Bentley compte bien se mettre à l'électrique... en 2025

27 janvier 2022 à 14h21
3
Bentley

Cela fait un petit moment déjà que Bentley a annoncé vouloir faire passer sa production au tout électrique d'ici 2030 . Elle prévoyait également de ne plus proposer que des électriques et hybrides rechargeables dès 2026.

Mais ces derniers mois, les annonces concrètes de la marque ont été rares. En voici une : l'enseigne développera et produira sa première voiture électrique au Royaume-Uni dès 2025.

Une première étape pour Bentley

On ignore presque tout de cette première auto, y compris son nom. Elle doit être conçue sur la base d'une nouvelle architecture développée par Audi sous le nom de Project Artemis. Elle devrait aussi inclure des fonctions de conduite autonome .

Chose évidente : elle fait partie du plan de Bentley visant à rendre l'entreprise neutre en carbone d'ici 2030. Pour cela, la marque filiale de Volkswagen entend investir 2,5 milliards de livres, soit environ 3 milliards d'euros.

Une partie de cette somme sera directement destinée à la production du nouveau modèle électrique. Mais une autre partie sera dédiée à l'ouverture d'un nouveau site d'assemblage. Baptisé Bentley Dream Factory, celui-ci sera situé à côté du site historique de production, à Crewe, dans le centre de l'Angleterre.

À terme, ce programme d'investissement doit entraîner « une transformation complète de l'ensemble du portfolio de Bentley », avec « un environnement numérique de nouvelle génération et à faible impact environnemental ».

Une production (presque) entièrement britannique

La conception et la production du premier modèle seront donc essentiellement britanniques, ce que Bentley estime être un « coup de pouce majeur » pour l'économie du pays. Son site déjà existant à Crewe embauche 4000 personnes.

Une petite partie de cette production ne sera toutefois pas assurée sur place, les carrosseries non peintes devant provenir d'une usine Volkswagen de Hanovre avant une expédition au Royaume-Uni.

À l'heure actuelle, Bentley ne propose qu'un seul véhicule qui ne soit pas exclusivement thermique : le Bentayga, un SUV hybride. L'évolution promet donc d'être rapide.

L'enseigne a également d'autres projets en route. En plus d'un second véhicule hybride prévu pour le deuxième trimestre 2022, elle planche sur un projet de moteur intégré dans l'essieu. Pour Adrian Hallmark, le P.-D.G.de Bentley Motors, l'objectif est de devenir « une référence non seulement sur les véhicules de luxe et les références durables, mais aussi sur nos autres segments ». À ses yeux, « la sécurisation de la production de notre premier véhicule électrique est un moment décisif ».

Source : InsideEVs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
philouze
quand le luxe c’était de faire une caisse plus grosse, puissante «&nbsp;quoi qu’il en coute&nbsp;» et confortable, les petits constructeurs comme Rolls, Bentley, Aston etc avaient un avenir relativement «&nbsp;facile&nbsp;». On fait plus gros, on met du cuir, on rajoute des cylindres.<br /> Le problème de la mutation à venir va être de s’aligner sur les aides à la conduite, voir la conduite autonome, l’info divertissement, et une bonne autonomie - ce qui implique une bonne plateforme avec du rendement.<br /> Et là ça coince, les brevets sont pris, les cellules sont bookées des années à l’avance.<br /> Probablement que les vendeurs de solution sur étagère comme Google Automotive et Nvidia d’un coté, et des fournisseurs de plateformes prééxistantes vont manger la marge de ces constructeurs historiques.
Martin_Penwald
Sauf que Bentley appartient à Volkswagen, donc le problème ne se pose pas. Rolls Royce doit encore appartenir à BMW, donc pareil. Il doit rester très peu de petites compagnies indépendantes comme Aston Martin, donc ça ne changera pas grand’chose au marché.
Belgarath
«&nbsp;Tout fout le camp, ma bonne dame&nbsp;», mais où va-t-on ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un chercheur en cybersécurité montre comment pirater une Tesla via une faille Bluetooth
Renault Scénic Vision : le Scénic renaît
Pénurie de composants : jusqu'à deux ans d'attente pour recevoir sa Tesla Model X
La Poste accélère sur l'électrique, même chez ses prestataires privés
On connaît la date de la seconde édition de l'événement Tesla AI Day !
Renault va mettre un navigateur dans sa Mégane E-Tech, mais pas celui que vous pensez
Tesla règne toujours en maître sur l’électrique aux États-Unis
Aux États-Unis, les Superchargeurs Tesla se font régulièrement vandaliser (et personne ne comprend pourquoi)
Renault veut monter un pôle consacré à l'électrique en France
La Cadillac Lyriq dévoile ses premières spécifications... et son prix
Haut de page