Téléchargements de musique à volonté pour séduire les internautes

Par
Le 03 octobre 2002
 0

OD2 inaugure l’opération « Digital Download Day » permettant aux internautes de tester son système payant de téléchargement de musique pendant une semaine.

Les plates-formes payantes de téléchargement de musique peinent à décoller depuis l'annonce en grande pompe de leur lancement.

Pour détourner les internautes du piratage via les sites gratuits d'échange de fichiers musicaux comme Kazaa ou Morpheus, On Demand Distribution (OD2) a décidé de se saisir de l'arme des héritiers de Napster, le téléchargement gratuit.

Ainsi, pour courtiser les internautes friands de musique, l'entreprise britannique fondée par Peter Gabriel et spécialisée dans la distribution de musique numérique, lance l'opération « Digital Download Day » (DDD).

Pendant une semaine, les internautes européens pourront télécharger, écouter ou graver une sélection de chansons de quelque 6.000 artistes, notamment ColdPlay, Dido ou encore Elvis Presley.

La société OD2, qui travaille avec des acteurs majeurs de l'Internet tels que Tiscali, Wanadoo, MSN, ou le disquaire anglais HMV, a convaincu une cinquantaine de maisons de disques de participer à l'événement. Parmi celles-ci, figurent aussi bien des labels indépendants que des majors du disque telles que EMI ou BMG (Bertelsmann).

Ces journées du téléchargement numérique illustrent le changement de tactique opérées par les plateformes payantes, soutenues par les labels : celle de donner envie aux consommateurs, en leur proposant, par exemple, de tester gratuitement.

Alors que la RIAA vient de lancer une campagne télévisée mettant en scène des stars comme Britney Spears ou Madonna pour vanter le téléchargement de musique plutôt que le piratage, la séduction semble désormais être une meilleure arme que la répression.

Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Les dernières actualités

scroll top