Le premier Satellite de la famille Galileo sera lancé le 26 décembre prochain

Par Alexandre Habian
le 13 décembre 2005 à 00h00
0

Le défi technologique du système Européen de navigation Galileo va-t-il être un succès ? La mise en orbite par un lanceur Soyouz-Frégate, depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, de GIOVE-A, le premier élément destiné à valider en orbite le systèm

Le défi technologique du système Européen de navigation Galileo va-t-il être un succès ? La mise en orbite par un lanceur Soyouz-Frégate, depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, de GIOVE-A, le premier élément destiné à valider en orbite le système Galileo, va avoir lieu le 26 Décembre prochain à 06h19, heure de Paris.

La constellation Galileo, qui comportera au total 30 satellites, va être prochainement déployée dans l'espace, le premier Satellite GIOVE-A étant principalement destiné à effectuer des tests techniques sur la technologie de navigation Européenne, validée pour le moment uniquement sur le papier, permettant de tirer quelques semaines plus tard les premières conclusions non plus seulement théoriques mais également pratiques d'une telle technologie.

A propos du lancement de ce premier Satellite de la famille Galileo, Dominique DETAIN, Responsable de la Communication auprès de l'ESA, avait précisé dans nos colonnes que "les deux premiers satellites ne sont pas représentatifs des satellites définitifs. Les quatre suivants seront représentatifs de la totalité de la constellation. A partir de 4 satellites dans l'espace, le service pourra être utilisable, 4 correspondant au minimum requis pour avoir un service de localisation correct".

Le lanceur Soyouz, exploité par Starsem, entreprise euro-russe qui en assure la commercialisation, doit décoller à 06h19 (heure de Paris). Le satellite se séparera de l'étage supérieur Frégate à 10h01, à l'issue d'un long vol balistique l'amenant sur son orbite opérationnelle. C'est seulement à 13h09 que les contrôleurs au sol de Surrey Satellite. Technology Ltd (société chargée de la construction et de l'exploitation de GIOVE-A) à Guildford (GB) auront fini leur travail et placé le satellite dans son créneau opérationnel, en orbite terrestre moyenne, à une altitude de 23 222 km.

Une fois le Satellite GIOVE-A mis en orbite, il reste à savoir si celui-ci permettra dès maintenant de valider techniquement la vialibilité du projet ou bien si ces des modifications ultérieures devront être apportées pour permettre de le rendre pleinement fonctionnel. A noter que le prochain satellite GIOVE-B sera pour sa part lancé ultérieurement en 2006, également de Baïkonour.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
Renault dévoile un concept du nouveau Kangoo Z.E.
Freebox Delta : le fair-use enfin activé
Présidentielles de 2020 : la Virginie-Occidentale veut autoriser les votes via blockchain
Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus polluants que les voitures essence ?
🎯 French Days 2019 : les meilleures offres, promos et réductions chaque jour !
Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Les bots malveillants représentent plus de 20% du trafic web
scroll top