Test TCL 65X10 : des mini-LEDs pour de grandes performances

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
06 février 2021 à 18h18
3

Avant de voir apparaitre un bon nombre de références lors du CES 2021, le Mini-LED a d’abord été le fait de TCL, seul acteur à avoir lancé un modèle de ce type en 2020 sur le marché du téléviseur. Ce modèle, c’est le TCL 65X10 que nous avons eu l’occasion de tester et ainsi de nous faire une idée sur la pertinence de cette miniaturisation des diodes.

Test TCL 65X10
  • Pic lumineux très élevé
  • Contraste et profondeur des noirs
  • Belle image et couleurs fidèles
  • Peu de blooming
  • Faible input lag
  • Deux télécommandes suppléées par un mode mains libres
  • Barre de son moyenne et indissociable du pied
  • Pas de système de passage de câbles
  • Angles de vision étroits
  • Android TV manque de fluidité
  • Gestion de mouvements perfectible

Arrivé tardivement dans nos locaux, voilà déjà plus d’un an que le fameux TCL X10 fait parler de lui. Il faut dire qu’il embarque un système de rétroéclairage Mini-LED novateur et est encore, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le seul téléviseur de ce type sur le marché.

Le CES 2021 a bien sûr été le théâtre d’un bras de fer autour de cette technologie de rétroéclairage, avec des noms comme Samsung, LG, Hisense, mais aussi Philips plus récemment, qui rejoindront TCL et sa technologie OD Zero sur ce segment dans l’année à venir.

Malgré tout, ces téléviseurs Mini-LED se font encore attendre et le TCL X10 nous a permis d’avoir comme un avant-goût des aptitudes et du comportement de ce rétroéclairage. Le TCL X10 tient-il la comparaison face à l’OLED, ou bien n’est-il qu’une énième évolution repoussant un peu plus les limites des dalles LCD ? Place au test.

Prix et disponibilité

La série X10 ne comporte qu’un seul et unique modèle de 65 pouces. Lancé l’an passé au tarif de 2 290 €, le TCL 65X10 se négocie à l’heure actuelle à moins de 2 000 € et a déjà bénéficié d’ODR pouvant aller jusqu’à 300 €.

Il n’y a pour le moment pas d’offre similaire sur le marché pour un téléviseur Mini-LED (ce qui ne saurait tarder), mais à ce tarif le X10 est tout de même en concurrence avec des téléviseurs QLED haut de gamme, mais aussi avec quelques références OLED en 65" désormais disponibles aux alentours de 2 000 €, comme c’est le cas du LG 65CX.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

TCL 65X10 : sa fiche technique

Le TCL 65X10, c'est :

  • Type d'écran : LCD QLED 4K Ultra HD (3 840 x 2 160 pixels) / 65" (164 cm)
  • Rétroéclairage : Mini-LED avec 20 leds par zones, soit 15 360 leds sur 768 zones
  • Dalle : 10 bits / 100 Hz
  • Compatibilité HDR : HDR10 / HDR10+ / HLG / Dolby Vision
  • Compatibilité audio : Dolby AC4, Dolby TruHD, Atmos / Barre de son Onkyo 2.2 canaux pour 50 W RMS
  • Connectique : 3x HDMI 2.0b (CEC / HDCP2.2) dont un port HDMI ARC ; 2x USB 2.0 ; 1x antenne ; 1x satellite ; 1x Ethernet RJ45 ; 1x sortie optique ; 1x prise casque
  • OS : Android 9.0 (Pie)
  • Connectivité : Bluetooth ; Wi-Fi ac/n/g ; Chromecast intégré
  • Assistant vocal : Google Assistant / Alexa

Image en sortie de carton avec luminosité max et mode d'image "Standard" © Matthieu Legouge pour Clubic

Design et connectique

Ce qui frappe d’entrée avec ce X10, c’est ce design bien différent de ce que l’on peut observer chez le fabricant chinois avec ses téléviseurs QLED. TCL fait ici le choix assumé d’inclure une barre de son à son X10, une barre de son rendue indispensable puisqu’elle sert également de support au téléviseur.

Cela ressemble évidemment plus à une faiblesse qu’une force, quand bien même cette section sonore signée Onkyo délivrerait un excellent son. Pourquoi ? Car TCL ne nous laisse pas le choix : seul un montage mural vous permettra de vous séparer de la barre de son.

