Au troisième trimestre, les voitures hybrides se sont plus vendues que les diesel

22 octobre 2021 à 18h30
26
Essence diesel © shutterstock.com
© Shutterstock

La fin du diesel est proche ! Le feu champion de l’industrie hexagonale n’en finit plus de perdre des parts de marché au profit de l'électrification du parc automobile européen.

Entre les primes à la conversion, les bonus à l'achat pour les uns et les restrictions crit’air pour les autres, la fin du moteur diesel est programmée. Toutefois, depuis les publicités des années 80 qui ont marqué notre culture pub aux R10 TDI d’Audi qui battaient tous les records, en un peu plus de 10 ans, le diesel aura connu son apogée et sa chute. En dépit de ses inconvénients manifestes, sa disparition s'accompagne tout de même d'une certaine forme de nostalgie.

Un contexte hostile au diesel

Le réchauffement climatique et la santé publique auront raison de ses ronronnements typiques qui donnaient l’impression d’être en présence d’une camionnette. Si les filtres à particules ont tenté de lui faire jouer les prolongations, les aides de l’État et surtout l’alarme écologique mettent à mal des performances à faire pâlir les sceptiques. Autonomie, entretien réduit, durée de vie, le diesel disposait d’arguments de poids.

Primée à l’Exposition universelle de 1900, l’invention de Rudolf Diesel connaît ses plus belles heures en Europe. En 2008, il représente en France jusqu’à 77 % des ventes avant de décliner pour atteindre 17,6 % en Europe au 3e trimestre 2021.

En marge de l’augmentation constante des prix du carburant, les grandes villes ferment les portes aux véhicules diesel (Paris en 2024, Lyon en 2026 ou encore Strasbourg en 2028). Avec une durée de vie pluridécennale, nous sommes en droit de nous demander qui achète un diesel tant il sera bientôt très compliqué de l’utiliser en dehors des zones rurales.

PDM vente voiture Q3 2021 © ACEA
Part des ventes de voitures en fonction de leur motorisation au 3e trimestre 2021 © ACEA

Derrière la nostalgie, des défis et une bonne nouvelle

Comme une hyperbole de l’écologie, les voitures hybrides étaient ouvertement moquées au début des années 2000 (South Park S10 E02). Aujourd’hui, le montage simple atmosphérique/électrique a presque doublé ses parts de marché en un an (12,3 % à 20,7 % sur les Q3 2020 et 2021). Plus encore, la part des véhicules nouvelle génération (électrique, hybride et hybride rechargeable) atteint 39,6 % des ventes sur la période ce qui fait de l'association la part des véhicules les plus vendus devant l’essence (39,5 %).

Si, bien entendu, les défis sont nombreux, que des millions d’emplois sont concernés et qu’à cette heure, aucune solution n’est parfaite, un monde peuplé de voitures à faibles émissions et aux nuisances sonores réduites, cela fait rêver.

