🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Mini critique Tribes of Europa (S01)

05 novembre 2021 à 12h00
10

Disponible depuis vendredi dernier sur Netflix , la première saison, de six épisodes, de Tribes of Europa a subi l'épreuve du binge watching chez Clubic. Est-ce que cela valait le coup ? Eh bien rien de sûr, à vrai dire.

Le show post-apocalyptique imaginé par les producteurs de Dark a bien quelques arguments à faire valoir… mais il donne surtout une impression de déjà-vu.

Tribes of Europa : du post-apo' qui essaie péniblement de se forger une identité

Comme son nom l'indique, Tribes of Europa, nous présente ce qu'il reste de l'Europe en 2074. Après un mystérieux désastre global, le continent est désormais partagé entre différentes tribus. Certaines ont conservé un semblant de modernité, mais d'autres ont pleinement embrassé le monde post-apocalyptique en revenant à l'état sauvage et aux pratiques barbares.

Tribes of Europa © Netflix

Au milieu de tout ça, le spectateur suit surtout trois membres de la tribu des « Origines », qui vit paisiblement au milieu de la forêt. Kiano (Emilio Sakraya), Liv (Henriette Confurius) et Elja (David Ali Rashed) sont frères et sœur. Mais quand un mystérieux vaisseau se crashe sur leur territoire, nos héros se retrouvent séparés et doivent lutter pour leur survie, chacun de leur côté.

Vous connaissez The 100 ?

Qui dit « post-apo » dit forcément « inspirations et similarités avec d'autres œuvres ». Mais là, impossible de ne pas furieusement penser avant tout à The 100 (dans ses bonnes saisons cependant, les plus sombres et les moins adolescentes). Qu'il s'agisse des décors (plutôt réussis au demeurant, tant pour les intérieurs que pour les jolis paysages extérieurs), des costumes ou des différents personnages, j'ai régulièrement eu l'impression de revenir sur The CW (y compris pour le jeu d'acteur inégal).

Heureusement, pour compenser cette impression de déjà-vu et quelques éléments clichés (la tribu des Corbeaux, tout en noir avec du maquillage noir, vraiment ?), Tribes of Europa parvient parfois à se montrer surprenante, et assez mature dans son scénario (le show n'est ainsi pas trop à destination des plus jeunes, comme on aurait pu le redouter avec la stratégie Netflix actuelle).

La série propose également quelques personnages sympathiques (Moïse, pour n'en citer qu'un) et parvient à se montrer relativement cohérente, à défaut d'être aussi ambitieuse qu'espéré, pour le moment du moins.

Avec son contexte européen il est par exemple dommage de ne pas rencontrées une plus grande variété de langues parlées (allemand et anglais en grande majorité). Aussi, on espère que l'hypothétique saison 2 se lâchera un peu plus. Cela dit, le show fait comme il peut avec seulement six épisodes, et globalement la narration se tient, en évitant d'aller trop vite.

Alors, on regarde ?

Contrairement à The Rain, je serai au rendez-vous pour la potentielle saison 2 de Tribes of Europa. Même si elle est à peine plus captivante que la série danoise pour le moment, la série allemande parvient à être un peu plus efficace grâce à quelques personnages sympathiques et à un univers qui en a clairement encore sous le pied.

Si vous êtes en manque des meilleurs moments de The 100, vous pouvez tenter l'aventure. Si en revanche vous en avez assez du post-apo' déjà-vu et des héros adolescents, je crois que vous pouvez investir votre temps ailleurs…

