🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Une usine pilote dédiée au recyclage des batteries devrait vite ouvrir en France

22 janvier 2023 à 11h00
26
voiture électrique rétrofit © © Shutterstock
© petovarga / Shutterstock

Le groupe minier français Eramet veut devenir un acteur majeur dans ce secteur et aider l'Europe dans ses efforts vers la souveraineté économique.

Il est presque impossible de se passer des batteries lithium-ion aujourd'hui. Ordinateurs, téléphones, montres, outils… Même nos voitures en sont de plus en plus souvent équipées, et en grande quantité. La demande explose, et son impact sur l'environnement, avéré, engendre autant de défis que son poids politique et économique sur les pays qui ne disposent pas des matériaux nécessaires à leur fabrication.

Broyer des batteries pour en fabriquer de nouvelles

Avec plusieurs centaines de milliers de véhicules électriques en circulation rien qu'en France, et encore plus dans les années à venir, le nombre de batteries hors d'usage devrait augmenter très rapidement. Si leur fabrication nécessite des matières premières dont le stock n'est pas infini, le poids de ces déchets sur l'environnement pourrait aussi devenir considérable. Leur fin de vie devient donc un enjeu essentiel, et c'est à ce niveau que le minier Eramet souhaite intervenir.

Ce dernier démontre depuis plusieurs années des compétences solides en matière de recyclage de batteries et souhaite désormais passer à la vitesse supérieure. Avec le soutien financier de l'Union européenne, et en partenariat avec Suez et deux universités, dont Paris Tech, Eramet installe actuellement un projet pilote près de son centre de recherche de Trappes, dans les Yvelines. Baptisé ReLieVe, ce démonstrateur devrait dès cet été commencer à broyer des batteries pour produire de la « blackmass », un mélange de métaux tels que le nickel, le cobalt ou le graphite. Une fois séparés, ils serviront à fabriquer de nouveaux appareils.

Des enjeux économiques pour l'Europe

Le recyclage des batteries nécessite beaucoup d'énergie, entre autres impacts sur l'environnement, et n'a pas encore démontré sa viabilité économique. Mais cela devrait changer dans les années à venir, tant il pourrait représenter un immense potentiel économique, et tant l'Europe ne dispose pas en quantité suffisante des matériaux nécessaires à la production de nouvelles batteries. Eramet souhaite clairement s'inscrire dans une dynamique de souveraineté industrielle de l'Europe en voulant participer à une nouvelle économie circulaire sur le continent.

Si les résultats du projet pilote sont concluants, une usine de traitement à grande échelle devrait être construite dans les environs de Dunkerque à l'horizon 2025-2026, avec une capacité de traitement de 200 000 batteries de voitures électriques par an. Même si de nouvelles technologies pleines de promesses pour le développement durable pourraient équiper nos appareils dans les décennies à venir, cette initiative est plus que bienvenue. D'autant plus que le concept de crise énergétique gagne du terrain dans l'esprit et les mœurs des citoyens européens.

