easyJet annonce vouloir acquérir les futurs avions à hydrogène d'Airbus

25 septembre 2020 à 16h55
3

La compagnie aérienne et l'avionneur ont déjà noué un partenariat autour de la recherche sur l'avion électrique et hybride.

Le transporteur easyJet a d'ores et déjà fait part de sa volonté de se doter des futurs appareils qui seront développés par Airbus. Le constructeur européen a dévoilé, lundi 21 septembre, ses trois concepts d'avion à hydrogène, l'un à double flux (aile mixte), l'autre à turbopropulseur et le dernier à turboréacteur. Baptisés ZEROe, leur mise en service est espérée pour 2025. La compagnie aérienne britannique a salué l'annonce de l'avionneur et espère pouvoir, dans le futur, renouveler une partie de sa flotte grâce aux futurs avions zéro émission fonctionnant à l'hydrogène.

easyJet veut acquérir les futurs avions à hydrogène « dès qu'ils seront disponibles »

easyJet a accueilli avec un certain enthousiasme les annonces du groupe Airbus faites en début de semaine. « easyJet demeure résolument engagée en faveur d'une aviation plus durable et nous savons que la technologie constitue la réponse à cet enjeu », a réagi le directeur général de la compagnie, Johan Lundgren.

Le patron du transporteur a cru bon de rappeler le partenariat qui lie son entreprise à Airbus. Les deux acteurs avaient annoncé, en 2019, le lancement d'un programme de recherche commun sur l'avion électrique et hybride, pour réfléchir au développement d'une nouvelle génération d'aéronefs, aussi bien au niveau opérationnel qu'au niveau structurel.

Les trois concepts d'avions à hydrogène d'©Airbus

À ce titre, et en réaction à la présentation des appareils ZEROe d'Airbus, easyJet promet d'ores et déjà d' « adopter ces appareils innovants dès qu'ils seront disponibles ». C'est à dire en 2035, si le calendrier fixé par Airbus est respecté. La compagnie est très active, et ce depuis plusieurs années, sur la réinvention de l'aviation et l'adoption des énergies électriques et hydrogène pour le secteur. Elle a démarré, avec la start-up américaine Wright Electric, le développement d'un moteur pour avion électrique de 186 places, avec une commercialisation espérée en 2030.

La compagnie compte sur le soutien des États

Les acteurs de l'aérien ont conscience de la difficulté de la tâche et comptent ainsi sur un soutien des pouvoirs publics au développement et à l'accélération de la production d'hydrogène. Au Royaume-Uni comme en France, où 7 milliards d'euros seront investis au cours au cours des dix prochaines années, la filière de l'hydrogène sera sérieusement mise à contribution pour satisfaire à l'urgence et aux exigences écologiques.

easyJet indique être la première grande compagnie aérienne à opérer des vols neutres en carbone sur l'ensemble de son réseau. Depuis 2000, le transporteur a réduit de près de 34% les émissions de carbone par kilomètre parcouru par un passager. Désormais, easyJet espère réduire celles-ci de 38% d'ici 2022.

Source : Communiqué de presse

Modifié le 25/09/2020 à 16h56
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Les nouveaux AirPods arriveront en 2021 tandis que l'AirPods Studio est finalement repoussé
Audius, plateforme blockchain de streaming musical, se lance avec Deadmau5
Le navigateur gamer Opera GX propose de nouveaux thèmes et un outil de nettoyage
Devil May Cry 5 Special Edition : pas de ray-tracing pour la version Xbox Series S
Ambitieux, le Japon vise la neutralité carbone à 2050
Un utilisateur de crypto-monnaies déplace 1,15 milliard de dollars de Bitcoin (BTC)
Qui a peur de Huawei ? : (re)voir le reportage sur le géant chinois des télécoms en intégralité
Il y a du Cloud gaming sur Facebook, mais pas sous la forme d'un service
Test Bose QC Earbuds : d'excellents écouteurs, à un détail près
L'enceinte connectée Google Nest Mini à un excellent prix
scroll top