Loppsi voudra bloquer les sites pédopornographiques

Par
Le 26 novembre 2009
 0
00b4000002451780-photo-brice-hortefeux.jpg
La future Loppsi, ou Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, devrait faire l'objet d'un examen parlementaire fin janvier ou début février 2010, a indiqué mercredi le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. A cette occasion, il proposera que soit inscrite dans la loi la possibilité de faire bloquer les sites Web hébergeant des images pornographiques mettant en scène des mineurs..

« Internet, espace de liberté, est aussi devenu un véritable lieu de danger. Je songe aux escroqueries que vous avez évoquées, mais aussi aux faux e-mails... aux vols de numéros de carte bancaire, au trafic de stupéfiants... à l'apologie du racisme, à la pédo-pornographie, voire au terrorisme », a ajouté le ministre de l'Intérieur, interrompu à deux reprises par des députés de l'opposition rappelant que les « vidéos » pouvaient aussi se révéler gênantes.

La plateforme de signalement des infractions à la loi repérées en ligne à déjà reçu près de 43 000 signalements, dont 48 % concernent des escroqueries et 29 % des atteintes aux mineurs, a expliqué Brice Hortefeux, avant d'évoquer la « cyberpatrouille », nouvelle forme d'investigation qui aurait selon lui permis d'établir plus de 315 contacts entre les forces de l'ordre et des prédateurs sexuels potentiels.

« Faut-il aller plus loin ? J'en suis convaincu, et je souhaite mettre à profit l'examen de la Loppsi, fin janvier ou début février, pour muscler les dispositifs existants. Nous avons ainsi l'intention de permettre le blocage des sites proposant des images et des représentations de mineurs à caractère pornographique. Ce sera une première », a-t-il conclu.

La logique de blocage des sites illégaux, déjà abordée dans le cadre de la lutte contre les jeux d'argent en ligne illégaux, sera-t-elle ensuite étendue à d'autres domaines ? Avant de prendre une décision, il pourrait être bénéfique de s'attacher à étudier les nombreux problèmes que pose la constitution de listes noires sur un Internet qui ne connait pas de frontières et ne se limite pas aux seuls sites Web...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top