Malgré le support encombrant, le TCL X10 est relativement fin pour un TV Full LED © Matthieu Legouge pour Clubic

Hormis cela, l’ensemble profite d’une esthétique très élégante. Le cadre du téléviseur est suffisamment fin pour se faire oublier et laisser place à l’image ; les bordures ne sont pas des plus fines, mais les finitions en aluminium brossé et le bandeau inférieur offrent une esthétique haut de gamme à ce modèle. Finalement, TCL ne manque pas le coche sur une fourchette de prix où l’on s’attend forcément à des produits bien finis et travaillés. Par ailleurs, on apprécie la compacité du X10 pour un téléviseur Full LED : l’épaisseur de la dalle est mesurée à 20 mm, et à 80 mm à l’arrière avec l’électronique. Le dos du téléviseur arbore également un revêtement en verre, celui-ci contraste fortement avec le caisson renfermant l’électronique et ses plastiques tout à fait basiques.

Une installation imposante et pas très pratique © Matthieu Legouge pour Clubic

La barre de son en elle-même ne rompt pas l’esthétique du X10 avec son habit de tissu. Par contre, comme stipulé ci-dessus, elle laisse clairement à désirer en tant que support central du téléviseur. L’installation est effectivement imposante puisque la barre de son est placée devant le téléviseur, à 150 mm pour être précis, ce qui demandera d’avoir un meuble TV assez profond puisque le pied occupe également de l'espace à l'arrière, portant la profondeur de l'installation à près de 400 mm.

Mais encore, TCL n’a prévu aucun système de passage de câble ici. Il faudra donc se débrouiller avec l’alimentation à gauche, et les connectiques à droite. L’absence d’un passage de câble est notamment contraignante dans le cas d’une fixation murale.

Il faut se contenter de seulement 3 ports HDMI avec le X10 © Matthieu Legouge pour Clubic

La connectique est relativement complète, si ce n’est que l’on a le droit à seulement 3 ports HDMI 2.0b. Pas de quatrième entrée donc, ni d’HDMI 2.1. Notons enfin que la barre de son se connecte au téléviseur via un court câble qui traverse le pied du X10 et qui n’est pas spécialement facile à connecter lors de l’installation.

Android TV : un léger manque de fluidité

Le TCL 65X10 a recours à Android TV dans sa version 9.0 (Pie). Comme nous l’avions fait remarquer lors de notre test du Chromecast avec Google TV, le X10 peine à nous offrir une expérience parfaitement fluide et même le petit boitier de Google nous a semblé plus véloce. L’expérience n’est pas pour autant rédhibitoire, mais le processeur Quad Core de TCL montre vite ses limites. Sortir de l’économiseur d’écran demande ainsi un délai de quelques longues secondes, tandis que la navigation ou le lancement de certaines applications trainent un peu les pattes. Malgré cette fausse note, on apprécie évidemment l’exhaustivité d’Android TV et son immense store d’applications.

© Matthieu Legouge pour Clubic

TCL mise également sur une expérience connectée renforcée et un usage qui se veut simple et pratique. D’abord grâce au Chromecast intégré qui permet de diffuser facilement des contenus via un smartphone ou tout autre appareil compatible, mais aussi en nous laissant la possibilité de dicter des commandes vocales sans même utiliser la télécommande.

© Matthieu Legouge pour Clubic

La barre de son embarque effectivement une série de micros large champ grâce auxquels le téléviseur est contrôlable à la voix ; cette fonction n’est toutefois pas activée par défaut et TCL nous laisse le choix de l’activer ou non via un interrupteur situé au dos du téléviseur.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, le TCL 65X10 arrive avec non pas une, mais deux télécommandes ! On dispose ainsi d’une télécommande très classique, qui inclut les commandes habituelles, mais n’embarque pas de micro. La plus petite télécommande est quant à elle fortement limitée en touches, mais permet de saisir des commandes vocales, pour ceux qui ne souhaitent pas passer par les microphones intégrés au téléviseur.

Une barre de son aussi limitée qu’encombrante

À la vue du choix conceptuel de TCL concernant la barre de son, nous espérions clairement que celle-ci soit à la hauteur et offre un meilleur rendu que la section sonore habituelle d’une grande majorité de téléviseurs. Dans l’absolu, ce modèle signé Onkyo offre une meilleure expérience qu’un système audio intégré, avec une puissance légèrement supérieure et un rendu très correct sur les voix.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Néanmoins, les deux tweeters de 10 W et les deux woofers de 15 W ne rivalisent pas avec ce que propose une véritable barre de son. Le rendu est en effet loin d’être précis, les basses quasiment absentes et l’effet recherché en Dolby Atmos n’est guère séduisant. Au final, bien des acheteurs auront du mal à différencier cette barre de son d’un système de haut-parleurs intégrés ; l’idéal serait donc de partir sur une solution externe, auquel cas il faudra soit fixer le téléviseur au mur, soit trouver un socle ou un set de pieds compatibles VESA 300 x 300.