Sources : Le Figaro, Eramet

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
20
Morlac
Eramett « recycle » déjà des batteries dans son usine Erasteel de Commentry (03)<br /> Le « recyclage » consiste à cramer des batteries de prius (entres autres) pour séparer les constituants (Cobalt, Nickel, Cadmium notement) pour ensuite les transformer en divers alliages d’acier<br /> Perso c’est pas la vision que j’avais du recyclage… c’est bien de récupérer les constituants, mais à l’avenir ça serait surtout bien de refabriquer des nouvelles batteries directement via ce cycle…
Nico7as
Recycler est un terme générique, on parle aussi de « downcycling » « upcycling » « recycling » pour des processus permettant une réutilisation de moindre qualité/bénéfice, de meilleure qualité/bénéfice (rare), de qualité/bénéfice équivalente, respectivement.<br /> Le mode de recyclage dépend souvent bien souvent du mode d’(éco)conception, et de la facilité avec laquelle on peut séparer les différents composant.<br /> L’industrie de la batterie semble pour le moment être sur une stratégie de performance et de soutenabilité économique, qui n’est pas forcément alignée sur les stratégies d’éco-conception.<br /> Les initiatives comme celles d’Eramet sont à soutenir, en espérant que les fabricants Européens de batteries jouent le jeu…sinon, l’Europe risque de les y contraindre, en imposant un ratio de métaux recyclés dans leurs batteries.
papem
La France reine du recyclage de l’industrie des autres pays…Réindustrialisation ?
rexxie
On a le temps de voir venir, car les durées de vie des batteries sont de 15 à 20 ans dans les véhicules, limitée arbitrairement à 70% d’efficacité restante. Même ensuite, on a simplement moins d’autonomie…<br /> Après ce seuil de 70%, bon nombre d’entre elles seront gratifiées d’une autre vie, comme stockage d’installations solaires ou éoliennes, très tendance. Un autre 15 ans ?<br /> Ce n’est qu’ensuite qu’elles seront recyclées. Les installations présentes ne reflètent en rien celles du futur, où les gros sous seront de la partie, parce que le nombre de piles à recycler justifiera des profits juteux pour des métaux alléchants, outre le lithium, comme de l’aluminium, du nickel et du cuivre…<br /> Et comme je dis souvent, on a beau dire contre le recyclage imparfait des batteries, mais quid du recyclage du litre de pétrole cramé ? Ah bon…
PEPSIMAX
Je poste très rarement sur la voiture électrique. Pourquoi ? Sur les sites comme caradisiac ou automobile propre la contradiction est impossible si on attaque la VE ou que l’on ose défendre le thermique…C’est un lynchage. Alors tout d’abord je n’ai pas de voiture ni de permis cela clarifie les choses je voyage en transports en commun. J’ai eu accès par le BostonConsultingGroup a des documents où il était avéré que le passage obligé au VE serait une manne financière rêvée pour un marché vieillissant et peu générateur de marges, voire une aubaine. Des milliers de milliards à se faire. Bien sûr pour se faire il faut expliquer puis convaincre les populations à acheter.Rien de bien compliqué avec les agences de communication payées par l’industrie. Acheter des articles dans les médias est facile et les méthodes publicitaires sont bien rodées. Reste bien sûr les éléments de langage et l’argumentaire tout prêt pour répondre à qui que ce soit qui oserait contredire ces messages.<br /> Moi j’aime pas qu’on me dirige et qu’on pense pour moi, nous sommes totalement sous la coupe de la volonté de nous faire vendre de force ces véhicules… Selon le BCG le point faible d’un VE est la batterie, il faut éviter d’aller sur le sujet et il convient de noyer les sceptiques par des dizaines d’éléments de langage positifs.<br /> Ecologiquement parlant c’est dégueulasse une batterie, une vraie merde chimique et métallique, un poison et un délire écologique… Imaginons 1 milliard de batteries à terme, disons 400 milliards de kilos de batterie soit 400 million de tonnes à recycler qui résultent de dizaines de milliards de tonnes de minerais, mais bon…<br /> Vous savez où vont nos bouteilles en plastique (je ne bois pas dans des bouteilles plastique) qu’ont refusé les chinois ? Elles sont déposées en Turquie en attendant un éventuel recyclage…<br /> Alors nos batteries à demi vide vous savez où elles vont actuellement ? En Inde pour qu’elles soient utilisées dans le transport ou l’éclairage…Et oui c’est la patate chaude…A l’Inde et aux autres pays de se débrouiller pour les recycler quelques années après…comme nos bouteilles plastiques elles seront cramées ou au mieux enterrées dans des containers…comme d’habitude…<br /> Quand j’étais ado on me disait que les piles c’était de la merde, puis que les batteries de téléphone