For All Mankind © Apple TV+

Si vous n'avez pas vu la saison 1, rappelons que la série est une uchronie qui démarre dans les années 60, après que les Russes ont posé les premiers le pied sur la Lune…
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
jedi1973
Tres bien Tribes. Beaucoup d’inspiration « The 100 » sans l’exaspérante notion de « syndrome du sauveur » de cette serie, a vomir surtout l’aspect je tue des gens sans raison et je m’en fiche completement car je suis la bonne pensante… . Se laisse bien regardé mais laisse un gros gout d’inachevé au terme du 6ieme episode. A penser que la S1 devait avoir plus d’episodes a l’origine . Dire que j’attend la saison 2 avec impatience…
Bibifokencalecon
La saison 1 manque de rythme mais place bien les personnages principaux, leur évolution et relation, tout en introduisant progressivement l’univers dans lequel ils évoluent. Le cliffhanger de fin est «&nbsp;attendu&nbsp;» mais tout se regarde bien : la réalisation est agréable dans l’ensemble.<br /> La saison 2 fera probablement décoller l’histoire et commencer à relier les personnages. Je n’attendais pas grand chose de cette série TV et c’était donc une bonne petite découverte.<br /> Il y a un renouveau de séries «&nbsp;SF&nbsp;» (au sens très large) ces dernières années dont certaines m’ont vraiment étonné par la qualité de réalisation.<br /> Raised by Wolves (HBO)<br /> For All Mankind (Apple)<br /> The Expanse (Amazon)<br /> Altered Carbon (Netflix)<br /> 3% (Netflix)<br />
jcc137
«&nbsp;je tue des gens sans raison et je m’en fiche completement car je suis la bonne pensante&nbsp;»<br /> je suis cette série, et je n’ai jamais remarqué que l’héroïne ait une âme aussi psychopathe. Parle-t-on de la même série ?
jedi1973
Ils deciment le mont Weaver, ils deciment les tribus ( en reactivant l’IA), ils deciment les premiers colons ( dans la derniere saison), ils deciment les «&nbsp;dieux&nbsp;» de la saison 5. Dans tous les cas, ils font les bien semblant et refusent l’ordre etabli quand ils arrivent . A la fin de la saison 6, il reste meme moins de 100personnes qui font l’ascension. C’est pas qu’ils les tuent directement mais leurs actions ens ont responsables. Meme dans al derniere saison, le chef comptent les morts de son coté et leurs fait remarquer qu’ils passent leurs temps a détruire et tuer, qu’ils ne meritent pas l’ascension… Pour 1 mort ou 2 de leurs cotés, ils crient vengeance et sont responsables de centaines de morts de l’autre coté par leurs choix …
jcc137
C’est une plaidoirie complètement à charge. Clarke, qui est la cheffe, prend des décisions létales pour sauver sa tribu qui se trouve en danger de mort. Elle est toujours à l’origine d’un projet de paix qui avorte à cause de l’agressivité des rivaux qui sont loin d’être des bisounours.<br /> Les tueries sont donc orchestrées pour sauver leur vie. Ça reste bestial, je le reconnais, mais en dehors de toute structure sociale la nature sauvage reprend ses droits. Je pense que c’est le concept qui veut être démontré, surtout l’idée que le pire ennemi e l’homme, c’est l’homme.
Bombing_Basta
jedi1973:<br /> A la fin de la saison 6, il reste meme moins de 100personnes qui font l’ascension.<br /> Bah du coup, le titre de la série prend son sens, doublement, non?!,<br /> Et sinon BAH MERCI POUR LES SPOILERS!!!
pecore
«&nbsp;Si vous êtes en manque des meilleurs moments de The 100, vous pouvez tenter l’aventure. Si en revanche vous en avez assez du post-apo’ déjà-vu et des héros adolescents, je crois que vous pouvez investir votre temps ailleurs…&nbsp;»<br /> Pour moi ce sera la deuxième option. Le post-apo, j’en ai par dessus la tête. Après nous avoir servi des vampires à toutes les sauces, maintenant c’est ce thème là qui a la cote et moi, l’apocalypse, avec ou sans zombies, je ne trouve pas ça spécialement glamour. Next.
julla0
Qu’est-ce que tu appelles l’ascension?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

She-Hulk : Disney+ vous donne rendez-vous en août pour cette avocate Marvel pas comme les autres
Sandman, Cyberpunk, Umbrella Academy... Netflix annonce sa Geeked Week à grand renfort de trailers
Chez Netflix, si vous n’aimez pas le contenu, vous pouvez démissionner
The Boys, saison 3 : en juin, ça va cogner sur Prime Video
For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Haut de page