Baromètre nPerf : en 4G et 4G+, le meilleur, c'est toujours Orange

© MaxwellFury / Pixabay

L'opérateur a de nouveau reçu les honneurs et la médaille d'or de l'indice nPerf, en assurant la meilleure couverture nationale et régionale en 4G en 2020.

La société lyonnaise nPerf , qui rappelons-le demeure totalement indépendante des acteurs des télécoms , a publié mercredi son grand baromètre de couverture 4G et 4G+ pour la France métropolitaine, mais aussi en régions, le tout sur l'ensemble de l'année 2020. Avec 1,4 milliard de mesures cumulées sur 138 282 appareils (des chiffres à rendre jaloux tout institut de sondage), cette étude est la plus vaste jamais réalisée par les équipes de nPerf, qui ont sacré Orange comme ayant obtenu le meilleur indice de couverture en 4G au cours de l'année écoulée.

Orange en tête dans 10 des 13 régions métropolitaines en 4G

C'est donc Orange qui, avec 94,29 %, a obtenu le meilleur indice de couverture nPerf 4G. Celui-ci s'appuie, à parts égales, sur la couverture géographique du territoire et la couverture de la population en mobilité dans les endroits où elle utilise son smartphone. Et il faut avoir conscience que nPerf ne remonte que des données issues du terrain, ce qui octroie une réelle fiabilité dans les résultats, forcément plus réalistes que les informations parfois avancées par les opérateurs eux-mêmes, même si les mesures nPerf se limitent à l'OS mobile Android.

En 4G donc, Orange devance ses concurrents Bouygues Telecom (93,69 %), SFR (93,46%) et Free (91,03 %), qui pêche encore dans sa couverture géographique nationale.

© nPerf

Orange obtient le meilleur indice de couverture 4G dans 10 des 13 régions métropolitaines françaises : la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Centre-Val-de-Loire, la Nouvelle-Aquitaine, la région Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Occitanie et la Corse.

SFR est le plus efficace dans le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté tandis que Bouygues Telecom s'octroie la région Île-de-France. Du côté de Free, on doit se contenter d'une unique 3e place en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Free titille davantage Orange sur le terrain de la 4G+

En ce qui concerne la 4G+, dont les débits théoriques sont bien supérieurs, l'opérateur historique Orange est aussi en première position, avec un indice de 78,24 %. Mais, cette fois, il devance Free (76,44 %), SFR (72,94%) et Bouygues Telecom (71,74%).

Comme pour la 4G, Orange présente le meilleur indice dans 10 des 13 régions métropolitaines, sauf que ce coup-ci, l'opérateur présente les meilleurs résultats en Île-de-France (94,13 %), et est devancé en Occitanie, où Free obtient le meilleur indice, à hauteur de 75,13 %. Et l'opérateur de Xavier Niel arrive également en tête en Bourgogne-France-Comté et dans la région Grand Est.

Si Free présente la meilleure couverture de la population en mobilité en 4G+ (93,48 %) devant Orange (93,45 %) et plus largement devant SFR (89,96 %) et Bouygues Telecom (89,11 %), l'opérateur est moins efficace en ce qui concerne la couverture géographique (59,40 %) et est nettement devancé par Orange (63,06 %), mais assez loin devant ses concurrents SFR (55,91 %) et Bouygues Telecom (54,37 %). Une preuve que Free axe avant tout ses priorités là où se trouvent les abonnés potentiels.

© nPerf
Modifié le 17/03/2021 à 14h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page