c’était de la merde… Et là la batterie ce n’est plus de la merde… Alors certes c’est con de cramer du pétrole qui part polluer l’atmosphère, mais on peut utiliser du gaz bio pour faire rouler les bagnoles en utilisant des déchets… Une fois que la thermique a cramé son pétrole ou son gaz dans l’air y a rien à recycler…Mais avec la batterie, on doit creuser des mines, cela rapporte à l’industrie, on doit bâtir des gigasfactory, des usines à recycler et je ne vous parle pas des piles géantes pour faire de l’hydrogènes vert, de vrais usines sur pattes qui consomment…du courant, .bref des milliards à croquer pour les industriels, sans compter les éoliennes pour le courant, tout cela est une industrie subventionnée qui va rapporter des milliards à l’UE en taxes directes ou indirectes…Alors oui non seulement c’est une aberration écologique, économique mais si nous restions au thermique il n y aurait pas toutes ces industries à bâtir…<br /> Ce n’est aucunement une opération écologique mais bel et bien une opération économique avec des gains à faire, et l’UE le sait très bien et est très intéressée. Et encore une fois je n’ai pas de bagnole…j’ai un vélo musculaire…et oui…<br /> Donc toute cette manipulation qui se fait très souvent à l’insu de gens sincères me fatigue…<br /> Excusez moi d’avoir vidé mon sac (en tissu réutilisable). Encore une fois le mieux est pas de bagnole du tout mais tant qu’à prendre tout sauf la voiture à pile.
Zimt
@PEPSIMAX, Vous avez totalement raison.<br /> Disons, pour résumer, que les « vrais » écologistes, ceux de coeurs, calmes et au quotidien, n’ont rien à voir avec les partis politiques Ecologistes.<br /> Tout cela n’est, une fois de plus, qu’une affaire de milliards de $/€ à se faire sous couvert d’un green-washing savamment orchestré depuis quelques décennies.<br /> Et évidement, les voitures électriques sont un argument de poids tout trouvé pour faire cela (alors que bien sûr, il s’agit d’une aberration).
ivico
Eramet?<br /> Elle est pas jolie jolie cette entreprise.<br /> Pire que Total je pense dans la Franceafrique.<br /> J’aimerais qu’on ne parle pas des voyoux sur un site tech.<br /> Merci.
kervern
tant de mot pour ne rien dire
Palou
Si peu de mots pour en dire encore moins …
MattS32
PEPSIMAX:<br /> Imaginons 1 milliard de batteries à terme, disons 400 milliards de kilos de batterie soit 400 million de tonnes à recycler qui résultent de dizaines de milliards de tonnes de minerais, mais bon…<br /> Ne pas oublier que les 400 kg de matières premières, quasiment entièrement recyclables, d’une batterie de voiture, c’est peanuts à côté des 20-30 000 kg de maitère première tout aussi dégueulasse que brûle une voiture thermique durant sa vie. Sans aucun recyclage…<br /> PEPSIMAX:<br /> mais on peut utiliser du gaz bio pour faire rouler les bagnoles en utilisant des déchets…<br /> En fait, non. La quantité de gaz qu’on peut produire à partir de tous les déchets du monde est trèèèèèèès insuffisante pour alimenter tout le parc automobile. Surtout que la tendance est au recyclage et à la réduction des volumes de déchets, ce qui est autrement plus intelligent que de les brûler…<br /> PEPSIMAX:<br /> Une fois que la thermique a cramé son pétrole ou son gaz dans l’air y a rien à recycler<br /> Rassure moi, tu te rends compte que ce point est un défaut ? Tu as l’air de croire que c’est une qualité… S’il n’y a rien à recycler, alors qu’on ajoute à minima 50 kg de matière première tous les 1000 km, ça veut dire que toute cette matière première est irrémédiablement perdue…
zoup01
rexxie:<br /> Quid du recyclage du litre de pétrole cramé<br /> On recycle le pétrole brûlé dans une voiture thermique comme on recycle le gaz et le charbon que l’on brûle dans les centrales thermiques pour produire 60% de l’électricité mondiale (et qui constitue la 1ère source de co2 sur la planète)<br /> Chiffres clés du climat<br /> Répartition sectorielle des émissions de CO2 dans le monde | Chiffres clés du...<br /> En 2018, la production d’électricité reste le premier secteur émetteur de CO2 dans le monde, avec 41 % du total des émissions dues à la combustion d’énergie. Elle est suivie par les<br />
pecore
Peut être qu’un jour les « écologistes de cœur » comprendrons qu’écologie et économie ne peuvent pas être antagonistes, tout simplement parce que dans ce cas l’écologie perdra toujours.<br /> L’écologisme responsable, celui qui a une chance de se faire entendre, c’est celui qui comprend que pour mettre en place des mesures respectueuses de l’environnement, il faut des sous, qui ne poussent pas sur les arbres.
tfpsly