Pour conclure, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a annoncé sur France Info que la prime à la conversion et le bonus à l’achat seront maintenus jusqu’au 1er juillet 2022 . Avec plus de 10 000 euros d’aide selon les cas, il est peut-être temps de réfléchir à franchir le cap.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
13
oudiny
Ca ne les empêchera pas de se faire éjecter des centres villes comme les Diesels et essence !!
SlashDot2k19
Il n’empêche que un véhicule lourd type gros SUV familial, ludospace ou sur les rares gros monospaces, rien ne vaut un diesel pour faire des bornes et avoir du couple sans que ça suces 12l /100.
Yves64250
On peut m’expliquer pourquoi on post ici avec un smartphone ou un pc transporté pendant 10000 km dans un bateau diesel?<br /> On nous pointe du doigt nous avec nos petites voitures
Ajax
les bateaux ne fonctionnent pas au diesel mais au fioul lourd. et pas de fap
zoup01
Il n’est pas exclu que je rachète encore un diesel…sauf si ils sont facturés ( comme certains) 3000€ de plus que l’essence…<br /> Je pense surtout qu’il va y avoir de très bonnes affaires avec l’interdiction de circuler en ville qui arrive à grands pas.
MattS32
Faut voir aussi ce qu’ils comptent dans les hybrides. Parce que en France par exemple, suffit d’avoir un alterno-démarreur renforcé et un chouilla de récupération d’énergie au freinage pour être administrativement classé dans les hybrides (cf les derniers Renault Captur et Arkana TCe 140 et 160 alors qu’ils sont pas capables de rouler 100m sans le thermique et que le gain de consommation est de même pas 0.5 l/100 par rapport aux anciennes versions non «&nbsp;hybrides&nbsp;»).
MattS32
Émissions de CO2 d’un porte conteneurs : 10 à 35 g/(t.km)<br /> Émissions de CO2 d’un véhicule léger diesel : 1000 à 2000 g/(t.km)<br /> Transporter ton smartphone de 200g sur 10 000 km en bateau induit donc des rejets de 40 à 70 g de CO2.<br /> C’est moins que le transport d’un bonhomme de 80 kg dans un VL diesel sur 1 km.
Palou
MattS32:<br /> Émissions de CO2 d’un porte conteneurs : 10 à 35 g/(t.km)<br /> Euh … par container de 6,1m :<br /> le porte-conteneurs Antoine de Saint Exupéry émet 30 grammes de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre et par «&nbsp;équivalent vingt pieds&nbsp;» (autrement dit, par conteneur de 6,1m de long). Sur le pont, le navire peut embarquer 20 600 de ces conteneurs. Par kilomètre, le porte-conteneurs émet donc 618 000 grammes (30 x 20 600) de CO2.<br /> …<br /> Ainsi, pour un kilomètre parcouru, le porte-conteneurs Antoine de Saint Exupéry émettrait autant de CO2 que 3 202 voitures.<br />
MattS32
Moi j’avais les chiffres par tonne (ma source), mais bon, globalement ça se vaut à peu près, parce qu’un conteneur doit contenir plus ou moins 1 tonne en moyenne, selon la densité de ce qu’il contient.<br /> Et ça change rien aux ordres de grandeur de mon calcul, parce que dans un conteneur, on met facilement 20000 smartphones (33 m^3 de capacité, une boîte de smartphone c’est de l’ordre de 0.001m^3, donc en théorie on pourrait en mettre de plus de 30 000 en optimisant bien l’espace), du coup 30 g/(conteneur.km) ça fait 15g par smartphone sur 10 000 km, on retombe sur le même ordre de grandeur.
Blackalf
Ce qu’il faudrait savoir, c’est quelle proportion de particuliers par rapport aux sociétés achètent des hybrides rechargeables. ^^<br /> Je ne sais pas pour la France, mais en Belgique il est bien connu que la majeure partie des ventes des PHEV concernent les sociétés, évidemment pour des raisons fiscales.<br /> Et comme des études ont montré que les bénéficiaires de ces voitures de société ne jouaient pas le jeu, ne rechargeaient pas et se contentaient de faire le plein grâce à leur carte de carburant, il y a déjà eu des changements dans cette fiscalité favorable qui font qu’elle le sera de moins en moins à l’avenir. Et quand on en sera là, je pense que les ventes de PHEV s’effondreront, du moins chez nous.
tfpsly
Ajax:<br /> les bateaux ne fonctionnent pas au diesel mais au fioul lourd. et pas de fap<br /> Le fuel lourd contient bien une sous-famille des diesel. Wiki<br /> Ils [Les Fiouls lourds] sont souvent utilisés par les gros moteurs Diesel industriels, ou installés à bord de péniches ou navires ou pour alimenter les centrales thermiques.<br />
Palou
le porte-conteneurs émet donc 618 000 grammes (30 x 20 600) de CO2<br /> 618 kg par km, ce n’est pas rien, le poids d’une vieille 4L qui s’évapore, et on nous fait ch#er pour nos bagnoles à 127 grammes !
MattS32
Ça n’a pas de sens de regarder les chiffres bruts comme ça. Il faut regarder par rapport à ce qui est transportée… Plusieurs dizaines de milliers de tonnes. Contre quelques centaines de kg pour la vieille 4L…
MattS32
Blackalf:<br /> Je ne sais pas pour la France, mais en Belgique il est bien connu que la majeure partie des ventes des PHEV concernent les sociétés, évidemment pour des raisons fiscales.<br /> Idem en France. En septembre 24.5% de particuliers sur les ventes de PHEV (contre 57.1% dans les ventes d’électriques).<br /> C’est ce qui contribue d’ailleurs à la mauvaise presse des PHEV ces derniers temps : les études en situation réelles qui ont montré que les PHEV consomment en pratique 3-4 fois plus que ce qui est annoncé par le constructeur, ça découle directement de tous les PHEV de fonction qui ne sont presque jamais rechargés parce que le titulaire va pas charger chez lui, même s’il le peut (comme tu dis, ils vont pas payer, alors que la boîte leur fournit la carte carburant pour faire le plein d’essence «&nbsp;gratuitement&nbsp;»…).
