Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
06 avril 2021 à 16h59
16

Une fois encore, Uber a été jugé coupable de discrimination envers les personnes malvoyantes. En effet, une femme souffrant de ce handicap vient de gagner son procès face au service de transport américain qui va devoir verser une belle somme.

Ce n'est pas la première fois que l'entreprise est condamnée à une lourde amende suite au comportement de plusieurs de ses chauffeurs.

14 refus et de vraies conséquences pour la victime

En 2014, Uber avait été poursuivi en justice dans une affaire de discrimination à l'encontre d'utilisateurs non-voyants et des chiens guides. C'est un cas de figure similaire qui est passé devant les tribunaux il y a peu et le verdict est désormais connu. Ainsi, la société va devoir verser un montant de 1,1 million de dollars à la plaignante. Celle-ci a indiqué que des chauffeurs n'ont pas voulu la transporter à plusieurs reprises (14 pour être exact) à cause de son handicap.

La victime précise que ces refus ont eu de lourdes conséquences sur sa vie. Elle a notamment raté les célébrations de Noël, un anniversaire et même son travail après avoir été laissée seule dans le noir et parfois sous la pluie par les chauffeurs qui ne voulaient pas la conduire à bon port. Le médiateur a expliqué que « Uber a permis aux chauffeurs qui discriminaient des utilisateurs de poursuivre leur activité sans la moindre sanction ».

Les chiens guides d'aveugle également discriminés

Durant le procès, la victime a expliqué qu'un conducteur s'était montré particulièrement énervé car il ne souhaitait pas voir le chien guide monter dans sa voiture. Il aurait ensuite menacé de les laisser sur le bord de la route. La plaignante a précisé avoir été refusée au moins 60 fois au moment de chercher un conducteur. Pourtant, la loi (Americans with Disabilities Act) stipule bien qu'un chauffeur est dans l'obligation de transporter la passagère non-voyante et son chien.

Uber avait tenté de se désolidariser du comportement de ses chauffeurs en mentionnant le fait qu'ils ne sont pas directement employés par la société. Mais la justice n'a pas retenu cette défense. Pour autant, la victime ne va pas devenir millionnaire puisqu'elle touchera seulement 324 000 dollars des 1,1 million retenus. Le reste servira à régler les honoraires des avocats et les frais juridiques.

Source : The Verge

Modifié le 06/04/2021 à 17h04
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
[MàJ] Après sa fusion avec OnePlus, OPPO va supprimer près de 20 % de ses effectifs
Altice rachète l'opérateur Coriolis Telecom
Haut de page