Oracle jugé pour une suppression suspecte d'emails

04 septembre 2008 à 09h28
0
00500530-photo.jpg
Coup dur pour Oracle et son pdg, Larry Ellison. Ce dernier aurait délibérément détruit ou manqué de préserver emails et enregistrements réalisés pour alimenter le livre Softwar. Or, ces documents auraient été utiles au bon déroulement d'une action en justice menée contre lui par des actionnaires, a indiqué mardi Susan Illston, juge d'une cour fédérale de San Francisco, Californie.

Ellison, désormais CEO le mieux rémunéré des Etats-Unis d'après l'Associated Press, était vraisemblablement conscient que ces documents pouvaient servir aux avocats des plaignants. Selon ces derniers, la direction d'Oracle aurait volontairement présenté des résultats erronés pour le second trimestre de l'exercice fiscal 2001 du puissant éditeur américain de progiciels et de bases de données. Par ailleurs, des informations trompeuses sur la solution Oracle E-Business Suite 11i auraient été transmises aux investisseurs.

La juge a déclaré prendre en compte ces paramètres pour décider : soit accepter la demande de dommages présentée par les investisseurs, soit classer le dossier sans suite, comme le réclame Oracle. L'éditeur n'a pas commenté l'affaire. Le procès doit débuter en mars 2009.

Softwar: An Intimate Portrait of Larry Ellison and Oracle par Matthew Symonds, ed. Simon & Schuster, 2004.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page