Boeing fait ses projections sur le futur du marché de l'aéronautique, et elles ne sont pas si alarmistes !

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
08 octobre 2020 à 08h40
4
Boeing logo

L'avionneur américain a publié des perspectives en légère baisse pour le secteur, qui malgré tout devrait plus que survivre à la crise.

Durement frappé par la crise de coronavirus, Boeing a publié, le mardi 6 octobre, ses prévisions annuelles portant sur le marché de l'industrie aéronautique commerciale et de défense, mises à jour justement à cause des effets et conséquences de la pandémie. Le constructeur affirme qu'à moyen terme, le secteur de l'aviation commerciale va continuer de souffrir, au contraire des marchés de la défense et des services gouvernementaux qui, eux, devraient afficher une certaine stabilité.

200 milliards de dollars de moins sur le marché de l'aéronautique sur la prochaine décennie

Boeing porte ses perspectives pour le marché à 8 500 milliards de dollars pour la prochaine décennie, en incorporant à cette donnée la demande sur l'aérospatial. C'est 200 milliards de dollars de moins que lors des précédentes prévisions, établies en juin 2019, bien avant l'éclatement de la crise de coronavirus, qui devrait donc occasionner un important manque à gagner pour l'industrie aéronautique au sens large, sans pour autant la mettre totalement à terre.

« Bien que l'année en cours soit sans précédent s'agissant des perturbations imposées à notre industrie, nous sommes convaincus que les secteurs de l'aviation commerciale et de la défense surmonteront ces défis immédiats », espère Marc Allen, Directeur de la stratégie de Boeing.

Les compagnies commencent à peine à absorber la baisse du nombre de passagers et celle de leur chiffre d'affaires du début de l'année (à hauteur de 90%). Et il faudra attendre plusieurs années avant d'assister à un retour à la normale.

Le trafic augmentera encore sur les 20 prochaines années

Selon Boeing, 18 350 avions commerciaux seront nécessaires sur la prochaine décennie. La baisse est établie à 11% par le constructeur américain, qui note tout de même que les vingt prochaines années sur le plan de l'aviation commerciale et des services seront rythmées par une croissance du nombre d'appareils livrés en remplacement d'avions obsolètes. Cette donnée est en partie liée aux progrès technologiques, qui devraient pousser au renouvellement des flottes actuelles par d'autres, moins polluantes.

« Les difficultés et perturbations actuelles influeront sur la stratégie des compagnies aériennes pendant de longues années, celles-ci s’efforçant de constituer des flottes polyvalentes, des réseaux et des modèles industriels innovants qui conjuguent des capacités et une efficacité maximales à moindre risque pour une croissance durable », prédit le vice-président de Boeing en charge du marketing commercial, Darren Hulst.

Concernant les perspectives commerciales, et malgré la crise qui frappe actuellement le secteur, Boeing prévoit une augmentation de 4% du trafic passagers sur les 20 prochaines années. Porté par l'Asie, qui concentrera 40% de la flotte mondiale contre 30% aujourd'hui, le nombre d'appareils commerciaux en circulation devrait atteindre les 48 400 d'ici 2039, contre 25 900 aujourd'hui. La tendance devrait rester sur les monocouloirs du type 737 MAX. Non, le secteur aérien ne restera pas éternellement à la dérive.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

Blues_Blanche
C’est surtout une communication à l’attention des investisseurs, non ?
notolik
Ben c’est sûr qu’ils ne vont pas dire : « n’achetez plus d’avion chez nous car on va faire faillite dans 2 mois »<br /> La seule bonne nouvelle, c’est que même eux disent que la flambée du transport aérien va s’arrêter (4% sur 20 ans).<br /> Sinon il y a eu un peu de cosmétique sur Clubic cette nuit
Skoleras
notolik:<br /> La seule bonne nouvelle, c’est que même eux disent que la flambée du transport aérien va s’arrêter (4% sur 20 ans).<br /> En quoi c’est une bonne nouvelle ? Surtout en France, où on conçoit/fabrique/assemble 50% des avions civils au monde…
nordic16
BOEING trop importante pour l’économie américaine et le secteur aérien de défense ne fera jamais faillite. Le gouvernement des USA va s’arranger comme il l’a toujours fait pour passer des subventions en commandes de matériel et équipement militaire. Même que pour relancer la fabrication des 747 MAX il lui a fait un beau gros chèque. Comme quoi au royaume de la libre entreprise plus les entreprises sont grosses plus elles peuvent compter sur du financement public. Ailleurs on appellerait cela du «&nbsp;socialisme&nbsp;» mais évidement ça n’existe pas le socialisme aux USA…<br /> BNN – 22 Jul 20<br /> Lockheed, Boeing got half of US$2.3B in Pentagon virus cash - BNN Bloomberg<br /> The initial infusion was included in US$13 billion in regular, periodic progress payments paid to the companies, according to newly released defence figures.<br />
Voir tous les messages sur le forum