Pour protéger sa filière pétrolière, le Wyoming (USA) veut interdire… les voitures électriques !

17 janvier 2023 à 10h55
23
raffinerie pétrole © shutterstock.com
© Shutterstock

Des législateurs de l’État du Wyoming viennent de proposer un texte de loi visant à « éliminer progressivement » les voitures électriques d’ici à 2035. Objectif : protéger son industrie pétrolière. 

Avec un peu moins de 600 000 habitants, l’État du Wyoming est le moins peuplé des États-Unis. Son économie est principalement basée sur les filières minière et pétrolière, ainsi que sur l’agriculture. Six législateurs de l’État, quatre sénateurs et deux représentants, tous républicains, tiennent à ce que cela ne change pas.

Une filiale pétrolière « fière et appréciée »

Dans un texte de loi, ils expriment l'objectif d'éliminer progressivement les ventes de nouveaux véhicules électriques d'ici à 2035, et demandent aux industries et aux citoyens du Wyoming de faire leur devoir civique en résistant aux véhicules électriques.

Ils mettent en avant l'histoire « fière et appréciée » du Wyoming en matière de production de pétrole et de gaz, et estiment que « la prolifération des véhicules électriques au détriment des véhicules à essence aura des effets délétères sur les communautés du Wyoming et sera préjudiciable à l'économie du Wyoming et à la capacité du pays à faire efficacement du commerce ». 

Selon les législateurs, en plus d’affecter directement les emplois au sein de l’État, le déploiement des véhicules électriques pourrait polluer les décharges de celui-ci. Ils dénoncent en effet le fait que ces voitures requièrent certains minéraux essentiels, ignorant au passage l’immense potentiel de recyclage des batteries de véhicules électriques. Autre argument qu’ils font valoir : les routes du Wyoming manquent drastiquement de l'infrastructure nécessaire, notamment de stations de recharge, au déploiement des véhicules électriques. En revanche, le texte ne mentionne en aucun cas le changement climatique.

Des États veulent faire payer plus aux détenteurs de véhicules électriques

La date butoir de 2035 n’est pas due au hasard. Il s’agit de l’année choisie par la Californie pour éliminer progressivement les ventes de véhicules à moteur à combustion interne. Joe Biden a par ailleurs annoncé qu’à cette date, un véhicule vendu sur deux aux États-Unis devrait être électrique.

La résolution commune doit maintenant être approuvée par le gouvernement de l'État avant d'être éventuellement promulguée, ce qui est possible, car ce dernier est à majorité républicaine. Cette initiative fait suite à la proposition du gouverneur du Tennessee d'augmenter de 200 dollars les droits d'immatriculation des véhicules électriques afin de compenser la perte de recettes sur la taxe sur l'essence.

Au moins 31 autres États réclament également aux conducteurs de véhicules non polluants une somme supplémentaire allant de 50 à plus de 200 dollars.

