LCD, OLED, QLED, Micro-LED, Mini-LED... Tout savoir sur les technologies d’écran

Gabriel Manceau
Spécialiste Smartphone
28 mai 2021 à 16h54
36
oled-micro-led-lcd-qled.jpeg

LCD, Oled, Mini-Led, Micro LED, LED, Fulll LED, Edge-LED... pas simple de s'y retrouver ! Entre appellations technologiques et appellations commerciales, nous faisons ici un état des lieux des différentes forces en présence et de leur manière de fonctionner.

Dans une volonté de synthèse et de clarté, nous vous expliquerons les différentes technologies sans rentrer dans les détails trop techniques pour ne pas semer plus de confusion. Dans quelques minutes, vous devriez y voir un peu plus clair sur les technologies d'écrans disponibles sur le marché.

Pour bien comprendre les différentes technologies, commençons par un bref rappel de la manière de fonctionner de nos télévisions. Il n'existe en réalité que deux technologies d'affichage pour nos écrans plats modernes : LED et OLED.

La famille LED (LCD)

La technologie LCD (Liquid Crystal Display) est la plus répandue sur le marché.

Les téléviseurs LED (Light Emitting Diode), ou cristaux liquides rétroéclairés sont en fait des écrans LCD équipés d'un rétro-éclairage LED.

Les écrans LCD ne pouvant fabriquer leur propre lumière (contrairement aux écrans OLED), il est nécessaire d'émettre une lumière derrière eux pour pouvoir afficher une image. Autrefois composé de tubes néon, le rétro-éclairage est aujourd'hui composé de diodes LED.

lcd-led-vs-oled.jpg

Aujourd'hui, il existe deux types de dalles LCD : les dalles IPS ( In Plane Switching) et VA (Vertical Alignment). Ces types de dalles se distinguent par la forme et les propriétés des cristaux liquides utilisés, qui ont une vraie incidence sur la qualité des images affichées.

Cela se traduit par des différences au niveau du contraste, de la luminosité ou encore d'angles de vues plus ou moins larges.

Toujours dans la grande famille LCD, il existe différents types de rétro-éclairages LED sur lesquelles nous allons revenir juste en dessous.

Les dalles IPS

Famille : LED (LCD)
Elles ont pour avantage de profiter de bons angles de visions, quelle que soit la position du spectateur par rapport à l'écran. Un confort de visionnage permis par la répartition homogène de la lumière. Le rendu des couleurs est également très bon.

Leur inconvénient est une image au noir moins profond qui tire plutôt vers le gris lorsque vous regardez l'écran dans l'obscurité. Les contrastes sont également plus faibles que ceux des dalles VA.

Les dalles VA

Famille : LED (LCD)
Une dalle VA est capable d'afficher des noirs plus profonds et un meilleur contraste grâce à sa capacité à bloquer plus efficacement le passage de la lumière que les dalles IPS. Le revers de la médaille vient des angles de visions qui sont moins larges que sur les dalles IPS.

Ainsi, une dalle VA délivre tout son potentiel si vous restez bien en face de celle-ci, comme un écran PC. Pour un écran TV dans un salon, on privilégiera surement la dalle IPS et ses angles de vision plus larges.

Le rétro-éclairage Edge LED

Famille : LED (LCD)

Ce type d'écran LCD se caractérise par un positionnement des diodes LED sur les bords de la dalle. Pour diffuser la lumière LED sur l'intégralité de l'écran LCD, des réflecteurs sont installés.

edge-led-direct-full-array.jpg

Le Edge LED n'offre pas la meilleure homogénéité au niveau du rétro-éclairage, mais a pour avantage de consommer moins d'électricité et d'occuper moins de place, ce qui permet aux constructeurs de proposer des écrans extrêmement fins.

Le rétro-éclairage Full LED ou Direct LED

Famille : LED (LCD)

À la différence du Edge LED, les écrans Full LED (également appelés Direct LED) utilisent un rétro-éclairage qui occupe la totalité de la surface à l'arrière de dalle LCD. Le rétro-éclairage est donc plus homogène et la luminosité plus importante.

La contrepartie est que ces téléviseurs consomment plus d'électricité et sont un peu plus épais. Certaines marques proposent un rétro-éclairage assuré par trois LED (rouge, vert et bleu) au lieu d'une, ce qui permet un meilleur rendu des couleurs.

