ReseauCampus réagit au blocage des facs

Par
Le 12 novembre 2007
 0
00610704-photo.jpg
La majorité des étudiants membres de ReseauCampus, plate-forme francophone inspirée par Facebook et par LinkedIn, serait opposée au blocage des universités.

Ce blocage a débuté la semaine dernière sur une dizaine de facs en France, d'Aix-Marseille à Lille, pour protester contre la réforme des universités (autonomie, financements privés, etc.) souhaitée par Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Si le collectif à l'origine des blocages se félicite des manifestations d'opposition à la loi Pécresse, les groupes anti-blocage dénoncent l'action « d'une minorité » qui empêche la majorité d'étudier librement. Sur ReseauCampus, près de 89% des étudiants ayant répondu à un sondage paru le 8 novembre 2007 se sont déclarés « contre la grève et le blocage des facs ». Cependant, il y a fort à parier que des utilisateurs du site répondent positivement à l'appel à la « mobilisation massive » et au « blocage des gares », mardi 13 novembre, lancé par la coordination nationale étudiante.

ReseauCampus déclare 50.000 membres réguliers pour 8 millions de pages vues par mois (septembre 2007). Co-fondée en mai 2006 par Nicolas Vauvillier, créateur de KeepSchool et d'Adiscos, et Julien Pascual, diplômé de l'ISCOM, la plate-forme entre en concurrence avec d'autres sites francophones inspirés des réseaux sociaux américains, dont CityCampus et StudiQG.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top