Sources : PC Mag, Ars Technica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
19
PPano
Je viens de vérifier sur le calendrier… non, nous ne sommes pas le 1er Avril…
flc06
Pourquoi ne pas interdire les voitures thermiques pour sauver l’industrie du charbon, et en allant plus loin, pourquoi ne pas revenir au cheval.
Gloumouf
Quel pays merveilleux
MaximeGr
Ils n’ont pas le monopole de la connerie ?
ayaredone
ils abordent néanmoins un point qui nous concernera : une taxe pour compenser les pertes de taxes sur les carburants.<br /> Quand on voit la manne que cela représente pour l’Etat (je crois que c’est 500 millions d’euros par jour), il faudra bien compenser d’une façon ou d’une autre.
octokitty
Encore une bêtise des sénateurs républicains du Wyoming. De toute façon, ils n’auront pas de constructeur auto local pour fabriquer de nouveaux modèles à moteur thermique.<br /> Les lobbyistes pétroliers ont gagné une bataille à petite échelle, et le bipartisme est vraiment un système stupide…
gemini7
Attendons qu’il n’y ait plus une goutte de pétrole à pomper, et là, ils verront leur bêtise, ils vont tellement loin qu’ils se retrouveront comme au « Far-West » d’antan, avec des chevaux, non pas vapeur, mais musculaire.
gemini7
Citation de @MaximeGr : "Ils n’ont pas le monopole de la connerie ?<br /> Comme réponse à cette question, je réponds « on dirait bien, dans le Wyoming en tout cas ! »
Rumpelstiltskin
En même temps la plus grosse connerie c’est bien les voitures électriques.
Duben
Ca va mettre en péril Findus
Keorl
Je suis sans voix devant une telle débilité cynique. Je ne vois qu’une solution pour des gens pareils, mais est-elle compatible avec la modération de ces commentaires ?
Nmut
Développe un peu ton raisonnement s’il te plait!
Nmut
Dans cet état ou les revenus du pétrole sont primordiaux, ça se comprend.<br /> Chez nous ou le pétrole nous coute très cher à tous les points de vue, ça n’a pas de sens.<br /> Bon, ce n’est pas pour ça qu’ils ne vont pas taxer l’électricité mais ils peuvent tout aussi bien augenter les taxes sur l’essence!
Benjamin_Sauve
@Nmut<br /> J’ai l’impression que tu n’as pas dû entendre parler du réchauffement climatique (les pétroliers étaient au courant bien avant toi) et de l’impératif d’arrêter de bruler du carburant.
SlashDot2k19
Sûrement une taxe au kilomètre…
MattS32
ayaredone:<br /> Quand on voit la manne que cela représente pour l’Etat (je crois que c’est 500 millions d’euros par jour), il faudra bien compenser d’une façon ou d’une autre.<br /> Tu pourrais vérifier les chiffres, c’est pas bien difficile hein, c’est public… La TICPE a rapporté 17.5 milliards à l’État en 2021. Et ça c’est pas juste sur le carburant, mais aussi sur le fioul domestique. Et ça monte à environ 40 milliards si on inclus la part qui est reversée aux collectivités territoriales.<br /> On est bien loin des 500 millions par jour…<br /> Alors bien sûr, même si c’est dix fois moins que ce que tu avances, il faudra bien le compenser. Mais ça y a plein de façons de le faire. La part État pourrait par exemple être compensée par une hausse de 5% de l’IRPP (idéalement, en la faisant principalement sur les tranches élevées) et de 1 point de la TVA. On pourrait également enfin généraliser la taxe sur les transactions financières.<br /> C’est récupérable aussi sur l’électricité : les 40 milliards en incluant la part territoriale, répartis sur 500 milliards de kWh, ça fait 8 cts/kWh. Même comme ça, l’électricité française resterait l’une des moins chères d’Europe de l’Ouest.<br /> Ou alors, si on veut continuer à faire peser la taxe principalement sur les usagers de la route, une taxe au km calculé lors du contrôle technique ou de la mise à la casse puis prélevé en 24 mensualités jusqu’au contrôle suivant. Avec de l’ordre de 600 milliards de ça fait moins de 7cts au km pour arriver aux 40 milliards par an (avec la encore possibilité de moduler en fonction de la puissance fiscale, de la catégorie de véhicule, ou encore en fonction du kilométrage individuel de chaque véhicule, selon ce qu’on veut inciter…). Montant éventuellement réduit un peu en compensant le reste par une taxe (vignette par exemple) pour les véhicules étrangers circulant en France, et qui échapperaient à cette mesure lors du CT.<br /> Nmut:<br /> Développe un peu ton raisonnement s’il te plait!<br /> Ah, tu as vu un raisonnement ?
pmoulin
Une vision a très court terme pour protéger des emplois, qui risque de ce retourner très vite contre eux, des véhicules émettant énormément de Co2 accélérant un peu plus le réchauffement climatique et les conséquences qui en découlent, les états du sud en paye déjà le prix fort. Le pétrole n’étant pas une énergie éternelle, le jour ou ils n’en auront plus il vont vivre comme les Amish, retour 2 siècle en arrière car ils n’auront pas développé de nouvelles technologies et les infrastructures qui vont avec.
Nmut
???<br /> Ne te trompes tu pas de destinataire?
gemini7
Rumpelstiltskin:<br /> En même temps, la plus grosse connerie, c’est bien les voitures électriques.<br /> Tu as raison, je ne suis pas pour le VE, non plus, j’estime que la consommation d’électricité va grimper en flèche, alors que nous avons déjà des problèmes de production de courant, c’est l’un des points qui me fasse, tiquer. J’oubliais, les batteries ont besoin de terres rares et d’éléments polluant pour le recyclage et aussi, elles se mettent à brûler sans prévenir, plusieurs cas, de plusieurs marques ont été recensés. Enfin voilà…<br /> Mais quelles autres solutions, y a-t-il ?<br /> On devra juste trouver de nouveaux modes de production d’électricité, en premier, parce que le pétrole et le gaz ne sont pas infinis et qu’il faut trouver un remplacement aux voitures diesel ou essence, le VE « semble » un bon compromis, mais il faut voir s’il n’y a pas mieux.
biniou