Le rétro-éclairage Full LED (Full Array) avec Local Dimming

Famille : LED (LCD)

On monte encore en qualité avec le "Full Array Local Dimming" qui vient ici s'ajouter à la technologie Full LED. Concrètement, cela signifie que chaque diode LED peut être allumée ou éteinte par zone.

L'énorme avantage est de pouvoir parfaitement adapter la luminosité en fonction de la scène affichée. Ce type de rétro-éclairage dynamique permet également d'éteindre certaines zones LED pour afficher des noirs profonds à l'écran.

Dans la famille LCD, c'est aujourd'hui la technologie qui se rapproche le plus, avec le Mini-LED, de ce que propose l'OLED en matière de qualité d'affichage.

La technologie Mini-LED

Famille : LED (LCD)

mini-led-qled.jpg

Accrochez-vous, nous allons continuer notre tour des technologies d'affichage avec le Mini-LED qui est une évolution de la technologie LED.

En effet, elle propose le même principe de rétro-éclairage pour produire de la lumière, qui passe à travers une matrice LCD et des filtres de couleurs pour afficher l'image finale.

Mais c'est par la plus petite taille et le nombre plus important de LED que la technologie Mini-LED se démarque. Là où “l'ancienne” technologie est composée d'une centaine de LED, on parle ici en milliers de Mini-LED.

Des noirs plus profonds et un meilleur contraste



En multipliant le nombre de LED, la technologie Mini-LED permet aux écrans qui l'utilisent une gestion plus fine des noirs sur une petite portion de l'écran. En ce sens, elle se rapproche des technologies OLED et Micro-LED qui, elles, sont capables d'éteindre chaque pixel pour produire un noir parfait.

Couplée à un filtre quantique (que l'on détaille juste en dessous) qui permet d'améliorer la lumière et la colorimétrie, la technologie Mini-LED a pour ambition de concurrencer les technologies OLED (et Micro-LED) au niveau de la qualité d'affichage.

Quantum dot : QLED, Triluminos ou Nanocell

Famille : LED (LCD)

qled-tv.jpg

Popularisée par Samsung pour concurrencer l'OLED de LG, la technologie QLED (Quantum-dot Light Emitting Diode) fait pourtant partie de la famille des écrans LED (sinon, ce serait trop simple).

Dans un premier temps, seuls les téléviseurs LED haut de gamme étaient équipés du QLED. Aujourd'hui, on retrouve également cette technologie sur certains téléviseurs milieu de gamme de Samsung, mais également chez TCL. D'autres constructeurs tels que Sony ou LG utilisent des boîtiers à filtre quantique sous la dénomination de Triluminos ou Nanocell.

LED vs QLED : quelles différences ?

La technologie QLED apporte une nette amélioration au niveau des couleurs grâce à une extension de l'espace colorimétrique pour afficher 100 % du spectre DCI-P3.

Le rendement du système de rétro-éclairage est également amélioré pour afficher des pics de luminosités supérieurs à ce que l'on trouve habituellement sur les téléviseurs LED classiques.

En revanche, le QLED ne permet pas d'atteindre les niveaux de contraste et de profondeur des noirs que proposent l'OLED et le Micro-LED.

Une faiblesse en partie corrigée en associant la technologie QLED à la technologie Mini-LED (toujours dans la famille LCD) qui se rapproche de plus en plus de la qualité d'affichage de ce que l'on trouve sur les technologies de type OLED.

La technologie Micro-LED

Famille : LED

ecran-micro-led.jpg

Le Micro-LED partage de nombreuses choses avec l'OLED, comme sa capacité à émettre sa propre lumière, ses noirs infinis, ses contrastes impressionnants et son excellente colorimétrie.

Ces Micro-LED se distinguent par leur taille. Elles sont en effet plus petites que l'OLED, et regroupées pour former un seul pixel. Autre point différenciant, les Micro-LED sont plus petites et permettent de produire des écrans toujours plus fins et légers.

led-vs-micro-led.jpg
LED à gauche et Micro-LED droite.

Ils affichent également une luminosité supérieure pouvant aller jusqu'à 5000 nits (idéal pour le HDR10+ et le Dolby Vision), là où, généralement, les écrans OLED ont une luminosité maximale inférieure à 1000 nits.

