Alliance Nintendo / Motorola pour contrer la N-Gage

Jérôme Bouteiller
01 octobre 2003 à 00h00
0
Le Jeu mobile réveille les appétîts. A moins d'une semaine du lancement de la Nokia N-Gage et de sa plate-forme de jeux en ligne basée sur la technologie de Sega, leurs concurrents respectifs et Nintendo annoncent une alliance au sujet de la console de poche Gameboy Advance.

Concrètement, Motorola a mis au point un module radio, basé sur la fréquence 2.4 Ghz, mais apparemment non compatible avec bluetooth ou wifi, et permettant le jeu en réseau local sans-fil entre deux gameboy qui en seront équipées. Ce module devrait être commercialisé début 2004 et remis gratuitement aux acheteurs des futurs jeux "Pokemon Fire Red" et "Pokemon Leaf Green".

Après une décennie de cavalier seul sur le marché de la console de poche avec les différentes versions de la Gameboy vendues à plus de 100 millions d'exemplaires, Nintendo doit désormais faire face à la concurrence de nouveaux terminaux. Outre les ordinateurs de poche et les téléphones mobiles, Nintendo redoute en particulier la très réussie Zodiac Tapwave, sous PalmOS et surtout la Nokia N-Gage, dont le lancement mondial aura lieu le 7 octobre prochain.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top