Retour des majors dans la distribution de musique en ligne.

13 juin 2000 à 00h00
0
Alors que ces dernières semblaient totalement dépassées par le phénomène MP3, les majors du disque semblent reprendre l'initiative. A quelques jours d'intervalles, deux événements majeurs semblent devoir sceller l'avenir de ce marché estimé à plus de 50 milliards de francs. D'une part, les géants Sony Music et Universal ont annoncé un accord afin de mettre en place un nouveau système de commercialisation de leurs produits passant par un abonnement pour un accès illimité aux morceaux. Pascal Nègre, Président d'Universal France, semble estimer le coût de cet abonnement à une vingtaine de francs par mois mais les analystes tablent sur un montant supérieur. Parallèlement à cette annonce, TimeWarner et BMG (Bertelsmann) ont obtenu gain de cause contre MP3.com et son service de stockage des morceaux de musique par les internautes. Après quelques mois de doute, l'avenir de la musique en ligne promet donc de devenir une véritable poule aux oeufs d'or pour les majors puisque ces dernières contrôleront à la fois la gestion des droits et la distribution du contenu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

5G : pour l'ANSES, il n'y a
VESA précise que le DisplayHDR 2000 n'est pas une certification
Vous pouvez analyser des fichiers et URL suspects via le site VirusTotal
Ingenuity : retour sur un premier vol pour en préparer d'autres, plus hauts et plus longs
BMW annonce une batterie à semi-conducteurs pour 2025 ; qu'est-ce que ça change ?
Xbox Series X|S : la fonctionnalité Quick Resume va gagner en lisibilité
Deux ans après son annonce Homeworld 3 se
Comparatif des meilleurs casques de réalité virtuelle (VR) (2021)
F1 2021 : les configurations requises se dévoilent, vous faudra-t-il une bête… de course ?
Zoom : un fonds de 100 millions de dollars pour développer les futurs applications et matériels de la firme
Haut de page