zoup01:<br /> On recycle le pétrole brûlé dans une voiture thermique comme on recycle le gaz et le charbon que l’on brûle dans les centrales thermiques<br /> Donc on ne recycle rien là. Par contre le rendement d’une centrale thermique (40+ %) est bien meilleur que celui d’un véhicule (sous 20% en moyenne).
dep
Des moyens pour la structuration sociétale. A titre individuel, c’est l’inverse. Ce sont les « sous » qui polluent.<br /> Pas d’argent, pas de consommation, pas de pollution.
exannoder
C’est plutôt de l’ordre de 36 % pour un moteur à essence et de 42 % pour un moteur Diesel.<br /> Un lien pour affirmer mes dires: https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/enjeux-et-prospective/decryptages/transports/les-vehicules-essence-et-diesel.
tfpsly
exannoder:<br /> C’est plutôt de l’ordre de 36 % pour un moteur à essence et de 42 % pour un moteur Diesel.<br /> J’ai bien dit « rendement moyen », pas « rendement maximal ».<br /> Mais mon « &lt; 20% » doit être trop pessimiste, ça doit être vers 25% :<br /> image1153×823 156 KB<br />
Nmut
@exannoder et @tfpsly<br /> Non non, je confirme, on est sous les 20% en moyenne. Il suffit de comparer la consommation d’une électrique avec celle d’un thermique, on a un facteur de l’ordre de 3 à 6 (5L / 100 soit 50kwh / 100 vs 15kwh / 100 en extra urbain, 6L vs 10kwh en urbain, 6L vs 18kwh sur autoroute).<br /> En fait, le moteur n’est jamais dans sa plage de charge / régime optimale. De plus il faut ajouter les arrêts, la puissance consommée par l’embrayage (tous ces gens qui « tiennent » leur voiture en cote à l’embrayage, le pire du pire, WTF!!), … Il n’y a que le cas de l’autoroute ou on peut se rapprocher de bonnes conditions et donc de la théorie, mais là encore peu de véhicules sont au bon régime pile à 130 et la proportion d’autoroute est faible en moyenne.<br /> On n’est pas sur un bateau ou un avion ou le régime de croisière est optimum, et même pour un avion, les phases de roulage et de montée sont catastrophiques.
Steph29
Effectivement tu as bien vidé ton sac,<br /> Par contre dire que sur automobile propre tu te fais lyncher si tu critiques la voiture électrique pourquoi pas, mais vu la population sur Caradisiac faut pas exagérer c’est plutôt l’inverse.<br /> Tu dis aussi que l’on pourrait brûler les gaz bio provenant des déchets plutôt que de l’essence pourquoi pas mais je te mets au défis d’en trouver assez pour 5% des déplacements, et du gaz bio va falloir m’expliquer ce que c’est, okay peut être pour le bilan de CO2 mais pour le reste ça balance de la merde dans l’atmosphère.<br /> Bref pour terminer tu dezingues la batterie en la désignant de m… Chimique, tu as sans doute raison mais que pense tu de l’extraction du pétrole, son transport et sa transformation en produit prêt à être brûlé ?<br /> Tu n’as pas de voiture mais un vélo, ça c’est sans doute l’avenir en milieu urbain et je t’en félicite, j’utilise aussi le miens pour aller bosser. Mais nous ne sommes pas la France, beaucoup de monde dépend de sa voiture pour ses déplacements du quotidien et là oui la voiture à électrons est une des solutions.<br /> Quand aux plus longs déplacements, aux transport de marchandises il faut sans doute se réinventer, le pétrole sera de plus en plus cher, avec un coût écologique de plus en plus élevé.<br /> Et comme le dit l’adage, il n’y a pas de solutions simples à des problèmes compliqués
MattS32
tfpsly:<br /> Mais mon « &lt; 20% » doit être trop pessimiste, ça doit être vers 25%<br /> Non, ce n’est même pas pessimiste. 25% de moyenne, c’est ce à quoi on peut arriver en ajoutant déjà un peu d’électrique dans l’équation, via hybridation.<br /> C’est ce que je constate si je fait une régression linéaire sur mes relevés de consommation en électricité et en carburant sur mon PHEV, j’ai 15.1 kWh/100 km ~ 5.8 l/100 km.<br /> Et encore, comme c’est du PHEV, le roulage en essence ne se fait en pratique que dans les cas les plus favorables au rendement moyen, je ne roule quasiment pas en ville en thermique…
zoup01
Je n’ai jamais dit le contraire …<br /> Ce que je conteste, c’est l’argument ridicule qui consiste à comparer le recyclage du réservoir ( batteries) avec celui du carburant…<br /> On compare les choux et les carottes.<br /> Par contre, quand on prends tout en compte, c’est loin d’être mirobolant…<br /> En ville, le gain pour le ve est indiscutable, sur autoroute par contre ?<br /> Là où un diesel va consommer 5l/100, un ve va consommer 20kwh/100 et il faudra consommer à minima 40kwh d’énergie fossile pour produire ces 20kwh…et c’est sans compter les pertes en ligne et à la recharge.
tfpsly
zoup01:<br /> Là où un diesel va consommer 5l/100, un ve va consommer 20kwh/100 et il faudra consommer à minima 40kwh d’énergie fossile pour produire ces 20kwh…<br /> L’électricité ne vient pas forcément d’une énergie fossile;<br /> 5L d’essence à 8,9kWh/L = 44,5kWh.<br />
