Le point sur les licenciements aux Etats-Unis

Par
Le 01 août 2001
 0

Nombreuses valeurs TMT cotées à Wall Street, ont annoncé des licenciements massifs depuis le début de l’année. La bonne solution pour relancer l’économie ?

Nombreuses valeurs TMT cotées à Wall Street, ont annoncé des licenciements massifs depuis le début de l'année. La bonne solution pour relancer l'économie ?

Depuis le début de l'année, les entreprises telecoms et technologiques cotées à Wall Street annoncent de nombreux « profit warning » puis publient des résultats conformes à leurs avertissements, ce qui rassure le marchés ou pires que prévus, et parfois un peu meilleurs qu'anticipés.

Mais la donnée qui semble de plus en plus immuable et désormais incontournable, c'est la mise en place de plan de restructuration pour réduire les coûts. En clair, les entreprises technologiques et télécoms annoncent licenciements sur licenciements depuis quelques mois, seule parade pour retrouver une meilleure productivité et une marge bénéficiaire raisonnable.

Ainsi, selon la firme de placement CGC, les entreprises américaines se seraient séparer de 770.000 employés durant le premier semestre 2001, précisant que ce chiffre est le plus mauvais depuis les 10 derniers années. Les licenciements ont déjà été multipliés par trois par rapport à l'an 2000.

Le quotidien Libération a publié la liste des réductions d'emplois annoncées pour l'année 2001 dans les secteurs qui purgent. Dans le secteur « technologie », Philips mènerait la danse avec 10.000 suppressions annoncées, suivi par Hewlett-Packard (9.000), 42 Systems (8.500), Compaq (8.500), 8 (4.000), et 17 (1.500).

Coté télécommunications, secteur qui subit de plein fouet l'éclatement de la bulle spéculative, le bilan est encore plus sombre ! En tête du peloton, Lucent a annoncé 45.000 suppression d'emplois, 140 et Nortel, 30.00 chacun, Ericsson 22.000, suivi par le français Alcatel (20.000), Siemens et Marconi (10.000 chacun), British Telecom (6.000) et Nokia (3.100).

Le tout est de savoir si ces dégraissages massifs permettront de relancer l'économie ou annoncent une entrée en récession. Car si le chômage augmente et que l'économie ne redécolle pas rapidement, la situation pourrait devenir critique. Toutefois, certains notent qu'après le « Downsizing » (réduction d'effectif) de 1991, les Etats-Unis ont connu leur plus longue période d'expansion....
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top