Moins de marquage et plus de modularité

sony-crystal-micro-led.jpg
Les écrans Crystal LED de Sony sont des microLED

Certains utilisateurs d'écran OLED rencontrent parfois des problèmes de marquage à la suite de l'affichage prolongé d'un élément statique à l'écran (un logo par exemple). Des problèmes liés à la composition organique de l'OLED (du carbone). Le Micro-LED n'utilise plus de matière organique, ce qui devrait empêcher ce phénomène de marquage.

Cette nouvelle technologie se veut également modulaire. Les constructeurs mettent en avant la possibilité de "coller" plusieurs écrans Micro-LED les uns aux autres pour n'en former qu'un. Dans la pratique, la séparation se voit tout de même légèrement si l'on se trouve un peu trop proche de l'écran.

mini-led-vs-micro-led.jpg


La technologie OLED

ecran-oled.jpg

La technologie “Organic Light-Emitting Diode”, ou OLED, marque une nette évolution technologique par rapport à la technologie LCD originale.

L'OLED a la particularité de fabriquer sa propre lumière grâce à une substance organique qui s'allume au contact d'un courant électrique. L'OLED se différencie donc de la technologie LED car il n'a pas besoin de rétro-éclairage, ce dernier étant directement intégré.

Des écrans toujours plus fins

Là où la technologie LCD nécessite un système de rétro-éclairage LED et de nombreux filtres avant d'afficher l'image, la technologie OLED demande moins de couches.

En effet, chaque sous-pixel de la technologie OLED est composé d'une OLED de couleur qui diffuse sa propre lumière et d'un film transistor chargé d'allumer et éteindre chacun de ses sous-pixels.

Concrètement, cela permet aux constructeurs de concevoir, à taille égale, des écrans OLED deux fois plus légers que les écrans LCD.

Des contrastes supérieurs

La capacité de l'OLED à pouvoir émettre sa propre lumière lui permet également d'afficher des noirs “infinis” en éteignant simplement les pixels désirés. Cela a une conséquence directe sur les contrastes qui sont bien supérieurs à ceux que l'on retrouve sur les écrans LCD.

Une plus grande réactivité

Le temps de réponse d'un écran est mesuré en millisecondes (ms). Il désigne la durée que met un pixel pour passer du blanc au noir, puis revenir au blanc. Si ce temps est trop élevé, on peut alors observer un phénomène de saccades à l'écran.

Le temps de réponse constaté sur un écran LCD est généralement de 1 à 5 ms, contre seulement 0,1 ms sur les écrans OLED. Visuellement, cela se traduit par une plus grande fluidité et netteté de l'image. Cela est particulièrement appréciable pour visionner des films bien sûr, mais aussi pour jouer aux jeux vidéos sur son écran TV.

De meilleurs angles de vision

Si la technologie IPS LCD s'en sort très bien sûr ce point, la technologie OLED la surpasse en proposant des angles de vision encore plus large, quel que soit la position dans laquelle vous vous trouvez pour visionner l'écran. Même en étant excentré de l'écran, la colorimétrie et la luminosité restent excellentes, ce qui n'est pas toujours sur le LCD.

Une consommation électrique moindre

Comme nous l'avons vu en parlant de la profondeur des noirs et du contraste des écrans OLED, un pixel noir est un pixel éteint. Il est donc logique que cette technologie consomme moins que le LCD qui nécessite l'allumage permanent d'un panneau rétroéclairé pour afficher les images à l'écran.

Prix et disponibilité

Maintenant que vous y voyez plus clair sur les différentes technologies d'écran, intéressons-nous à leur disponibilité sur le marché et surtout leurs prix.

Commençons par les écrans LED “classiques”. Ces derniers sont sur le marché depuis très longtemps et proposent de nombreuses diagonales pour des prix qui commencent dès 100€ pour les plus petites diagonales.

Si vous avez un budget plus conséquent, vous pouvez vous tourner vers les TV QLED qui vont de 700 euros à presque 8000 euros pour les plus grandes diagonales en définition 8K.

