Le projet Liberty Alliance veut fédérer l’identité numérique

20 septembre 2018 à 15h40
0
Lors du Digital World ID 2004 de Denver, les représentants du projet Liberty Alliance ont présenté leur stratégie en matière d'identité réseau fédérée.

A l'occasion du salon Digital World ID 2004 à Denver, Colorado, les représentants du Liberty Alliance Project (www.projectliberty.org) ont rappelé les ambitions du consortium dans le domaine globalisé de l'authentification.

Consortium international regroupant 150 membres, multinationales, organisations gouvernementales et associations, le projet Liberty Alliance se consacre au développement et à la promotion d'un standard ouvert pour "l'identité réseau fédérée".

En théorie, une telle identité est gérée par une autorité de certification indépendamment des opérateurs et/ou des fournisseurs de services. En gros, cette identité numérique unique doit permettre au consommateur d'être reconnu d'un service à l'autre.

Cette identité remplacerait l'identification par mots de passe "trop vulnérables aux attaques" notamment dans les services en ligne, selon Michael BARRETT, Président du projet Liberty Alliance et VP en charge de la stratégie Internet d'American Express.

Les membres du projet Liberty Alliance travaillent à l'heure actuelle sur un modèle "d'authentification forte" qui soit à la fois "économique, pratique et applicable à l'ensemble des réseaux et des terminaux actuels et émergents (interopérabilité)".

L'Alliance s'intéresse tout particulièrement à la réduction des risques, en particulier l'usurpation d'identité à travers le "phishing" (attirer par le biais du spam des internautes sur un site plagié afin d'obtenir leurs numéros de carte de crédit.)

The Liberty Alliance Project regroupe des entreprises des secteurs des télécoms, de la high-tech, des services financiers et de l'industrie. Le projet s'appuie sur un comité exécutif composé des sociétés : American Express, AOL, Ericsson, Fidelity Investments, France Télécom, GM, HP, , Intel, Nokia, , NTT DoCoMo, Sony, Sun, Verysign et Vodafone.

L'Alliance compte également parmi ses membres la très française ADAE (Agence pour le développement de l'administration électronique) et la société Gemplus, numéro un mondial du marché de la carte à puce.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pas d'Outlook Express 7 et IE7 limité à Windows XP
Deux nouvelles failles dans IE et Outlook
Longhorn apparaît et s'érige en alternative au PDF
JPeg2Pdf, Freeware permettant de convertir des images en un fichier PDF sur Pocket PC
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page