/h, mais la vitesse était plus raisonnable sur les tests aperçus en vidéo.

20 minutes de vol au programme par recharge

Le Jetson ONE comporte deux joysticks : un joystick 3 axes sur la droite qui permet de diriger l'engin dans la direction où l'on souhaite voler, et un levier d'accélérateur sur la gauche, qui permet aussi de réguler la hauteur à laquelle on souhaite se placer.

La construction de l'appareil paraît, nous le disions plus haut, assez sommaire. Mais elle a été en fait pensée pour que la voiture soit à la fois sûre et simple à piloter, avec un châssis en aluminium, accompagné de fibre de carbone et de Kevlar.

Le joystick droit du Jetson ONE (© Alexandre Boero pour Clubic)

Concernant l'autonomie : Jetson nous promet 20 minutes de vol, avec un temps de charge d'une heure sur du 220 V et de deux heures sur du 110 V. La start-up nous explique qu'en possédant plusieurs batteries, il suffit de se poser, de remplacer une unité vide par une autre pleine, et vous pouvez de nouveau prendre les airs.

Pour le moment, 400 exemplaires de Jetson One ont déjà été vendus, et ce, depuis le démarrage des ventes, en octobre dernier. « Je suis convaincu qu'il s'agit du début de la révolution du transport aérien », parie Tomasz Patan, décidé à nous faire rêver un peu plus.

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.