Qualité d'image

Sans surprise, nous avons constaté les atouts du Mini-LED après seulement quelques minutes de visionnage. Avec ses 15 360 Mini-LED, le X10 se démarque aisément de la plupart des téléviseurs LCD du moment, et ce grâce à ses 768 zones de rétroéclairage. On le remarque au niveau du pic lumineux et du contraste, mais également avec un léger blooming qui passe pour ainsi dire inaperçu en comparaison d’autres modèles FALD comme le Hisense 65U8QF, pour ne citer que lui. Par ailleurs, ce rétroéclairage Mini-LED avec son local dimming se distingue aussi par son homogénéité, mais également par de bien meilleurs niveaux de noirs et un contraste qui atteint 4517:1 lors de nos mesures.

À gauche, une vidéo en 720p mise à l’échelle en 4K, à droite en 4K natif

Notre ressenti est un peu plus mitigé concernant l’expérience de visionnage, notamment avec les angles de vision réduits de la dalle VA, logiquement bien moins ouverts qu’avec l’OLED, et un traitement anti-reflet qui laisse à désirer en comparaison d’un Samsung 55Q85R. Il en va de même concernant la compensation de mouvement, TCL ne rend pas mauvaise copie, mais l’effet caméscope n’est pas toujours évité pour un moteur de gestion que l'on évitera hormis pour visionner du sport. La mise à l’échelle des contenus n’atteint pas non plus ce que propose la concurrence, le processeur applique un effet de lissage bien visible, le rendu reste tout de même précis et relativement naturelle mais force est de constater que le processeur du X10 n’est pas tout à fait à la hauteur sur ces tâches.

Nos mesures

Le mode Film du X10 embarque différentes options que nous avons désactivées ici, notamment contraste dynamique et renforcement du noir. Nous avons conservé la température des couleurs sur « Chaud », mode avec lequel nous avons eu les meilleurs résultats. Enfin, nous avons choisi de paramétrer le local dimming sur faible, plutôt que fort ici, sachez néanmoins que la luminosité en SDR atteint 1 163 cd/m² dans le premier cas et 1513 cd/m² dans le second et un peu plus de 550 nits lorsqu’il est désactivé. En réalité, si cela permet de regarder sans souci la télévision en plein jour, le rendu SDR avec le local dimming activé donne l'impression d'avoir sélectionné un mode d'image "effet HDR", chose que l'on souhaitera certainement éviter selon les contenus.

SDR

Le mode Film montre des couleurs parfaites avec les contenus SDR avec un delta E moyen de 0,96, qui n’est autre que la valeur la plus basse que nous ayons mesurée à l'heure actuelle. La nuance "dark skin" est la seule qui dépasse de très peu la valeur de référence avec un delta E de 3,46.

Hormis de petites imperfections aux deux extrémités de l’échelle de gris, le X10 affiche un excellent gamma avec une moyenne de 2,41 lorsqu’il est réglé sur la valeur « 2 ».

La température des couleurs est-elle aussi relativement bonne, en sachant que le mode Film est réglé sur « chaud ». Nous avons ainsi relevé une moyenne de 6 624 K, cependant le rouge domine légèrement le spectre.

HDR

Le rétroéclairage Mini-LED livre d’excellentes performances en HDR, une bonne nouvelle puisqu’il supporte aussi bien l’HDR10+ que le Dolby Vision.

EOTF PQ
Luminance HDR

Toujours en mode Film, nous avons mesuré un pic lumineux de 1809 cd/m² en HDR sur une fenêtre de 10 %, une performance qui monte même à 1927 cd/m² lorsque nous optons pour une fenêtre de 25 %. La valeur reste d’ailleurs relativement élevée sur une fenêtre pleine taille avec 682 cd/m².

Le résultat est assez surprenant, avec un très bon niveau de détails dans les scènes lumineuses, et une bonne précision sur les objets lumineux dans les scènes sombres. Le blooming est par ailleurs très contenu, on le remarque par exemple lors de la diffusion de sous-titres sur une image sombre, qui ne montrent aucune fuites de lumière. Néanmoins, on aperçoit un léger blooming sur les sources lumineuses les plus intenses et les plus petites lors de scènes sombres.

