Avec YouTube Select, Google veut séduire les annonceurs du monde de la télévision

20 mai 2020 à 13h41
7
YouTube Select © YouTube
© YouTube

Le groupe Alphabet a lancé un nouveau programme, mardi, qui va permettre aux annonceurs de mieux cibler les téléspectateurs qui utilisent le service vidéo YouTube depuis leur téléviseur.

Google a annoncé, le 19 mai, le lancement de YouTube Select, une sorte de mix moderne des solutions Google Preferred et Prime Packs. L'idée de la filiale d'Alphabet est d'offrir aux annonceurs la possibilité de mieux cibler les publics qui consomment des contenus YouTube depuis un téléviseur. Google promet aux marques de faire gonfler leurs revenus en touchant un public de plus en plus large.

La plateforme YouTube est de plus en plus sollicitée sur les téléviseurs

« Tirez le meilleur parti de YouTube », vante le programme de la plateforme vidéo. YouTube Select veut offrir aux annonceurs une flexibilité destinée à toucher différents publics qui ne sont pas forcément présents ni assidus sur d'autres supports que leur télévision, et qui privilégient YouTube comme principal outil de consommation de contenus, que ce soit via l'application YouTube TV ou en visionnant une vidéo de façon individuelle sur le petit écran.

Pour convaincre les annonceurs de l'utilité de YouTube Select, Google rappelle que rien qu'aux États-Unis, plus de 100 millions de personnes regardent et utilisent YouTube et YouTube TV sur leur téléviseur chaque mois. Et la proportion d'utilisateurs « télé » de YouTube a pris de l'épaisseur ces derniers mois avec le confinement, qui a logiquement séduit de nouveaux consommateurs, et développé un nouvel usage. Sans oublier le fait que l'attention est plus forte devant son téléviseur que devant son ordinateur ou son smartphone, ce qui rend les téléspectateurs plus attractifs aux yeux des publicitaires que les utilisateurs des autres écrans.

Autant de raisons de chouchouter les annonceurs, à la recherche de nouveaux publics et d'un maintien des revenus, alors que les dépenses, elles, ont été nettement réduites depuis le début de la crise de coronavirus .

Des annonceurs qui pourraient être séduits par la personnalisation et le ciblage approfondis des campagnes

Considérée comme la plus grande vidéothèque au monde, YouTube attire des milliards de personnes chaque mois, et les marques ne peuvent plus se permettre de se passer d'une source de revenus encore dérisoire il y a quelques années, mais qui aujourd'hui concurrence et supplante même parfois les chaînes de télévision.

Certaines études, dont celle d'eMarketer, prédisent que les réseaux de télévision pourraient perdre jusqu'à 12 milliards de dollars de revenus publicitaires, rien qu'aux USA et pour le premier trimestre.

YouTube Select insiste sur la flexibilité plus importante de son service, avec des campagnes publicitaires plus simples à mettre en place et à retirer de la plateforme vidéo, au gré des contenus et des tendances. Une sorte de « personnalisation » est également proposée aux annonceurs, qui peuvent acheter des annonces sur certaines chaînes YouTube ou bien cibler une catégorie (le divertissement, le sport, la technologie ou la mode par exemple) plutôt qu'une autre. Aux USA, les annonceurs pourront cibler une gamme de télévision en streaming dédiée.

Source : YouTube

Modifié le 20/05/2020 à 14h10
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
5
molotofmezcal
Ça tombe sous le sens, la ‹&nbsp;télé&nbsp;› est de plus en plus synonyme de youtube, surtout pour les jeunes générations.<br /> Franchement dans 10 ou 15 ans, plus grand monde regardera la télé par le biais d’une réception TNT / hertzienne. Cela sera soit des services de svod, soit toutes sortes de chaînes accessibles depuis youtube.
AlexLex14
Je partage ton avis.<br /> Il y a un petit sursaut avec le confinement et début/déconfinement mais ça ne durera (c’est l’arbre qui cache la forêt) pas.
Droz
Les infos non crédibles, les tunnels interminables de pubs, ne pas choisir ce que l’on regarde ni quand on le regarde. Je suis étonné de la résistance de la TV.
molotofmezcal
Oui d’ailleurs on le voit rétrospectivement depuis l’arrivée des box FAI qui ont modelé l’usage que nous faisons de la TV.<br /> Il y a d’abord eut le passage d’une réception hertzienne à une réception par IP , et de plus en plus maintenant ce que les FAI mettent en avant dans leur formule ‹&nbsp;triple play&nbsp;› n’est plus tant les bouquets de chaines classiques mais plus les SVOD et/ou les services de retransmissions sportives.<br /> Je pense aussi qu’il y a une confusion tenace de notre part , pendant longtemps le terme de ‹&nbsp;télé&nbsp;› englobait à la fois le contenu (les chaines de tv) et l’appareil de réception (le téléviseur) parce que forcément, pendant longtemps, l’un était indissociable à l’autre… mais ce n’est clairement plus le cas dès à présent, et ça change pas mal de choses.
molotofmezcal
C’est aussi pour beaucoup une question d’âge (et donc d’habitude).<br /> L’évolution se fait autant par rapport aux possibilités techniques actuelles que par générations.
bmustang
la séduction chez google est une mascarade
Cmoi
Sur le téléviseur avec les Youtube et Cie…la pub est encore plus agaçante car tu t’en prends tout le temps et sur des vidéos courtes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

CD Projekt devient la plus grande société de jeux vidéo d'Europe, devant Ubisoft
L'Electronic Frontier Foundation veut faire annuler le rachat de Fitbit par Google
Au mois d'avril, les émissions mondiales de CO2 ont baissé de 17 %
Ford brevète une couverture solaire gonflable
En Italie, Iliad attaque un concurrent en justice, pour de prétendues pratiques anticoncurrentielles
L'Ukraine attrape un pirate qui essaie de vendre 773 millions d'adresses mail volées
La cérémonie des Oscars 2021 pourrait être repoussée à cause du coronavirus
Dieselgate : deux dirigeants esquivent un procès en allongeant 9 millions d'euros
Ruby Rose décide de quitter la série Batwoman avant la saison 2
La manette PS4 Nacon Revolution Pro Controller 2 à prix choc
Haut de page