Comptez au moins 2000€ pour les TV Mini-LED (souvent couplé à la technologie QLED). Des écrans à des tarifs plus accessibles devraient arriver dans les mois et années à venir sous l'impulsion de constructeurs comme TLC et son X10.

tv-samsung-the-wall.jpg
L'écran modulaire Samsung "The Wall"

Du côté de l'OLED, il est possible de trouver des écrans à partir de 1000 euros. Les plus grands modèles dépassent largement la barre des 10 000 euros.

Terminons avec les dalles Micro-LED qui sont encore très loin d'être accessibles au grand public. La faute à un processus de production encore très coûteux.

Vous voulez des prix ? La TV Samsung “The Wall Luxury” en Micro-LED est affichée à 331 000 euros pour sa version la plus petite version en 146 pouces. Cela vous donne une petite idée du budget nécessaire.

Les constructeurs d'écrans Micro-LED précisent que cette technologie sera de moins en moins coûteuse à produire sur le long terme. Ils évoquent des coûts divisés par cinq à dix d'ici 2026, date à laquelle ce type de dalles ne représenterait que 0,4% du marché.

Conclusion

Les constructeurs se livrent une véritable guerre industrielle pour imposer leur vision des écrans de demain.

La technologie Micro-LED se positionne comme la technologie du futur, par la qualité d'affichage qu'il propose et sa consommation d'énergie maitrisée, mais également par sa modularité qui permet d'afficher de créer toutes les tailles d'écrans. Mais ses prix réservés à une élite ne la rendent pour l'instant pas accessible au grand public.

Les écrans LED et QLED restent les plus accessibles, quand les dalles Mini-LED et OLED s'imposent actuellement comme les meilleures technologies pour profiter d'une qualité d'image exceptionnelle.

Pour conclure ce dossier, nous vous avons concocté un tableau récapitulatif pour que vous puissiez y voir plus clair en un coup d'oeil.

