Retour des majors dans la distribution de musique en ligne.

Jérôme Bouteiller
13 juin 2000 à 00h00
0
Alors que ces dernières semblaient totalement dépassées par le phénomène MP3, les majors du disque semblent reprendre l'initiative. A quelques jours d'intervalles, deux événements majeurs semblent devoir sceller l'avenir de ce marché estimé à plus de 50 milliards de francs. D'une part, les géants Sony Music et Universal ont annoncé un accord afin de mettre en place un nouveau système de commercialisation de leurs produits passant par un abonnement pour un accès illimité aux morceaux. Pascal Nègre, Président d'Universal France, semble estimer le coût de cet abonnement à une vingtaine de francs par mois mais les analystes tablent sur un montant supérieur. Parallèlement à cette annonce, TimeWarner et BMG (Bertelsmann) ont obtenu gain de cause contre MP3.com et son service de stockage des morceaux de musique par les internautes. Après quelques mois de doute, l'avenir de la musique en ligne promet donc de devenir une véritable poule aux oeufs d'or pour les majors puisque ces dernières contrôleront à la fois la gestion des droits et la distribution du contenu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top