Le Parti Pirate sera présent aux Régionales de 2010

Jérôme Bouteiller
21 décembre 2009 à 12h13
0
00C8000002689676-photo-parti-pirate.jpg
Déjà présent au parlement européen, le "Parti Pirate" entend également s'inviter dans les conseils régionaux.

En fin de semaine dernière, le Parti Pirate français, regroupant des internautes notamment hostiles à Hadopi, devrait être présent aux prochaines élections régionales de Mars 2010.

Le parti vient en effet d'annoncer que Jean-Christophe Frachet (44 ans - Ingénieur territorial) et Karima Rafes (32 ans - Ingénieur de recherche) seront ses têtes de liste pour l'île de France.

« Inspiré des valeurs fondamentales de la République sociale et laïque (Liberté, Egalité, Fraternité), notre programme vise à accompagner l'évolution de la société et l'émergence de nouveaux modèles sociaux et économiques, plus solidaires, plus respectueux des libertés civiques, plus durables et soutenables, et qui favorisent l'accès de tous à la culture et au savoir », expliquent les deux candidats.

Comme le rappelle Wikipedia,le Parti Pirate est un parti fondé le 21 juin 2006, à la veille du vote de la loi relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information, plus connue sous le nom de loi DADVSI.

Ce parti s'inspire directement de son homologue suédois, le Piratpartiet, premier parti pirate du monde dont l'un des membres siège désormais au parlement européen.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top