recap-ecran-lcd-oled.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
36
25
KlingonBrain
Ah je me souviens quand j’était jeune, la télévision noir et blanc.<br /> Il fallait la laisser chauffer au moins 1/2 heure avant d’avoir une image stable.<br /> On avait essayé les 4 coins du salon pour voir ou elle fonctionnait le mieux.<br /> Et on racontait toutes sortes d’histoire à faire peur sur les télés qui implosaient. Ou comment nos yeux allaient se liquéfier si on restait trop longtemps devant.<br /> Parfois, il fallait changer une lampe. Mais il fallait faire très attention, ces trucs la utilisaient des tensions vraiment élevées.<br /> Tout ça pour dire que franchement, les écrans moderne sont vraiment top. Je suis toujours admiratif devant leur qualité d’image.
SPH
Les prix restent délirants quand même…!!
Blackalf
Si on veut acheter des modèles de l’année, oui ^^<br /> Personnellement, j’ai acheté mon premier lcd 42" en 2012 à 800 €, c’était un modèle 2012<br /> Puis on l’a donné en 2014 au gamin parce qu’on venait de lui offrir une PS4 et on a acheté un 47" qui à sa sortie en 2013 était vendu 1.400 € et on l’a eu à 800…comme quoi il est parfois préférable d’attendre
Lucarapace
Je suis d’accord mais si on attend trop, il y aura toujours mieux. Donc il faut attendre mais pas trop
sandalfo
Depuis que j’ai de l’OLED dans mon salon et sur mon tel je vois immédiatement les noirs moches et gris des écrans IPS. j’attends pour m’offrir un laptop OLED.
taga80
Je ne suis pas une experte en matière de technologie, mais le LED est d’actualité par rapport au LCD.<br /> Tout dépend du matériel en question.<br /> Actuellement, j’ai un écran LCD à dalle brillante.<br /> L’évolution c’est bien !
taga80
La patience ça paie, mais l’essentiel est de savoir vraiment s’y connaître et ce que l’on veut avant tout.<br /> Personnellement, j’ai un écran 22" à dalle brillante, ça fait une dizaine d’années que je l’ai et il marche encore très bien.<br /> Tout dépend de l’utilisation que l’on fait de son appareil et de l’entretien.<br /> Pour le LED, c’est pas de mon niveau.
taga80
Il faudrait avant tout se soucier de la santé de ses yeux concernant la durée du temps que l’on passe devant son écran.<br /> En fait, je pense qu’un filtre adapté serait bien pour tout type d’écran.
Blackalf
Il y a quand même des petits détails à préciser au sujet des écrans lcd qui sont du type edge led, c’est à dire qui sont rétro-éclairés par une barre de led : les écrans entrées de gamme n’en ont généralement qu’une seule placée sur l’un ou l’autre côté de l’écran, les modèles plus évolués (comme mon ancien 42") en ont deux, une au-dessus et une en-dessous<br /> Et ensuite il y a les modèles qui en ont 4, une sur chaque côté de l’écran (mon actuel 47")<br /> Autre point, il y a des graduations entre le local diming utilisé aujourd’hui sur les écrans full led et son absence totale : certains écrans edge led ne sont pas vraiment gérés en local diming, mais ont néanmoins un diming par zones (6 ou 8), et de ça aussi les écrans entrées de gamme sont dépourvus<br /> Bref, le résultat et le rendu peuvent être sensiblement différents d’un écran edge led à un autre, selon leur positionnement dans une gamme et les technologies qu’ils utilisent ^^
pemmore
Tiens pour l’histoire de l’écran qui implose une anecdote, la grande usine Thomson était à Angers, les techniciens avaient laissé une télé près de la fenêtre, il partent manger, de retour plus de télé, hésitation on nous a volé la télé ? ben non elle était passée par la fenêtre.<br /> Dans les années 60 les télés n’implosaient plus, on avait changé de technologie, la facade en verre hyper renforcée, au maximum un petit pschiit en cas rare de chute.
pemmore
Ils n’ont jamais été si bon marché, ma grande tante dans les années 50 avait acheté une télé noir et blanc et fait poser l’antenne un pilône de 14m de haut pour recevoir mayet à 100 km, le tout pour 14000 francs, pour donner une idée elle venait de vendre une maison de ville avec plusieurs locataires 45000 francs, c’était aussi le prix d’une voiture de haut de gamme.<br /> Maintenant on a une oled ce qui se fait de mieux pour moins de 2000€, une 42 pouces à leds pour 300€ vu cette semaine.
Blackalf
pemmore:<br /> une 42 pouces à leds pour 300€ vu cette semaine.<br /> Bien sûr, mais entre un modèle à 300 € et un autre au double du prix, tu n’auras sur le premier ni port usb 3.0 ni sortie casque, moins de ports HDMI, une dalle à 50 Hz au lieu de 100, un moteur de rendu sûrement moins performant et il est plus que probable que le rétro-éclairage ne sera pas non plus de la même qualité…on en a toujours pour son argent <br /> En 2012 j’ai tiqué un peu à l’idée de mettre 800 € dans un écran 42", mais après comparaison en magasin avec des modèles nettement moins chers, la différence sautait aux yeux ^^
