Edifrance publie son indicateur trimestriel du Commerce Electronique BtoB

01 juin 2018 à 15h36
0
Edifrance, organisme national, créé en 1990, regroupant des initiatives en matière de promotion et de développement des échanges électroniques professionnels, a développé un indicateur trimestriel en ligne du Commerce Electronique BtoB, dont la coordination est assurée par l'Observatoire du Commerce et des Echanges Electroniques (l'OC2E).

Les résultats de la première enquête de décembre 2001 montrent que les entreprises interrogées ont déjà acquis une « forte maturité IT», c'est à dire qu'un tiers d'entre elles ont soit déjà mis en oeuvre un site web, soit déjà procédé à des ventes ou des achats en ligne.

Il apparaît que 97% de celles qui ont effectué des achats en ligne en sont satisfaites. Pour un tiers d'entre elles, ces achats représentent 5% des achats finaux, sur un budget total de 17% pour les achats finaux, de 33% pour les achats intermédiaires et de 23 % pour les biens d'équipements. Ce qui confirme la place des échanges BtoB dans le fonctionnement des entreprises lorsqu'ils concernent la production de l'entreprise.

40% des achats ont été effectués auprès de nouveaux fournisseurs, dont la moitié sont des entreprises de vente par correspondance, ce qui signifierait que les achats en ligne modifient le portefeuille des fournisseurs.

Cependant, seuls 2,3 % des répondants ont effectué des ventes en ligne supérieures à 1000 € au cours des trois derniers mois et 70% de ce chiffre d'affaires a été réalisé auprès d'entreprises. Selon Edifrance, la faiblesse de ce résultat doit être rapprochée du faible nombre de sites web proposant un catalogue de produits et le paiement en ligne.

Dans ses prochaines enquêtes, l'Observatoire du Commerce Electronique BtoB étudiera l'évolution des usages et des attentes de services intermédiaires destinés à identifier un contact commercial, à promouvoir et vendre des produits et services de l'entreprise (places de marché, opportunités d'affaires électroniques, ventes aux enchères..). En effet, le marché de ces services intermédiaires semble prometteur, puisque 38% des personnes interrogées ne les ont jamais utilisés mais souhaitent les tester et que 39% les ont déjà utilisés et souhaitent s'en servir à nouveau.

Enfin, parmi les principaux obstacles au développement du commerce électronique, il faut noter notamment sa faible utilisation par les partenaires commerciaux habituels de l'entreprise.

Un tiers des entreprises interrogées souhaiteraient voir se développer les infrastructures haut débit et voir les coûts de communication baisser.

70% jugent trop discrètes voire inexistantes les initiatives des partenaires publics régionaux visant à soutenir les projets de développement des entreprises.

Pour cette première enquête, 640 entreprises ont répondu à un questionnaire en ligne au cours du dernier trimestre 2001. La majorité des personnes interrogées étaient chef d'entreprises de PME, de moins de 10 salariés à 38,8%, de 10 à 50 salariés à 35,4 %, de 50 à 200 salariés à 14,8% et de plus de 200 salariés à 9,3%.

Les résultats détaillés sont accessibles sur abonnement sur le site de l'Observatoire du Commerce Electronique.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Kaidara lève 8,1 millions d'euros
Benoît SILLARD :
France 5 choisit la technologie RegieLine d'IDP
Dépôt de bilan de KirchMedia : les droits de la Coupe du Monde de Football sont protégés
Ad'oc publie son 4ème baromètre sur les outils de recherche
Kaidara lève 8,1 millions d'euros
Benoît SILLARD :
France 5 choisit la technologie RegieLine d'IDP
Dépôt de bilan de KirchMedia : les droits de la Coupe du Monde de Football sont protégés
Ad'oc publie son 4ème baromètre sur les outils de recherche
Haut de page