Avec Knol, Google entend concurrencer Wikipedia

Par
Le 14 décembre 2007
 0
00fa000000699120-photo-knol.jpg
L'altruisme ne paye plus. Formidable réussite avec une audience globale de plus de 100 millions de visiteurs uniques chaque mois (dont 9 millions en France), Wikipedia est néanmoins un colosse aux pieds d'argile dont la survie dépend des contributions de dizaines de milliers de donateurs, en raison du refus de la Wikimedia fondation de recourir au modèle publicitaire.

Après le départ de son co-fondateur Jimmy Wales, parti créer Wikia, une autre encyclopédie dont la monétisation se fera par la publicité, c'est désormais au tour du puissant Google de dévoiler Knol (inspiré du mot Knowledge), un nouveau projet d'encyclopedie collaborative, dont les pages acceptent bien évidemment les bannières AdSense.

« Notre objectif principal est d'aider les gens à partager leurs connaissances. L'idée clé derrière le projet Knol est de mettre en avant les auteurs des articles qui resteront les éditeurs de leurs articles », explique Udi Manber, VP Engineering chez Google, sans toutefois préciser si les contributeurs pourront monétiser ces informations, à la manières des blogueurs affichant leurs propres bannières AdSense.

Après le faux départ de Google Answers, copie du pionnier 10 Answers ou encore de Google Base, Knol devrait en tout cas à nouveau permettre à Google de structurer les informations encyclopédiques, une base de données qui devrait d'ailleurs très vite être mise en avant sur son moteur de recherche, certainement aux dépends de celle de Wikipedia.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top