Le CSA autorise la fusion Vivendi Universal Canal+

Jérôme Bouteiller
01 décembre 2000 à 00h00
0
Après Bruxelles et Washington, c'est au tour du conseil supérieur de l'audiovisuel français d'autoriser la méga fusion entre Vivendi, sa filiale Canal+ et le groupe Seagram Universal.

Jean-Marie Messier a pratiquement gagné son pari. Après Bruxelles et Washington, c'est au tour du conseil supérieur de l'audiovisuel français d'autoriser la méga fusion entre Vivendi, sa filiale Canal+ et le groupe Seagram Universal. Néanmoins, Canal+ conservera le contrôle de son fichier d'abonnées et disposera même d'un droit de véto vis à vis de Canal+ Distribution, filiale de Vivedi. En outre, tout comme canal+, Vivendi Universal devra investir une certaine part de ses revenus par abonné dans le développement du cinéma français. Avec un chiffre d'affaires de plus de 57 milliards de dollars, le groupe Vivendi/Universal va donc pouvoir affronter AOL, dès que les actionnaires des différents groupes auront avalisé cette fusion, dans les premiers jours du mois de décembre..
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top