fredmc
Faut changer sa télé tous les 4 ans ou 8 si la tienne te convient toujours à chaque coupe du monde de foot ils font des super prix sur les télés
gnagnagna
J’ai topé un 55 pouces samsung à 450€ pendant les soldes<br /> avec du 8K, du dimming, les améliorations (désactivables) de fluidité, etc.<br /> ce qui est délirant, c’est d’avoir des prix si bas!!!
KlingonBrain
Dans les années 60 les télés n’implosaient plus, on avait changé de technologie, la facade en verre hyper renforcée, au maximum un petit pschiit en cas rare de chute.<br /> Tout à fait. J’ai déjà vu le cas. En cas de chute, même sur la face avant, c’est le col arrière qui se brisait, sans conséquences dangereuses. Mais à l’époque, il n’y avait pas internet et l’information ne circulait pas comme aujourd’hui. Les vieilles légendes qui font peur avaient la vie dure.<br /> Cela dit, les tubes cathodique pouvaient toujours imploser dans une condition très particulière, en cas d’incendie interne. Mais bon, il fallait que ça chauffe dur et pendant longtemps et je doute que le « public » reste devant à admirer sa télé cramer.
KlingonBrain
Il faudrait avant tout se soucier de la santé de ses yeux concernant la durée du temps que l’on passe devant son écran.<br /> Alors la dessus, je peux te rassurer, ayant passé quelques décennies à travailler derrière. Je n’ai pas eu la vue plus abîmée que la moyenne des gens.<br /> Mes yeux ne se sont ni liquéfiés, ni devenus carrés <br /> Cela dit, il est évident que je n’ai aucun recul pour affirmer de ce que donneront les écrans LED par rapport aux histoires de lumière bleue.<br /> En fait, je pense qu’un filtre adapté serait bien pour tout type d’écran.<br /> La question est surtout de savoir ce qu’il faudrait filtrer.<br /> A l’époque des écrans cathodiques, j’avais un très coûteux filtre polarisant 3M avec liaison à la terre. Il coupait entre autre choses le très fort champ éléctrique produit par les grands écrans cathodiques. Cela avait tendance à irriter les yeux. Mais on n’a plus ce souci avec les LCD.
Dahita
Superbe,<br /> Ce genre d’article est la raison pour laquelle je suis revenu sur Clubic. Merci!
wawa911
C’est bien beau tout cela, mais on ne parle pas de durée de vie! Est ce que quelqu’un de calé pourrait nous donner des infos à ce sujet? Merci
benoit_mtl
Bien qu’il n’y ait plus de télé plasma sur le marché, j’aurais aimé que l’article compare cette technologie avec les autres présentes actuelles.
chaton51
une belle tv panasonic Oled… le pied !
newseven
Je suis modeste,je vais attendre la technologie du Mini-LED sur une petit tv de 82 po 4k 120hz hdmi 2.1.<br /> La pure simplicité .
BetaGamma
N’importe quoi ! Le micro led et le qled sont de vraies escroqueries intellectuelles
Ubwi
Ce n’est que du 4K en 55 pouces, la 8K n’est sortie qu’en beaucoup plus grand.<br /> De plus, Samsung n’est pas une marque de traitement d’image donc avoir un prix sur du Samsung, qui fait des offres de remboursement tous les mois, qui donc n’affiche jamais son vrai prix au modèle de téléviseur en magasin, est-ce une affaire ? Je n’en suis pas sûr désolé.
Ubwi
Les technologies c’est une chose mais certains vont chercher la qualité d’image.<br /> Des couleurs réalistes aux noirs profonds mais pas trop et une colorimétrie relativement naturelle pour pouvoir se croire sur place etc…<br /> Il faut donc bien distinguer les marques qui traitent ces fameuses couleurs qui vont constituer notre image finale et les différencier à d’autres qui ne font en gros " qu’afficher " une image à l’écran. C’est visible, il faut juste bien « regarder » l’image et non juste la « voir » C’est comme le son où beaucoup entendent la musique mais n’écoutent plus.
Ubwi
La durée de vie, bonne question, mais aujourd’hui est-ce la question à se poser où est-ce « quelle est l’image la plus naturelle et réaliste pour moi ? »<br /> La durée de vie dépend de l’environnement du produit, champ magnétique autour, des différences de température dans la pièce et j’en passe.<br /> De nos jours on tourne entre 5 et 10 ans, 7-8 en gros, mais certains modèles dépasseront les 10 ans d’autres ne dépasseront pas 3 ans, déjà vu plusieurs fois…<br /> Ça dépend si on tombe sur une bonne série ou pas, c’est très sujet au hasard.
snoopyz
Merci pour cet article permettant aux néophytes de s’y retrouver. Le sujet semble maîtrisé. Par contre arrêtez moi si je me trompe mais les dalles LCD-IPS et LCD-VA offrent sensiblement les mêmes angles de vision. Seul le LCD-TN fait moins bien, mais offre pour sa part une meilleure luminosité/un meilleur temps de réaction.
