Microsoft publie PowerShell en open source

Microsoft continue de publier des portions de code en open source et cette fois la firme de Redmond rend disponible PowerShell sur Linux et OS X.

On le sait, Microsoft a travaillé avec la société Canonical afin de porter nativement l'interpréteur de lignes de commandes shell Unix au sein de Windows 10. Cette fois les choses vont dans le sens inverse.

En effet, la société a publié le code de PowerShell, son gestionnaire de lignes de commande basé sur le framework .NET. Ce dernier permet de gérer et d'automatiser les tâches du système. Rappelons au passage qu'en 2014, Microsoft avait débuté la publication en open source des composants majeurs de .NET.


Powershell s'invite alors sur OS X et Linux. Le code est publié sur GitHub sous licence MIT. Des versions alpha sont disponibles pour les distributions GNU/Linux CentOS, RedHat et Ubuntu ainsi que pour OS X.

035C000008117246-photo-microsoft-banner-hq-gb.jpg


L'éditeur explique être en train de finaliser les possibilités d'accès via PowerShell mais une fois achevé, les administrateurs seront en mesure d'utiliser PowerShell sur Windows pour contrôler un parc de systèmes sur Linux.

  • Les développeurs intéressés retrouveront le code sur cette page
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

BYD présente son architecture 800 volts pour une nouvelle génération de voitures électriques
TousAntiCovid : les données personnelles du pass sanitaire validées par la CNIL
Départ de Thomas Pesquet vers l'ISS : suivez en live le décollage de Crew-2 !
Comment bien se protéger pendant sa navigation ?
Bon plan VPN :  TOP 3 des meilleures offres VPN à ne pas manquer !
Bon plan antivirus et VPN : pourquoi craquer pour le pack d’Avast gratuit pendant 3 mois ?
Elite Dangerous Odyssey débarquera le 19 mai sur PC
Le DLSS de NVIDIA débarque dans Call of Duty Warzone et Modern Warfare
Xbox Series X|S : plusieurs jeux EA peuvent désormais tourner à 120fps
La OnePlus Watch répare ses erreurs et prépare l'arrivée de l'écran toujours allumé
Haut de page