Renault va produire en France le moteur électrique de la Megane E-tech

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
08 juillet 2022 à 12h05
13
Renault Usine Cleon © © Groupe Renault
© Groupe Renault

Renault Group poursuit son rêve de faire de la France un pôle d'excellence mondial de l'électrique.

Cela passe aujourd'hui par une nouvelle ligne de production de moteurs électriques à l'usine de Cléon.

Une nouvelle ligne de fabrication avec une puissante capacité de production

Depuis 2018, Renault a investi pas moins de 620 millions d’euros sur le site de Cléon pour industrialiser les moteurs 100 % électriques et hybrides du groupe. Tout récemment, le constructeur français a inauguré une nouvelle ligne de fabrication du moteur électrique « ePT-160kW ». Pour le constructeur, il s'agit d'imprégner durablement ses activités de la chaîne de valeur électrique en France. En effet, Renault a pour objectif d’être à 100 % électrique pour les véhicules particuliers en Europe à horizon 2030.

Le groupe précise que l’usine aura une capacité de production de plus de 1 million de moteurs électrifiés par an à partir de 2024, dont 500 000 moteurs seront électriques, et 510 000, hybrides.

Renault Usine Cleon
© Groupe Renault

Ce nouveau moteur ePT-160kW, d’une puissance de 160 kW, équipera les modèles 100 % électriques de Renault, dont la Megane E-Tech électrique, fabriquée par la manufacture de Douai au sein du pôle ElectriCity.

Un moteur électrique « nouvelle génération »

« Ce moteur nouvelle génération, à la pointe de l’innovation, est un moteur synchrone à rotor bobiné, une technologie sur laquelle Renault Group mise depuis dix ans qui offre un meilleur rendement que le moteur à aimants permanents. De plus, l’absence de terres rares sécurise l’approvisionnement tout en limitant son impact environnemental et les coûts de production », explique le constructeur français.

Renault Usine Cleon
© Groupe Renault

Ce nouveau moteur se veut plus léger et plus compact que celui de la Renault ZOE, tout en offrant davantage de puissance (96 et 160 kW) et un couple plus élevé (300 Nm). L’atelier de production comprend un total de 4 lignes d’assemblage et 2 lignes de bobinage d’une capacité de production de 120 000 moteurs par an. Grâce à sa conception flexible, il pourrait produire 240 000 moteurs par an.

Rappelons que depuis 2015, l’usine de Cléon produit le groupe motopropulseur électrique des Renault ZOE, Twingo ZE, Kangoo ZE et Master ZE. Dans deux ans, la production s’agrandira avec le moteur ePT-100 kW de la future Renault 5 électrique.

