L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre

10 juillet 2020 à 14h30
0

L'Union européenne a annoncé mercredi 8 juillet un nouveau plan visant au développement de la filière de l'hydrogène.

Celui-ci s'attachera à concevoir et à démocratiser l'hydrogène "vert", celui-ci devant atteindre 14% de la production européenne en 2050 et participer à décarboner des secteurs polluants.

L'hydrogène industriel, à 94% d'origine fossile actuellement

L'hydrogène est une énergie totalement propre au moment de sa consommation, puisque sa combustion, en dehors de l'énergie, ne produit que de la vapeur d'eau.

Néanmoins, sa production est difficile, car le procédé envisagé actuellement, l'électrolyse de l'eau, est un procédé nécessitant beaucoup d'énergie. Ce point est régulièrement mis en avant par les détracteurs du secteur, qui estiment que cette énergie pourrait être utilisée ailleurs. Mais surtout, l'énergie nécessaire ne provient pas toujours d'une source d'électricité verte. En fait, selon le plan de déploiement de l'hydrogène annoncé par le gouvernement, la production française d’hydrogène industriel est actuellement réalisée à 94% à partir d'énergies fossiles. Cette production est responsable de l’émission de 11,5 Mt de CO2 en France, soit environ 3 % de nos émissions.

L'objectif de l'Union Européenne est donc de développer un hydrogène produit à partir d'énergies renouvelables et, à terme, de décarboner des secteurs polluants comme les transports ou l'industrie. Pour le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, « c'est la clé d'une économie européenne forte, compétitive et sans carbone ».

Jusqu'à 14% d'hydrogène vert en 2050

Il est ainsi question de remplacer les sources d'énergie fossiles dans des domaines comme la production de l'acier, le transport aérien et maritime ou la production de batteries.

La Commission européenne prévoit d'abord l'installation de 6 GW d'électrolyseurs fonctionnant aux énergies renouvelables. Ceux-ci donneront jusqu'à un million de tonnes d'hydrogène renouvelable. Un chiffre modeste par rapport aux 9,8 millions de tonnes que produit déjà l'Union européenne.

Une fois cette installation initiale achevée, l'Union européenne envisage ensuite un développement à une plus grande échelle entre 2030 et 2050. Parallèlement au secteur dans son ensemble, qui devrait lui aussi se développer, l'objectif donné est d'atteindre 14% d'hydrogène propre dans le secteur en 2050. L'initiative rejoint ainsi d'autres projets nationaux. L'Allemagne, par exemple, a annoncé en juin sa volonté de devenir le premier fournisseur mondial d'hydrogène, avec un investissement de 9 milliards d'euros.

L'impact de la filière devrait toutefois rester marginal encore quelques temps. Toujours selon le plan de déploiement, la compétitivité de l'hydrogène décarboné pourrait être atteinte en 2035. En attendant, le secteur de l'énergie, lui, est responsable de 75% des émissions de gaz à effet de serre de l'UE.

37
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top