il est estimé qu’en France, si on remplace le parc particulier thermique par de l’électrique, la consommation globale d’électricité augmentera de 15% « seulement »… mais surtout, c’est la consommation de nuit qui va augmenter, là où elle est la plus faible pour l’instant… plutôt une bonne chose pour équilibrer le réseau d’ailleurs<br /> par ailleurs, l’utilisation de terres dites rares concerne surtout les moteurs, notamment ceux à aimant permanent, et non les batteries. Ces terres dites rares ne le sont pas réellement d’ailleurs, beaucoup moins que certaines matières utilisées dans les pots catalytiques<br /> je suis surpris de ne pas trouver un petit laïus sur le cobalt et ses mines exploitant les enfants. Mais je le précise quand même : la première industrie consommatrice de cobalt est l’industrie pétrolière qui en a besoin pour désulfurer les carburants. La provenance du cobalt utilisé dans cette industrie est d’ailleurs nettement moins contrôlé que la filière des batteries (mais le contrôle n’empêche pas les fraudes)<br /> les véhicules thermiques peuvent prendre feu aussi. Il me faudrait d’ailleurs retrouver cet article évoquant les chiffres d’une assurance montrant que le risque d’incendie était bien moindre avec un VE qu’un VT. On peut trouver des cas, c’est indéniable… mais on peut faire la même chose pour les VT, les occurrences étaient d’ailleurs beaucoup plus nombreuses (à nombre de véhicules identiques)
MattS32
biniou:<br /> il est estimé qu’en France, si on remplace le parc particulier thermique par de l’électrique, la consommation globale d’électricité augmentera de 15% « seulement »…<br /> Plutôt 20-25% quand même.<br /> Dans l’étude de RTE sur le sujet, ils tablaient sur environ 50 TWh pour 15 millions de VP, soit à peu près 40% du parc. Donc pour 100% du parc, il faudrait de l’ordre de 125 TWh, alors que la consommation actuelle est d’un peu moins de 500. Le chiffre me semble cohérent si on regarde les statistiques sur le kilométrage annuel moyen d’une voiture en France : il est de l’ordre de 13 à 15000 km par an, ce qui pour 40 millions de voitures fait 520 à 600 milliards de kilomètres par an, et donc 125 TWh ça correspondrait à 21 kWh/100 km, ce qui est bien de l’ordre de grandeur de la consommation des VE « à la prise » (donc en comptant les pertes pendant la charge, qui ne sont pas comptées quand on regarde la consommation indiquée par l’ordinateur de bord de la voiture ou calculée à partir du % de batterie consommée et de la distance parcourue).<br /> Mais effectivement le fait que ça soit une consommation essentiellement nocturne et avec la possibilité de la piloter, voire d’en inverser une partie en cas de pic de consommation/creux de production facilite les choses niveau réseau, en permettant d’augmenter plus facilement la part d’EnR.
gerome21
Enfin, une vision éclairée sur l’avenir de la voiture électrique.
Maspriborintorg
Il y a eu un précédent au début du siècle passé, également aux USA: GE (General Electric) avait fait voter une loi interdisant les panneaux solaires thermiques qui produisait l’eau chaude sanitaire (ou aussi le chauffage).<br /> Et toujours à l’initiative des USA, également au début du siècle passé, une réunion à Genève (à l’hôtel du Rhône si je me souviens bien) de tous les fabricants d’ampoules à incandescence pour réduire à 1000 h la durée de vie des ampoules qui augmentait graduellement jusqu’à 9000 h. Le moyen pour réduire la durée de vie: introduire de la vapeur d’eau à la fin du pompage pour provoquer l’oxydation du filament. Des test sur des lots d’ampoules après l’entente entre fabricants ont valu à Philips une amende record car ses ampoules duraient plus de 1000 h. C’était le début de l’obsolescence programmée.
MattS32
Le coup des ampoules, c’est une légende urbaine.<br /> Il y a bien eu un cartel des ampoules, condamné pour entente sur les prix, mais ils ne se sont jamais entendu pour réduire artificiellement la durée de vie des ampoules. La durée de vie des ampoules à incandescence était un compromis technique entre durée de vie et rendement :<br /> pour augmenter la durée de vie il fallait réduire la température du filament, ce qui induisait une chute de rendement,<br /> au fil de l’utilisation d’une ampoule, son filament se vaporise et sa résistance augmente, ce qui fait baisser à la fois sa luminosité et son rendement (la consommation baisse moins vite que la luminosité).<br /> En pratique, même pour l’utilisateur, il était donc plus économique d’avoir des ampoules ciblant une durée de vie de l’ordre de 1000 heures (le rendement optimal étant même plutôt obtenu vers 500h, mais le surcoût de consommation pour passer à 1000h est assez faible) que des ampoules durant plus longtemps, qui lui coûteraient plus cher en électricité et réduirait son confort.<br /> La fameuse ampoule centenaire de Livermore ne produit ainsi même plus qu’1/300ème de la luminosité d’origine alors que sa consommation électrique n’a été divisée que par 15… Alors oui, on peut dire que cette ampoule brille encore au bout de 100 ans… Mais on peut difficilement prétendre qu’elle a une telle durée de vie quand il faudrait en fait 300 de ces ampoules centenaires pour produire la lumière qu’une seule produisait en début de vie tout en consommant 20 fois plus d’énergie.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

BMW Série 3, Peugeot 308, Renault Mégane... les hybrides rechargeables polluent 3 fois plus qu'annoncé
Baidu, Alibaba, JD... Tous les grands groupes tech chinois veulent leur ChatGPT
Ce kit RAM Corsair est à son prix le plus bas en ce moment chez Amazon
Vous vous souvenez Squid Game ? Après la téléréalité, le jeu arrive en VR !
iPhone 15 et 15 Plus : vers un nouveau module photo, avec quelles capacités ?
Chez AMD, comme chez NVIDIA, le PCIe 4.0 x8 pour réduire les coûts ?
Vous devez absolument voir ce dernier trailer de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom
2 ans après son lancement, la gamme Rocket Lake en
Le renouvelable, première source d'électricité dès 2025 ?
Radars en ville : le projet encore reporté
Haut de page