Dépréciation accélérée pour les « Beenz » et les « Flooz » !

01 juin 2018 à 15h36
0
Flooz.com, qui vendait sur le Net des bons d'achat libellés dans une devise baptisée "flooz", a cessé ses activités et envisage de se mettre en faillite

Alors que les internautes avaient jusqu'au 26 août pour dépenser leurs « Beenz », la société américaine à l'origine de cette monnaie virtuelle ayant décidé de mettre fin à ses activités, son principal concurrent Flooz.com, qui avait suspendu ses activités dans l'attente d'un éventuel repreneur, envisage de se déclarer en faillite, annonce un communiqué sur le site.

Plusieurs cyber-marchands parmi les plus importants aux Etats-Unis, comme Barnesandnoble (librairie) ou TowerRecord (disques) acceptaient cette monnaie Internet, les «flooz », censée fidéliser la clientèle et accueillie comme une petite révolution dans le monde du e-commerce permettant de réduire les risques de détournement d'informations financières par rapport à l'achat en ligne avec sa carte de crédit.

Mais pas de chance, la société déjà mal en point car très affectée par les changements drastiques ayant touché les marchés des capitaux et le ralentissement général de l'économie, devrait justement sa disparition accélérée à des fraudes en ligne, rapporte l'édition en ligne du New York Times, qui cite une source proche de la société

Dans les trois derniers mois, l'entreprise aurait vendu à son insu, pour 300.000 dollars de sa monnaie virtuelle à une série de voleurs de cartes de crédit, opérant en Russie et aux Philippines, avant d'être prévenue par le FBI, précise cette même source au quotidien américain. Selon le journal, les voleurs se servaient de numéros de cartes de crédit volées pour acquérir le fameux "flooz".

Par ailleurs, Flooz.com aurait discuté rapprochement avec certaines sociétés mais a été dans l'incapacité de trouver un partenaire approprié.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E-learning : SmartCanal lance le
M2S et la Deutsche Post forment un partenariat e-learning
Digimind et Help Management lancent E-learning Watcher
Certplus va certifier les documents en PDF d’Adobe
NETg ajoute le MBA de Cardean University à son offre e-learning
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Psion se désinteresse des terminaux grand public
Haut de page