Delta E HDR

L’étalonnage est une nouvelle fois correctement réalisé avec les contenus HDR et le mode Film, notre mesure indique un delta E moyen de 1,53, sans aucune dérive chromatique.

Rec. 2020
DCI-P3

Le filtre QLED de ce téléviseur permet d’obtenir une très bonne couverture colorimétrique, respectivement en affichant 75 % de l’espace Rec.2020 et 94,6 % du DCI-P3.

Input lag et consommation électrique

Si le TCL 65X10 ne prend pas en charge l’HDMI 2.1 et les fonctionnalités que de nombreux joueurs recherchent, ce n’est pas pour autant un téléviseur contre indiqué pour le jeu vidéo. Il possède certes quelques faiblesses, à l’instar des angles de vision de la dalle VA, mais son input lag en mode jeu tombe toutefois à 17,2 ms, une valeur qui le place non loin du trio en tête de notre base comparative. Malgré tout, le mode jeu du X10 laisse à désirer sur la précision de son étalonnage, contrairement au mode Film. Le delta E moyen du mode jeu monte en effet à 6.2, autant dire que l’on a déjà vu mieux.

Pour terminer, la consommation électrique du X10 est relativement bonne pour un téléviseur de 65 pouces. En suivant notre protocole habituel, nous relevons une consommation de 94 W sur une fenêtre de 10 % calibrée à 150 cd/m², cela représente ainsi une consommation effective de 80 W/m².

TCL 65X10 : l'avis de Clubic

Les avantages du rétroéclairage Mini-LED sont déjà clairement visibles avec le TCL 65X10 : des effets de halo contenus, de meilleurs niveaux de noirs, un pic lumineux très élevé et une expérience HDR toujours plus détaillée, le X10 pousse encore un peu plus loin la technologie LCD, qui a encore de beaux jours à vivre et beaucoup de potentiel avec les nouveaux modèles Mini-LED à venir en 2021.

La comparaison avec les téléviseurs OLED tient la route, TCL a plus que jamais rapproché le LCD de ces derniers grâce au Mini-LED, mais si l’image est impressionnante avec un très bon contraste et des noirs profonds, il reste des différences de tailles qui motiveront les consommateurs à s’orienter vers l’une ou l’autre de ces deux technologies. La forte luminosité du X10 sera ainsi un atout majeur pour ceux qui utilisent leur TV dans un environnement lumineux, tout autant que l’étalonnage de ce modèle et sa capacité à couvrir largement les espaces colorimétriques. Ceux qui recherchent davantage une gestion du dimming au pixel près, des angles de visions plus ouverts ou l’assurance de ne jamais percevoir un seul effet de halo s’orienteront vers l’OLED.

Enfin, avec un téléviseur comme le X10 qui marque une avancée certaine pour le LCD et se situe sur le segment haut de gamme, nous regrettons de ne pas disposer de meilleures performances du côté du processeur et de ses traitements d’images, ou encore de l’audio avec une barre de son qui peine à convaincre, tant par son encombrement que ses qualités acoustiques.

TCL 65X10

8

Avec le X10, TCL prouve par A + B que le Mini-LED aura un grand rôle à jouer à l’avenir. La qualité d’image est rendez-vous avec un excellent contraste et des noirs profonds, le tout épaulé par une luminosité élevée et homogène qui rend hommage aux contenus HDR tout en limitant le blooming.

Les plus

  • Pic lumineux très élevé
  • Contraste et profondeur des noirs
  • Belle image et couleurs fidèles
  • Peu de blooming
  • Faible input lag
  • Deux télécommandes suppléées par un mode mains libres

Les moins

  • Barre de son moyenne et indissociable du pied
  • Pas de système de passage de câbles
  • Angles de vision étroits
  • Android TV manque de fluidité
  • Gestion de mouvements perfectible

Qualité d'image 9

Jeux vidéo 7

Audio 7

Design et ergonomie 8

Système d'exploitation 8

Modifié le 11/02/2021 à 21h32
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Kings of Leon devient le premier groupe à sortir un album sous forme de tokens non fongibles (NFT)
Test MSI GP76 Leopard : une RTX 3070 très énervée dans une machine équilibrée
The Spy : qui a besoin d'un nouveau James Bond quand Sacha Baron Cohen enquête ?
Avis pCloud (2021) : notre test de ce service de stockage en ligne suisse et vraiment sécurisé
Meilleur VPN : comparatif de mars 2021
Jeu vidéo : la rejouabilité est-elle importante pour vous ?
Haut de page