Uber s'attaque à la vente de billets de train et de bus, bientôt face à SNCF Connect ?

04 août 2022 à 13h10
2
Uber © Proxima Studio / Shutterstock.com
© Proxima Studio / Shutterstock.com

Le géant Uber poursuit son exercice de diversification. Il est en train de tester une nouvelle offre de voyage pas très loin de la France, au Royaume-Uni.

L'Américain Uber a atteint un nouveau record de chauffeurs et livreurs opérant pour son compte, même si ces derniers sont souvent dans la précarité et pris par des commissions et un tarif du carburant monstres. Pour autant, il ne perd pas de vue sa volonté de diversifier davantage ses activités. TechCrunch nous apprend en effet que l'entreprise teste un système de réservation de billets et trajets en train et bus, au Royaume-Uni.

Uber veut multiplier les options de voyage sur son application

Les tests sont menés outre-Manche grâce à un partenariat avec une start-up allemande, Omio, qui a déjà levé des dizaines de millions d'euros et qui fait la promesse de vous proposer « toutes vos options de voyage en un seul endroit ». Air France et la SNCF, pour citer les compagnies françaises, font parties des partenaires de cette entreprise peut-être destinée un jour à devenir un incontournable pour les voyageurs.

Concernant Uber, la firme américaine s'est dit ravie de lancer, cet été, sa nouvelle offre de voyage, « permettant une expérience de voyage porte-à-porte transparente à travers le Royaume-Uni », avec la possibilité de réserver un voyage en train ou en autocar directement depuis son application.

La force de ce partenariat résulte dans la puissance de l'outil Omio, qui couvre plus de 1 000 fournisseurs de transport dans 37 pays du globe. Outre Air France et la SNCF, on retrouve les sociétés Delta, easyJet, AMTRAK, Ryanair, Renfe, Greyhound ou encore Eurolines. En plus du train et du bus, Omio propose aussi des voyages en avion et en ferry, même s'ils restent secondaires aujourd'hui dans ses offres.

Une commission pour chaque billet de train ou de bus réservé

Là où Uber frappe fort, c'est en devenant le premier partenaire à avoir un accès complet au catalogue de transport terrestre. Le site de voyage Kayak, partenaire d'Omio, n'a par exemple pas ce luxe. En des termes plus techniques, Uber devient le premier à avoir accès à l'API de billetterie d'Omio. Il s'agit ici d'un réel avantage qui, à terme, pourrait faire mal à des services comme SNCF Connect si Uber décide d'étendre sa nouvelle fonctionnalité à d'autres pays. D'ailleurs, comment va-t-elle fonctionner ?

Vous l'aurez compris donc, Uber peut, grâce à ce partenariat, proposer directement sur son application les voyages en train et en autocar aux utilisateurs britanniques. En échange, Omio percevra une commission sur chaque voyage réservé via l'appli Uber qui, de son côté, prélèvera une partie de cette commission, dont le pourcentage et le montant n'ont pas été divulgués.

Omio compte évidemment sur la puissance d'Uber pour accélérer sa pénétration du marché britannique, et plus si affinités. Dans un premier temps, la fonctionnalité de transport terrestre sera intégrée étape par étape, pour une intégration complète prévue dans les prochains mois.

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
arthur6703
Je vois mal en quoi ça pourrait faire mal à SNCF connect. Sachant qu’en cas de réservation non honorée (c’est à dire environ 5 minutes d’attente pour le chauffeur, même s’il est en avance), Uber prélève des frais au demandeur, qui va se risquer à vouloir faire une commande tout en un pour aller d’un point A à un point B , en utilisant du train du Uber etc?<br /> L’idée serait bonne si tout était flexible et que l’application actualisait les réservations en fonction des retards. En gros payer pour un trajet multimodal.<br /> Exemple je suis à Rome en Airbnb , et je rentre chez moi à Orléans. Je veux arriver avant 18h. L’app se charge de réserver le Uber jusqu’à l’aéroport, puis l’avion jusqu’à Paris, puis Uber jusqu’à la gare, puis le train jusqu’à Orléans puis Uber jusqu’au domicile. Et en cas de retard sur un maillon, ça me propose de tout décaler sans frais.<br /> Là OK il y aurait une plus value à faire une réservation tout en un.<br /> Mais comme ça ne sera pas le cas, autant réserver chaque étape en fonction de celles plus contraignantes. Genre Uber après l’arrivée à Paris. Le train en fonction des bouchons jusqu’à la gare… Donc la réservation directement auprès de la SNCF à encore de beau jour devant elle.
zoup01
de toute façon, si j’ai besoin d’un billet de train, hors de question de donner de l’argent à un intermédiaire.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Ne manquez pas cette offre incroyable sur le Samsung S20 +
Avis aux gamers ! Cet écran PC signé Asus voit son prix chuter !
La montre connectée Samsung Galaxy Watch4 4G est à -100€ chez Fnac !
Dernières heures pour profiter du forfait Free 90 Go à prix fou
La dernière version de Microsoft Edge simplifie la migration depuis Google Chrome
Voila un tapis de souris XXL à moins de 15€ !
Economisez 150€ sur ce PC gaming de chez Asus en ce moment chez Darty
Chez Boulanger, le PC portable gamer Acer Nitro 5 et sa RTX 3070 perd 1/4 de son prix
Cette fonctionnalité disparue des premières versions bêta d'iOS 16 fait enfin son retour
Voilà une solution antivirus complète et bon marché !
Haut de page