SlashDot2k19
Je pense que ma prochaine dans, 4-5 ans, sera une 65’’ 4K OLED, ça sera dans les 400/500€ Pour remplacer ma 43’’ full HD LCD acheté 500€ en 2014
Highmac
L’escroquerie intellectuelle n’est pas la technologie des TV, mais le contenu des programmes…
Krypton_80
Perso je préfère attendre que la technologie Nano-LED soit inventée pour m’acheter une TV en 8K…
Bombing_Basta
Ces Micro-LED se distinguent par leur taille. Elles sont en effet plus petites que l’OLED, et regroupées pour former un seul pixel.<br /> Erreur ici c’est surement pas OLED mais mini-led… D’ailleurs les micro-led ne sont pas encore assez «&nbsp;micro&nbsp;» pour sortir des écrans 4k de 55 pouces…<br /> L’OLED a la particularité de fabriquer sa propre lumière grâce à une substance organique qui s’allume au contact d’un courant électrique.<br /> Pas au «&nbsp;contact&nbsp;» mais au «&nbsp;passage&nbsp;» du courant.<br /> Et j’imagine que ce ne sont pas les seules approximations de ce dossier qui a le mérite d’exister.<br /> Et pour mettre mon avis sur le sujet, le «&nbsp;QLED&nbsp;» est un escroquerie marketting, les résultats de cette fausse techno de Samsung sont calamiteux mis à côté d’un écran OLED.<br /> Le vrai Quantom DOT n’a pas besoin de led derrière ni de dalle LCD, c’est pour ainsi dire comme de l’OLED mais avec des boites quantiques auto-émissives.<br /> Vidéo de comparaison OLED vs «&nbsp;QLED&nbsp;» sauce samsung :<br /> mise au point sur le quantum dot par les nums (avec notamment le problème du cadmium mis en lumière) : https://www.lesnumeriques.com/tv-televiseur/tout-savoir-sur-boites-quantiques-quantum-dots-a2353.html<br />
Bombing_Basta
Tout dépend de la mise en oeuvre et de la qualité de la dalle.<br /> Exemple mon écran PC actuel (qui a depuis cette époque bien vieillis…).<br /> https://www.lesnumeriques.com/moniteur-ecran-lcd/iolair-mb24w-p3118/test.html<br /> Une fois de plus, ne vous fiez pas au temps de réponse. Malgré ses 6 ms annoncées, la réactivité réelle de ce moniteur, constatée visuellement sur l’ordinateur, sur la PlayStation 3, et relevée sur 10 images consécutives, est bien meilleure que celle de la plupart des écrans TN, même donnés pour 2 ms.<br /> Les fous de réactivité apprécieront également l’absence totale de retard à l’affichage comparé aux écrans à tube. Mieux que ça : relié en DVI, alors que le CRT est forcément sur la sortie analogique de la carte graphique, ce MB24W est le premier à être parfois légèrement en avance sur le tube !<br /> Et je dois dire que cet écran acheté à peine 300€ à l’époque est toujours aussi réactif, même si maintenant du haut de ses 10 ans il marque pire qu’un plasma ou un OLED, et qu’il a une ligne de pixels handicapés.
ar-s
Mon vieux Plasma Samsung qui a 14 piges tient encore bien la route <br /> Noir profond, image cinéma et FHD. Payé +900 € en promo à l’époque… Et il a survécu à un gros déménagement. Tant qu’il tourne, je garde.
Bombing_Basta
Et t’as bien raison… la biosphère t’en remercierait si elle pouvait
cpicchio
J’ai également un plasma 42 pouces Panasonic FHD en seconde télé. Clairement plus à niveau mais parfait pour son usage d’appoint. Un point à noter : consommation de 500 watts…
Guillaume1972
450€ pour du 8k? Tu es sûr ? Tu n’aurai pas oublié un 0 ou multiplié la résolution par 2?
Guillaume1972
Non non, pas le microled. Renseignes toi un minimum et tu te rendras compte que tu as tort.Mais seul le sage peut reconnaitre s’être et corriger…Micro Led : tout comprendre sur technologie pour écran et TV<br /> Micro-LED : est-ce vraiment la technologie d’écran du futur ?<br /> Micro-LED : la technologie d'écran qui va rendre l'OLED obsolète. Ce ne serait pas toi l’escroquerie ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

· S | F · Avec Okja, votre chronique célèbre l'Art et le cochon
Ambiancez-vous avec le bon plan sur l'enceinte LG XBOOM GO de Cdiscount
Critique Dirk Gently, détective holistique : absurdement fantastique
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Forfait mobile : 4 forfaits sans engagement en promo chez RED, Free, B&You et Sosh
Audi fait équipe avec Umicore dans le recyclage des batteries de véhicules électriques
Bon plan PureVPN : optez pour un VPN ultra rapide à prix cassé (moins 81%)
Electronic Arts aurait annulé un troisième jeu Star Wars en 2019
La Commission européenne présente sa stratégie en matière de données et d'IA
Citroën, The Witcher 3, Galaxy Z Flip, UBCO et coronavirus : les actus tech' de la semaine
Haut de page