14 sociétés accusées d'avoir violé la licence GPL

Par
Le 15 décembre 2009
 0
02676894-photo-software-freedom-law-center.jpg
La Software Freedom Law Center (SFLC), une organisation chargée de défendre les intérêts des projets de logiciels libres, vient de lancer des poursuites à l'encontre de 14 sociétés high tech parmi lesquelles nous retrouvons Samsung, Western Digital Technologies ou le commerçant Best Buy. En effet ces sociétés ont été accusées d'avoir violé la licence GPL en embarquant la technologie de BusyBox au sein de leurs appareils.

La SFLC explique ainsi : « réputé comme étant le couteau suisse de Linux, BusyBox est un composant classique d'un nombre important d'appareils électroniques. Parmi ces derniers nous retrouvons le lecteur de DVD et Blu Ray Insignia de Best Buy ou la télévision LCD 52 pouces de Westinghouse ainsi que plusieurs dizaines d'autres de produits que la défense continue de vendre sans la permission des ayants-droits du logiciel ».

Aaron Williamson, conseiller de la SFLC, explique que plusieurs tentatives de résolution à l'amiable ont été engagées avec chacune des sociétés sans succès. Depuis 2007, l'organisation a déjà trainé en justice six firmes dont Verizon et Cisco pour violation de licence open source. Retrouvez la plainte dans son intégralité ici (PDF).
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top