zoup01
C’est logique…<br /> L’achat d’un phev par un particulier est complètement irrationnel du point de vue économique…<br /> Quand on en arrive à +10000€ ( nouvelle 308) par rapport à l’essence ( ou +7000 / diesel), il faut avoir un certain côté flambeur pour franchir le pas.<br /> La motivation d’achat est avant tout fiscale ( entreprises)
justepourlefun
Pompili qui ferme loin des caméras les rares formations en développement durable pour faire des économie et file du blé aux acheteurs de bagnoles; ces politiciens sont vraiment des tartuffes…
MattS32
Ou avoir envie d’un certain confort de conduite, qu’on ne peut pas avoir avec une thermique pure.<br /> Et le surcoût net à l’achat n’est pas le surcoût au prix catalogue, entre les primes et la gratuité (au au moins moitié prix) de la carte grise.
gerome21
En 2020 le parc auto était estimé à 38 millions de VT dont près de 60% roulant au diesel. Tous ces automobilistes pourront faire de sacrées économies en roulant au biodiesel. Donc, c’est annoncer un peu prématurément la fin du diesel, surtout avec les énormes progrès réalisés dans le filtrage des particules.
zoup01
Confort de conduite sur 40 kms ? Ça ne vaut vraiment pas le surcoût.
MattS32
Déjà pour une large part de la population, 40 km c’est plus que la distance faite au quotidien. Donc confort de conduite au quotidien tous les jours…<br /> Ensuite, non, le confort de conduite tu l’as pas que sur un petit trajet. Tu l’as quelque soit la longueur du trajet. Parce qu’il y a toujours un peu de réserve en batterie pour que l’électrique soit disponible quand il y en a besoin (notamment pour assurer une bonne reprise sur un dépassement ou l’absence de rupture de couple à cause des changements de vitesse). De même le confort de la conduite à une pédale en utilisant le frein moteur, c’est disponible tout le temps, le seul cas où tu l’as pas, c’est si tu attaques une très longue descente alors que la batterie est déjà bien chargée, là forcément, tu vas l’avoir au début, puis le perdre une fois la batterie pleine…<br /> Et quand tu fait un long trajet avec le GPS activé, il peut même se débrouiller pour que par exemple après tes 500 km d’autoroute tu ais assez en réserve pour faire en électrique les 10 km de ville à la fin du trajet.
zoup01
6000 à 10000 € de plus pour un "certain " confort de conduite ? …<br /> non merci, …je roule actuellement avec une bva 9, donc le gain , je vois vraiment pas, surtout à ce tarif.<br />
MattS32
Mais là tu repars du surcoût au prix catalogue, en oubliant les primes, les économies de carburant, de plaquettes, d’assurance… Sur 10 ans, le surcoût de mon PHEV n’excédera probablement pas 1000€. 100€ par an… Et encore, je suis un petit rouleur, si je roulais un peu plus, ça s’amortirait sans souci.
zoup01
Le problème, c’est que le diesel va être interdit en ville…( gasoil bio ou pas).<br /> Personnellement, c’est le cadet de mes soucis, mais je comprends bien que cela risque de gêner pas mal de monde ( même si je pense que rouler en diesel en ville est une connerie)
zoup01
Pour moi, un surcoût doit être amorti en 4 ou 5 ans maxi ( c’est le principe que j’applique pour choisir entre diesel et essence).<br /> C’est mon critère ( valable ou pas, c’est un autre sujet), et même en roulant 100% en électrique avec un phev tu ne récupères que 7500€ au bout de 100000kms, et dans ce cas, il faut acheter directement un ve.
MattS32
zoup01:<br /> Pour moi, un surcoût doit être amorti en 4 ou 5 ans maxi<br /> Pour moi ça doit être amorti sur la durée de vie du véhicule. Ça suffit pour que le bilan soit favorable économiquement…<br /> Et je viens de regarder les chiffres, en fait ça sera amorti en largement moins de dix ans. Mon surcoût à l’achat était de 2663€ (6500€ catalogue - 2000€ de bonus - 1500€ de prime à la conversion - 337€ de carte grise).<br /> Sur un an, j’ai économisé grosso modo 400€ de carburant (300 litres d’essence économisés et 23€ payés pour les recharges).<br /> Donc sans même compter l’économie sur l’assurance (5CV vs 7CV) et l’entretien (notamment les plaquettes qui feront probablement la vie du véhicule, bien que j’habite en zone de montagne…), ça sera amorti en six ans et demi… Sans compter la hausse du prix du carburant (car même si l’électricité augmente dans les mêmes proportion, la hausse fait augmenter les économies réalisées…).
clintl
Quand on raffine 1 tonne de brut, on obtient de l’essence ET du diesel. On ne peut pas décider de ne produire que de l’essence. On en va pas jeter le diesel à la mer, donc il sera brulé, ici ou ailleurs.<br /> Une démarche intelligente aurait été de consommer ce qu’on produit sans déséquilibre.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Toyota annonce viser le zéro émission en Europe d'ici 2035
Les Etats-Unis proposent des aides massives pour migrer vers l'électrique (et ça ne plaît pas à l'Europe)
BMW a déjà livré un million de véhicules électriques, comme prévu
Peugeot veut être 100 % électrique d'ici à 2030
Le prix des batteries électriques poursuit une baisse pourtant menacée
Samsung dévoile ses nouvelles puces pour l'automobile, dotées de 5G
Quelles sont les voitures hybrides rechargeables les plus vendues en France en 2021 ?
L'Américain Hennessey annonce une voiture électrique à 3 millions de dollars, et pour ce prix, elle a six roues
SONDORS : la moto électrique qui fait tant parler donne enfin du concret et des dates
Lexus tease son prochain SUV électrique basé sur la plateforme e-TNGA
Haut de page