zoup01
On peut aussi prendre le chiffre admis pour la conversion énergie primaire électricité ( qui vient d’être revu)<br /> conseils-thermiques.org<br /> Conversion Energie finale/Energie primaire electricité : facteur 2,58 -...<br /> Comment convertir l'énergie finale en énergie primaire et découvrez d'où vient le facteur 2,58 pour l'électricité.<br />
StephaneGotcha
Recyclage genre faire un gros trou et tout reboucher avec ? …<br /> Nan parce que c’est le principe de pas mal de recyclage actuel qui finisse en Afrique par exemple.
rexxie
Tout ça pour ça.<br /> Le rendement énergétique des carburants<br /> Voici, les principaux rendements<br /> énergétiques des carburants (Selon le Laboratoire des énergies<br /> renouvelables du gouvernement américain) = le rapport entre l’énergie<br /> fournie par un carburant et celle nécessaire à sa production.<br /> Essence = 0,81. Il faut plus d’énergie pour la produire qu’elle n’en fournit.<br /> Diesel à base de pétrole = 0,83<br /> Ethanol à base de maïs = 1,25 à 1,35<br /> Biodiesel de soja = 1, 93 à 3, 21<br /> Ajouter que 75% de ce carburant part en fumée au départ, en CO2 et autres joyeusetés toxiques.<br /> Le moteur archi complexe va gaspiller un bonne quantité de ce potentiel restant, par surchauffe, frottements, même bruits. Ajouter les pertes de résistances mécaniques au travers du labyrinthe parcouru pour accéder aux roues.<br /> Comparé aux deux points de frictions du 100 fois plus simple moteur électrique, sans la complexe transmission aussi…<br /> Pas étonnant que ce soit une archaïque technologie d’une autre époque, dépassée, si ce n’étaient des grands cartels qui la tienne à bouts de bras, pour un temps encore…
rexxie
zoup01:<br /> Par contre, quand on prends tout en compte, c’est loin d’être mirobolant…<br /> Tu l’as dit, si on tient compte de mon post du dessus, le rendement total de d’essence+moteur thermique, incluant l’exploration, l’extraction, le transport, la raffinage (qui bouffe de l’électricité, à raison de ~4-5 km en électrique pour chaque litre), la distribution, le brûlage et enfin le travail fourni, c’est bien moins que 20% !<br /> Même au final, un déficit énergétique (que NOUS payons).<br /> Ce qui est certain c’est que c’est un gros déficit au niveau du climat, de notre santé et du géo-politique avec ses guerres pour le poison noir.
Hellvtic
Exactement et il faut aussi parler des solutions à venir, les batteries n’utiliserons pas éternellement du lithium, les batteries sodium-souffre finiront par arriver en phase d’industrialisation<br /> Business AM - Infos économiques et financières – 16 Jan 23<br /> Une nouvelle super batterie contourne les problèmes liés aux matières...<br /> Un nouveau type de batterie à faible coût pourrait résoudre le problème du stockage de l'énergie verte, selon l'équipe de scientifiques à l'origine du<br /> L’avenir de l’or noir c’est par contre assez bouché en terme d’évolution.
MattS32
Hellvtic:<br /> L’avenir de l’or noir c’est par contre assez bouché en terme d’évolution.<br /> Et c’est même pire que bouché : alors que le bilan environnemental du monde électrique a tendance à progresser (amélioration des rendements, augmentation de la densité des batteries, etc…), celui de l’extraction des combustibles fossiles a plutôt tendance à se dégrader : on exploite de plus en plus des gisements non conventionnels, avec de plus en plus de dommages environnementaux et de consommation d’énergie par unité extraite…
Hellvtic
Voilà c’est ce que j’aime sur le forum Clubic, certains savent avec des arguments un peu scientifiques identifier des solution d’avenir. Si on me propose de l’hydrogène j’en prendrai, mais aujourd’hui j’attend plus des batteries sodium, on verra bien mais une chose est certaine, vu le pognon en jeux les batteries vont évoluer très rapidement dans les 5 ans à venir
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Réalisé en partie avec l'IA, cet anime Netflix fait déjà polémique
Nouveaux AirPods Max et AirPods d'entrée de gamme, c'est pour quand ?
Vous avez aimé ChatGPT ? Découvrez CatGPT
Top 5 des applications pour divertir vos enfants pendant les vacances scolaires
Mentalista : il a 28 ans, invente le Siri de la pensée, et c'est bluffant !
Ne ratez pas cette offre incroyable : -62% sur votre prochain antivirus !
Raccourcis sur l'écran de verrouillage : voilà comment ça va fonctionner sous Android 13
Thylacine, mammouth laineux et dodo : cette entreprise de biotechnologie veut tous les ressusciter
Bon Plan : obtenez un VPN fiable et sécurisé en promo (-65%)
Électricité : le solaire et l'éolien doublent le gaz pour la première fois !
Haut de page