Source : Renault

Mégane E-Tech électrique
Mégane E-Tech électrique
Voitures électriques
date de sortie : 2022
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
zoup01
c’est une bonne nouvelle, c’est largement mieux que de produire en chine, même à quelques % plus cher.
Yorgmald
Si déjà il y avait une relocalisation des usines en France, ça serait bien.
jyti94
Super, des bonnes pratiques !<br /> bon faut aussi que le niveau au bac s’améliore sinon on ne saura pas quoi en faire …
tosqualler
Moteur de nouvelle génération???<br /> Un synchrone avec un rotor bobiné a un meilleur rendement qu’un synchrone à aimant permanent? Et le flux du rotor, il est généré comment?<br /> « Nouvelle génération » serait plutôt un moteur hybride : aimant+reluctance variable…et encore.<br /> Le seul avantage que je vois au rotor bobiné est une facilité de la commande, le fait que les harmoniques n’impacterons pas le rotor(à part le faire chauffer) et une diminution drastique du coût.
cid1
Il ne manque plus qu’à faire un pôle de recherche sur les batteries autres que les Lithium-Ion pour les produire en France et espérons-le, devenir le centre de productions des nouvelles batteries.
KlingonBrain
c’est une bonne nouvelle, c’est largement mieux que de produire en chine, même à quelques % plus cher.<br /> Certes, mais si tu fabrique moins cher ailleurs et qu’ensuite les français sont tous au chômedu, tu n’aura plus grand monde pour te l’acheter.<br /> Croire qu’on peut fabriquer moins cher ailleurs et ne pas payer le vrai prix du travail, c’est juste une illusion.<br /> Quantités de raisons économiques font qu’en réalité, ça n’est pas possible et qu’au bout du compte, ça se finit forcément par une forme de « correction » automatique. Écroulement de la monnaie, perte de pouvoir d’achat, etc…
MF1
Ça fait 3 avantages <br /> Deux de plus :<br /> Meilleur rendement à haute vitesse<br /> Pas de terres « rares »<br /> Après il y a des inconvénients aussi …<br />
Palou
MF1:<br /> Pas de terres « rares »<br /> Ah bon, et le neodyme ?
cpicchio
C’est une finalité, le BAC ? Peut être en 1950 mais plus maintenant…
MF1
Le néodyme, c’est pour les aimants des moteurs synchrones à aimant permanents (MSAP). Il n’y en a pas dans les machines synchrones à rotor bobiné puisque les bobines prennent le rôle des aimants avec les avantages donnés plus haut et certains inconvénients : pertes Joules dans le rotor (dues au courant dans les bobines rotoriques) et il faut pouvoir envoyer ce courant dans le rotor donc il faut un collecteur.
pecore
Renault monte dans mon estime.
smover
Renault passe un cap avec sa Megane E-Tech, un peu comme Peugeot l’avait fait avec l’avant dernière 308.<br /> Résultat j’ai craqué et toute ma famille attend la nôtre avec impatience !! Quel choc générationnel face à leurs anciennes gamme ou même face à la concurrence. A la fois très compacte à l’extérieur et très vivable à l’intérieur, parfaitement taillée pour les vieilles villes de l’Europe. Vivement !<br /> Et leur stratégie de localiser en France leur outil de production au maximum ne mérite que des éloges.
userresu
J’ai regardé pas mal d’essais de la nouvelle Megane E-Tech et je dois bien reconnaître qu’une EV60 Optimum Charge me semble être une bonne carte à jouer sur la table des voitures électriques à l’heure actuelle ; et en plus le système multimédia fourni par Google semble vraiment très performant (reste le prix qui « pique un peu » pour une Mégane mais personnellement, entre une Volkswagen ID 3 et une Mégane E-Tech, y’a pas photo, je choisi la Mégane !)
illninio
L’excitation séparé a en effet de beau avantages avec en numéro 1 l’absence de terre rare.<br /> De plus, l’objectif de renault c’est d’envoyer le courant par induction, donc pas de collecteur et moins de frottement.<br /> Pour le coup, on ne peut pas dire que renault n’a pas d’ambition.
tosqualler
J’ai du mal avec meilleure rendement à haute vitesse; peux-tu détailler?<br /> Une commande(et onduleur) + simple, ne signifie pas spécialement un avantage.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Ces écrans gamer d'Alienware sont TRÈS performants mais surtout... ils ont un porte-casque rétractable
Aux États-Unis, vous pouvez déjà précommander une carte graphique Intel Arc A380
Intel : le plus gros Core i9 Raptor Lake explose son prédécesseur de 60 % en décompression
Des employés de Microsoft ont publié des informations d'identification cruciales sur GitHub
Mini-LED et Alder Lake-P : MSI présente ses nouveaux portables Prestige
Avec ces 4 offres folles, vous trouverez forcément votre nouveau forfait mobile
Smartphone Samsung : le grand champion de l’autonomie n’est pas forcément celui auquel vous pensez
Ford teste une nouvelle technologie de feux avant révolutionnaire
Très belle remise sur cette barre de son et son caisson de basse
pCloud propose des réductions à couper le souffle sur ses solutions de stockage en ligne (-80%)
Haut de page