Ahead prépare de nouveaux logiciels 'Nero'

Vincent
18 novembre 2002 à 20h26
0
0096000000044374-photo-nero-5-0.jpg
Ahead, célèbre firme allemande pour son logiciel de gravure Nero Burning Rom a profité de cette journée très agitée en matière d'actualités pour annoncer pas moins de trois nouveaux logiciels : NeroNET, NeroROBO et Nero MPEG-4-AAC Audio Codec.

Voici le détails de ces nouveaux produits signés Ahead :

- NeroNet :

Comme son nom le laisse deviner, NeroNet est un logiciel réseau client/serveur qui permettra à n'importe quel utilisateur d'utiliser le logiciel de gravure Nero et qui permettra notamment de charger ou de sauvegarder des images des postes locaux.

- NeroROBO :

NeroROBO est une version spéciale de Nero Burning Rom qui sera étudié pour les systèmes qui contiennent de nombreux graveurs (également baptisés Robot). NeroRobot gère jusqu'à 100 graveurs de CD / DVD simultanément.

- Nero MPEG-4-AAC Audio Codec :

Nero MPEG4-AAC sera un plug-in audio à destination de Nero Burning Rom. Il sera entièrement optimisé pour les Processeurs actuels et certifié AAC avec un bitrate allant de 16 à 448 Kbits.

Ahead nous promet une qualité de restitution audio réellement supérieure à celle du MP3 et un encodage 10 fois plus rapide que du temps réel, ce qui permettrait d'offrir un "rip" et un encodage d'un CD audio en moins de 7 minutes sur une machine moyenne.
Modifié le 18/09/2018 à 14h51
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top