Les américains divisés sur l'imposition du commerce électronique

Jérôme Bouteiller
10 avril 2000 à 00h00
0
Partagés entre la volonté de taxer le commerce électronique comme toute autre activité commerciale, et soucieux de ne pas pénaliser un secteur stratégique, les américains se déchirent sur la nécessité d'imposer le commerce électronique. Les Républicains, enmenés par Dennis Hastert, speaker à la Chambre des représentants américaine, proposent le prolongement du moratoire actuel jusqu'en 2006 tandis que les démocrates seraient plutôt en faveur d'un réequilibrage avec le commerce traditionnel. Quel que soit la solution adoptée, cette question de la taxation est au coeur de la campagne présidentielle et chaque candidat cherche à disposer de l'image "high tech" afin de séduire un pays pour qui la nouvelle économie est à l'origine de la plus longue phase d'expansion de tous les temps.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top